ATP 250 : Tsonga renoue avec le succès en s’offrant un 17ème titre en carrière à Montpellier

Jo-Wilfried Tsonga s'est imposé en finale à Montpellier face à Pierre-Hugues Herbert. (opensuddefrance.com)

Le Manceau a étouffé Pierre-Hugues Herbert (6-4, 6-2) en finale de l’Open Sud de France dimanche 10 février. Plus d’un an après son dernier titre, il lance idéalement sa saison 2019 et met les blessures derrière lui.

Douze mois après la blessure qui lui a pourri son année 2018, il était de retour dans la capitale languedocienne pour effacer cet affront. Bénéficiaire d’une invitation, Jo-Wilfried Tsonga, 210ème mondial, a donc remis les pendules à l’heure. Au terme d’une semaine aboutie (deux sets perdus en cinq matchs), l’ancien n°1 français a conquis son premier titre à la Sud de France Arena. En quête de repères, il a finalement trouvé toutes les clés nécessaires pour rejoindre les hautes sphères du classement ATP.

Un Tsonga entreprenant et un Herbert éteint

Dans une salle surchauffée (un tifo était prévu par les organisateurs) et une salle quasi pleine, Herbert et Tsonga remportaient aisément leur service. A coups de services gagnants et de volées bien senties, les deux tricolores se tenaient roue dans roue jusqu’à 4-4 et un jeu décisif se profilait à l’horizon. Jusque-là impérial sur ses mises en jeu depuis le début du tournoi, “P2H” offrait le premier break avec deux double-fautes et un smash complètement manqué. Tsonga ne s’est pas fait prier et a conclu le premier set dans la foulée (6-4 en 33 minutes).

Face à un Herbert hésitant dans ses choix et peu en réussite, le Manceau a pris le service de son adversaire d’entrée pour confirmer son avantage aussitôt (2-0). Beaucoup plus percutant en coup droit et au service (régulièrement au-dessus des 210 km/h), ce dernier poursuivait sa marche en avant en breakant à nouveau le 44ème mondial. L’Alsacien en a jeté sa raquette de dépit sur sa chaise au moment de tourner à 4-1 en sa défaveur dans la seconde manche. Cherchant sans cesse la bonne position pour recevoir le service de Tsonga, Herbert était sans solution face à la puissance et à la précision adverse.

Bientôt de retour dans le Top 100 ?

Sentant que la finale tournait au désastre pour le plus jeune des deux, le public a offert quelques encouragements supplémentaires, ce qui n’a pas été du goût de l’arbitre, demandant plusieurs fois un retour au calme. Impérial sur sa mise en jeu (0 balle de break concédée, 4 points perdus derrière sa première balle), l’ancien n°5 mondial a enfoncé le clou au moment de servir pour le match. Un ace à 224 km/h puis un retour de coup droit mal ajusté de la part de Herbert et “JWT” pouvait lever les bras.

Sa joie partagée avec son nouvel entraîneur, Sergi Bruguera, double vainqueur à Roland-Garros, montrait que le chemin avait été ardu pour revenir à un niveau lui permettant de rivaliser avec les meilleurs. Redescendu dans les abysses du classement, le Manceau se rapprochera ainsi du Top 100 (aux alentours de la 140ème place). A confirmer dès cette semaine à Rotterdam.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*