Christian Gourcuff, entraîneur du Stade Rennais, fête ses 62 ans aujourd’hui

Christian Gourcuff (c) eurosport

Nommé coach du Stade Rennais au début de la saison, Christian Gourcuff souffle aujourd’hui sa 62ème bougie. Portrait de cet entraîneur qui dénote dans le paysage actuel du football français.

Gourcuff le joueur

Christian est né le 5 avril 1955 à Hanvec dans le Finistère. Après avoir débuté le football dans un club de quartier, il rejoint le Stade Rennais à l’âge de 17 ans. Avec Rennes, il remportera la coupe Gambardella en 1973. Suite à ce succès dans les équipes de jeunes, il rejoint l’US Berné et l’homme qui l’a découvert et emmené à Rennes, Jean Prouff (alors Directeur Technique du SRFC). En parallèle il poursuit ses études de mathématiques à Maths Sup à Rennes. Il obtiendra également son CAPES de maths à l’Université de Bretagne Occidentale.

Entraîneur-joueur-enseignant

Après des piges à Guingamp (en D2), au FC Rouen ou en suisse, Christian Gourcuff signe en 1982 pour devenir entraîneur-joueur du FC Lorient, promu en DH. En parallèle de ses fonctions de coach et de milieu offensif il enseigne les mathématiques au Lycée à Lorient. Dès son intronisation le breton ira à contre courant de la culture du résultat. Selon se propres mots « la recherche du résultat à tout prix c’est la mort du football« . Sa volonté de soigner la qualité du jeu de son FC Lorient payera rapidement. Dès 83, son équipe finit première du groupe Ouest de DH. L’année suivante, Lorient remporte le groupe D de D4 mais s’inclinera en finale pour l’accession. En 85, le FCL remporte le groupe Ouest de Division 3 avec la meilleure attaque avant de se faire étriller par la réserve de l’AJA en demi-finale. Il emmènera le club jusqu’en Division 2 avant de le quitter pour le Mans en 86 après sa relégation en 3ème Division.

Le FC Lorient, son héritage

Il retourne à Lorient en 1991 après des expériences mitigés (que ce soit au Mans où un trip de joueur au Canada pendant l’été). En 1995 il gagne son premier titre : champion de National. Cuff père stabilise ensuite le club en Division 2 puis parvient à le promouvoir en D1 en 1998 avant de faire l’ascenseur. Après 10 ans à la tête des merlus, il refuse l’OM de Louis-Dreyfus en 2001 pour rejoindre Rennes. Pourtant c’est un échec cuisant devant le refus du groupe d’adhérer à sa philosophie.

Après un passage remarqué au Qatar, il retourne à Lorient, alors en D2 en 2003. Il devient alors la pierre angulaire de la reconstruction lorientaise. Toujours habité par son envie de séduire le public et d’obtenir des résultats par la manière. Les joueurs passent, le système et le jeu reste : 4-4-2, mobilité et combinaisons comme dans le jeu « à la Nantaise » des années 90 qu’il chérit. Le club remonte en Ligue 1 en 2006 et s’y pérénise. Christian Gourcuff quittera le club en 2014. La faute à des dissensions avec son président (Féry) suite aux ventes de joueurs sans son accord . En mars 2013, il est nommé Chevalier de la Légion D’honneur.

Rennes, son ultime défi

En Juillet 2014, il est nommé sélectionneur de l’Algérie suite à sa coupe du monde réussie. Lors de la CAN 2015, le technicien peine à imprégner sa patte sur l’effectif algérien qui se fera sortir en quart de finale par la Côte d’Ivoire. Après de nombreuses tractations et devant l’instabilité de la Fédération, il quitte la sélection en avril dernier avec pour objectif de retourner à Rennes au démarrage de cette saison.

Christian Gourcuff, penseur du football comme il y en a peu en France

Les avis diffèrent beaucoup sur comment qualifier un bon coach, ou comment effectuer une hiérarchie entre ces derniers. Pour certains seuls les titres comptent mais dans ce cas, il est impossible d’être un grand coach sans avoir une grande équipe. Une autre opinion réside dans la capacité du technicien à tirer le maximum de son groupe, à le pousser à se surpasser. En soit à la fois utiliser toutes les qualités individuelles de son groupe et en cacher les limites derrière la solidité du projet collectif. Tout ce qui a permis au Breton d’emmener les Merlus jusqu’en Ligue 1.

Récemment Pochettino disait qu’un grand coach est un entraîneur qui laisse un héritage par son travail que ce soit au niveau des joueurs ou au sein du club. Sans réel doute, Christian Gourcuff est de cette trempe, la situation actuelle de Lorient n’est en soit possible que par le passage du mathématicien d’origine. AInsi que la mise en danger actuelle de son avenir en Ligue est en partie due à la politique sportive qui l’a poussé à partir. Lorient c’est avant tout Gourcuff, un club modeste qui a toujours cherché à s’en sortir par le jeu.

Même un nouvel échec à Rennes n’enlèvera pas ce qu’il a construit au fil des années sur la route de Lorient.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*