[ANALYSE] Warriors de Golden State : La peur du back-to-back ?

(Photo by Ezra Shaw/Getty Images)

La saison NBA a repris depuis quelques jours maintenant, et l’on peut déjà en tirer quelques leçons, sans trop faire de conclusions hâtives. Une de ces leçons, c’est les difficultés rencontrées par les favoris à leur propre successions : Les Warriors de Golden State. Et si, comme en 2016, les Warriors passaient à côté d’un back-to-back ?

Fatigue ou mise en route difficile ?

C’est une réelle question : pourquoi les Warriors ont ils montré autant de difficultés, aussi bien dans leur capacité à rester constants en défense pendant 48 minutes que régler leur shoot ? Les Warriors semblent en rodage. Cela peut paraître étonnant pour une équipe dont l’effectif n’a quasiment pas bougé. On peut alors voir l’argument de la fatigue arriver. Oui, il existe. Les Warriors viennent d’enchaîner une troisième saison à 100 matchs environ, dont à peu près 250 ont été gagnés. À la différence de certaines autres écuries, les guerriers de la baie de San Francisco ont une réelle envie de casser tous les records. Et cela que ce soit en saison régulière ou en playoffs. Alors une question nous vient à l’esprit : Et si les Warriors en font-il trop ?

Un agacement visible

Car si les Warriors restent tous de même sur 4 victoires sur les 5 dernières rencontres, celles-ci sont souvent marquées par des gestes d’humeur. À commencer par la double exclusion de Durant et Curry face à Memphis mais aussi lors du dernier match face à Washington où Draymond Green a eu quelques différents avec Bradley Beal. Alors pourquoi un tel énervement à Oakland ? Plusieurs hypothèses peuvent apparaître : la première serait plutôt basée sur la frustration du manque de réussite dans le jeu des Warriors. Une deuxième moins probable pourrait être un conflit de vestiaire : imaginons un Klay Thompson vexé de se voir sevré de ballon pour messieurs Durant et Curry, là encore difficile à imaginer. Une question de salaire ? Difficile lorsque l’on voit chacun se sacrifier au service du collectif dans le but d’aller chercher des bagues.

Une réaction à venir ?

Clairement, la réponse est oui à 99%. On voit mal les Warriors tout gâcher dans leur quête du back-to-back et l’envie de rentrer encore un peu plus dans l’histoire. De plus la saison est encore longue et les joueurs de la baie ne sont pas les seuls à connaître des difficultés, Cleveland, Boston ou les Spurs ne sont pas épargnés. (Il faut prendre en compte que ces 3 équipes jouent sans l’un de leurs meilleurs joueurs pour cause de blessure). La saison est encore longue, Steve Kerr doit régler rapidement le problème afin de retrouver des Warriors constants et confiants. Alors les Warriors seront-ils vraiment en difficulté ? Eléments de réponse en novembre.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*