Anthony Knockaert, une trajectoire atypique

(source : www.mirror.co.uk)

Voici le portrait d’un footballeur français à la carrière particulière. Anthony Knockaert, 26 ans, attaquant à Brighton. Ce nom ne vous dit peut-être rien, car en effet, Knockaert est sûrement plus connu outre-manche qu’en France, dans son propre pays.

Formé à Guingamp, après notamment un passage raté malgré lui au RC Lens, le jeune français se révèle rapidement comme un élément phare de l’équipe de Jocelyn Gourvennec lors la saison 2011-2012, celle du retour en ligue 2 (meilleur buteur du club avec 11 buts). Knockaert ne connaîtra toutefois pas la ligue 1, puisqu’il quittera le club breton à l’été 2012, alors que le club accédera à l’élite l’année suivante.

L’aventure Anglaise

Il signe donc très jeune pour le rêve Anglais, et c’est en Championship et à Leicester qu’il atterrit, alors âgé de 21 ans. Il réalise une première saison très prometteuse, puisqu’il inscrit 9 buts et délivre 7 passes décisives, et est élu meilleur espoir du club. Cependant, la saison d’Anthony Knockaert se terminera sur une note très cruelle lors des playoffs pour la montée en Premier League.

Un penalty malheureux

Leicester affronte Watford en demi finale des playoffs. Lors du match retour, alors que le score cumulé est de 2-2, les Foxes obtiennent un penalty à la 97ème minute du match. Le français se charge de le tirer, et a l’occasion de qualifier son club pour la finale des playoffs de Championship. Malheureusement, le penalty est stoppé par Almunia alors gardien de Watford, qui lance ensuite une contre-attaque éclair qui voit les Hornets marquer et crucifier Leicester, au terme d’un match épique. Un match épique pour certains, un cauchemar pour Knockaert.

La saison suivante sera la bonne puisque Leicester termine champion, et parvient donc à décrocher son ticket pour la Premier League, avec un Anthony Knoackert qui conserve sa place de titulaire pour sa deuxième année en Angleterre (7 buts, 8 passes décisives). Il est même élu meilleur joueur du club. Knockaert s’est fait une place de choix, alors que des joueurs tels que Jamie Vardy ou même Harry Kane sont aussi dans l’effectif cette année là. Malgré tout cela, malgré sa régularité chez les Foxes, vient la déception pour le français, qui est très peu utilisé pendant la saison 2014-2015, et ne dispute que 9 matchs de Premier League. Il n’aura pas vraiment eu sa chance à Leicester en Premier League.

Après plus de 100 matchs en 3 ans sous les couleurs de Leicester, Knockaert quitte libre le futur champion d’Angleterre en 2015, et ne sera que spectateur de la formidable épopée du club, qui signe l’année suivante l’un des plus grands exploits de l’histoire du championnat Anglais.

L’après Leicester

Knockaert rejoint le Standard de liège, où il ne reste que 6 mois mais inscrit tout de même 7 buts. En Janvier 2016, il repart donc pour sa destinée, la Championship Anglaise, et signe à Brighton. Il inscrit 20 buts en un an et demi pour le club, et est l’un des éléments majeurs de l’équipe qui accèdera à la Premier League au terme de la saison 2016-2017. Le français est alors peut être à l’apogée de sa jeune carrière, puisqu’il est également élu meilleur joueur de Championship lors de cette même saison. Après de nombreuses déceptions dans son parcours, c’est donc une forme de consécration pour le natif de Roubaix.

Les débuts en Premier League en 2017 sont plus compliqués, ce qui n’est pas surprenant aux vues du niveau du championnat Anglais, mais Brighton et Knockaert sont encore largement en course pour se maintenir.

Equipe nationale

En équipe de France, Knockaert n’a connu que les – de 20 ans et les espoirs, entre 2011 et 2012, aux cotés d’un certain Antoine Griezmann entre autres. Il a disputé 13 matchs pour 5 buts en tout avec les équipes de jeunes. Depuis, plus rien, et vu la concurrence actuelle à son poste, les espoirs de sélection pour le français sont quasiment nuls à présent. Mais sait-on jamais? Ce qui est sûr c’est que Knockaert a les bleus dans un coin de la tête, comme il le dit dans une interview pour L’équipe en 2017 : « L’équipe de France est évidemment dans un coin de ma tête. Je suis quelqu’un de très ambitieux. C’était le rêve de mon père de me voir évoluer en bleu. Je ne vais rien lâcher. Si j’explose en Premier League, si je fais une saison extraordinaire, le sélectionneur va sûrement regarder mes matches. Ça serait un immense honneur pour moi de jouer en équipe de France, et encore plus pour mon père. Antoine a pris une belle avance sur moi (Rires.). Il ne me surprend pas du tout et il va encore montrer aux gens qu’il est un des meilleurs du monde à son poste, il peut marquer l’histoire du football. Je suis heureux de ce qu’il lui arrive. »

 

Petite star en Angleterre, quasiment inconnu en France, Anthony Knockaert connaît un parcours atypique dans sa carrière de footballeur. Il a fait face de nombreuses désillusions, depuis son renvoi du RC Lens, à ses moments compliqués à Leicester, et autres drames familiaux. Depuis son arrivée à Brighton, il semble malgré tout avoir trouvé un certain équilibre. Alors le français est-il capable d’attirer de plus grosses écuries et viser un plus haut niveau à l’avenir, ou bien est-il fait pour la Championship, fait pour être le leader d’une équipe modeste ?

La suite nous le dira, mais ce qui est sûr, c’est que Knockaert est un battant, qui s’est toujours relevé de ses déceptions, et rien ne pourra lui enlever cette combativité qui le suit depuis ses débuts, et qui pourrait le porter encore.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*