Andrew Wiggins fête ses 23 ans !

Andrew Wiggins, une star encore en gestation (Photo: Jeffrey Becker-USA TODAY Sports)

Aujourd’hui, l’ailier des Minnesota Timberwolves Andrew Wiggins fête ses 23 ans, et à cette occasion, nous vous proposons une petite rétrospective de la jeune carrière du canadien.

Né le 23 février 1995 à Toronto, Ontario, Wiggins est le fils de Mitchell Wiggins, ancien basketteur pour les Bulls, Rockets, les Sixers et … Limoges, et Marita Payne, ancienne sprinteuse double médaillée olympique aux JO de Los Angeles en 1984. Autant dire que chez les Wiggins, le sport est une affaire de famille.

Très vite repéré pour ses qualités de basketteur, Wiggins passa son cursus scolaire entre le collège de Vaughan à Toronto et l’école préparatoire d’Huttington en Virginie. Dès son entrée au lycée, il est considéré comme un des plus grands espoirs du basket. Après avoir notamment participé à deux Nike Hoop Summits, qui rassemble certains des meilleurs basketteurs des lycées américains, il est considéré comme un possible numéro un de draft NBA dès sa sortie du lycée en 2013, devant Jabari Parker.

Pour son cursus universitaire, il choisira Kansas. Pendant la saison 2013 – 2014 qui sera la seule sous le maillot des Jayhawks, il obtiendra des moyennes de 17,1 points et 5,9 rebonds, avec une pointe à 41 points face à West Virginia. Il finira dans le Top 10 des votes pour le trophée de joueur universitaire de l’année. Cependant, lors de la March Madness, les Jayhawks seront éliminé dès le troisième tour de la South Regional par Stanford.

Lors de la draft 2014, il est sans grande surprise choisi en première position par les Cleveland Cavaliers, au sein d’un effectif jeune notamment composé de Kyrie Irving et Dion Waiters. Cependant, le retour de LeBron James va changer les plans de l’équipe. Wiggins, avec Anthony Bennett notamment, fut envoyé chez les Minnesota Timberwolves pour permettre aux Cavs de récupérer Kevin Love.

La carrière de Wiggins avec les Wolves est pour l’instant plutôt en dent de scie. Rookie de l’année sans grande concurrence en 2015 étant donné les blessures de Joel Embiid et Jabari Parker, il voit dès l’année suivante Karl-Anthony Towns s’imposer comme la véritable base du futur des Timberwolves dès l’année suivante. La saison 2016 – 2017 fut sans doute la meilleure du canadien en NBA, avec une pointe à 23,6 points de moyenne qui aurait pu lui valoir une sélection au All-Star Game si les Wolves étaient des candidats aux play-offs.

Lors de l’été qui a suivi, c’est un autre bouleversement d’effectif qui vint perturber la carrière de Wiggins. Les Timberwolves décidèrent de renforcer leur effectif pour enfin retourner en play-offs, ce qui résulta par les arrivées de Jeff Teague mais surtout de Jimmy Butler. Pour l’instant, cette saison est probablement la pire de Wiggins en NBA. Malgré les bons résultats collectifs, Wiggins a du mal à s’adapter à la présence de Butler, et est vivement critiqué par ses progrès inexistants au tir de loin et en défense, ce qui le rendrait un peu unidimensionnel.

Joueur athlétique s’il en est, la carrière d’Andrew Wiggins n’a pas été parfaite pour l’instant. Doté par Minnesota d’un contrat de 146,5 millions de dollars sur cinq ans, gageons que le canadien saura se reprendre en main pour s’imposer comme une véritable star de la NBA. 

A propos de Lucas Heilmann 124 Articles
Passionné de foot depuis mon enfance et de basket depuis plusieurs années maintenant. Ici pour partager ses passions et ouvrir le débat. N'hésitez pas à me suivre sur twitter @LuScorpio68 ainsi que @agorasportsfr pour rester au courant de mes articles et de ceux des autres membres.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*