Trois équipes pour deux places

Tour de France
Qui de Arkéa-Samsic, Direct Énergie ou Vital Concept-B&B Hotels sera au départ du Tour de France 2019 ? (Crédit photo : ASO / Alex Broadway)

Comme chaque année, Amaury Sport Organisation invitera quatre équipes au départ du Tour de France 2019. Deux de ces places ont déjà été pourvue. Elles sont entre les mains des formations Cofidis et Wanty-Groupe Gobert. Les deux autres équipes seront certainement choisis dans le courant du mois d’avril. Trois formations sont en concurrence pour acquérir ces invitations : Arkéa-Samsic, Direct Énergie et Vital Concept-B&B Hotels. Nous allons essayer de répondre à la grande question : qui sera sélectionné pour participer au 106e Tour de France ?

Arkéa-Samsic

En 2018, la formation qui s’appelait alors Fortuneo-Samsic avait raté son Tour de France. Son leader, Warren Barguil, n’avait pas su autant peser sur la course qu’en 2017 lorsqu’il avait remporté deux étapes et le Grand Prix de la montagne. Cet échec était certainement dû à la trop grande pression qui peser sur un seul coureur. Le recrutement d’André Greipel est une réponse à ce problème. L’Allemand est une des “stars” du peloton mondial. Malgré son âge (36 ans), il reste un des meilleurs sprinteurs du monde et le voir dans une équipe française, qui plus est de deuxième division, est une super nouvelle pour les amoureux de cyclisme.

Warren Barguil et André Greipel sont les figures de proue du projet de la formation Arkéa-Samsic. Ces deux cyclistes doivent amener la formation française sur les routes du Tour de France. Celui qu’on surnomme le “Gorille de Rostock” a tout de même remporté 11 étapes sur la Grande boucle. Au maximum de leur capacité, ces deux coureurs n’ont rien à envier aux autres grands cyclistes. Seule la route nous dira s’ils sont en forme, mais j’ai du mal à imaginer un Tour de France sans ces deux coureurs. En plus de ces deux hommes, la formation d’Emmanuel Hubert possède un effectif plutôt riche où l’on retrouve des cyclistes comme Robert Wagner, Brice Feillu, Romain Hardy ou encore Maxime Bouet.

Direct Énergie

Même si aucun de ses coureurs n’a pu lever les bras, Direct Énergie a effectué un bon Tour de France 2018. Comme d’habitude, on a pu voir nombre de ses coureurs menés par Sylvain Chavanel dans les échappées. Ce dernier étant parti à la retraite, la formation vendéenne a dû se trouver un nouveau capitaine de route : Niki Terpstra. L’arrivée du Néerlandais est une véritable plus value. Il s’agit sans aucun doute d’un des plus grands coureurs du peloton professionnel. Au printemps dernier, seul Peter Sagan pouvait rivaliser avec lui. Si son principal objectif reste les classiques flandriennes, il me paraît impensable que le vainqueur du Tour des Flandres 2018 ne veuille pas remporter pour la première fois une étape sur le Tour de France.

Dans son ancienne formation, Niki Terpstra était bloqué par un effectif riche. Il n’avait qu’un rôle d’équipier pour ses sprinteurs. Chez Direct Énergie, il ne sera gêné par aucun sprinteur de la trempe de Fernando Gaviria ou Marcel Kittel. Il me semble difficilement imaginable que le Tour de France puisse se priver d’un tel coureur. Ce coureur devrait être présent dans la plupart des échappées, du moins en première semaine. À côté de lui, on retrouve d’autres grands habitués de la Grande boucle comme Lilian Calmejane, Niccolò Bonifazio, Damien Gaudin ou Adrien Petit.

Vital Concept-B&B Hotels

À l’inverse des deux équipes précédemment citées, la formation de Jérôme Pineau n’a pas connu le Tour de France 2018. Elle n’avait pas réussi à recevoir une invitation. Il est donc clair qu’elle ne veut pas échouer deux fois au même stade. Pour cela, Vital Concept-B&B Hotels s’est considérablement renforcée. À l’intersaison, trois coureurs français de renom ont garni les rangs de la formation bretonne : Pierre Rolland, Cyril Gautier et Arthur Vichot. À ces trois cyclistes, il faut rajouter Bryan Coquard, déjà présent depuis une saison.

Ces quatre hommes sont les principaux atouts de l’équipe. Ils permettent à l’équipe d’être performante quel que soit le terrain. Pierre Rolland et Cyril Gautier peuvent tirer leur épingle du jeu dans des échappées montagneuses, Arthur Vichot peut profiter des étapes pour baroudeurs, tandis que Bryan Coquard peut, dans un grand jour, lutter avec les meilleurs sprinteurs. Par contre, le reste de l’effectif me semble plus limité. Seul Jimmy Turgis me paraît avoir le niveau du Tour de France. Cette faiblesse derrière les quatre leaders peut jouer en défaveur de la formation de Jérôme Pineau.

À ce jour, Arkéa-Samsic et Direct Énergie me semblent partir avec une certaine avance par rapport à Vital Concept-B&B Hotels. Paris-Nice qui se déroulera entre le 10 et 17 mars fera office de juge de paix.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*