Coline Franchelin, grandir encore

Pour la première fois de sa jeune carrière, Coline Franchelin va quitter Lyon, sa ville de cœur. © Jérôme Le Bris

Issue du centre de formation du Lyon ASVEL Féminin, Coline Franchelin rejoindra les Pétillantes de Reims en fin de saison (LF2). Partir pour grandir, c’est le nouvel adage de la jeune meneuse lyonnaise.

« C’est une des plus belles recrues de moins de 23 ans du championnat ». Julien Pincemin, son futur coach à Reims, nous prévient. Il faudra compter sur elle dès la saison prochaine en Ligue Féminine 2. « J’ai hâte de coacher Coline. C’est une meneuse agressive, une leader naturelle qui rentre totalement dans mon état d’esprit : combattive, qui ne lâche rien et qui sait où elle veut aller. La personnalité qu’elle dégage correspond totalement à mon profil de jeu». Pour l’espoir du Lyon ASVEL Féminin, la messe est dite. 

De Lyon à l’équipe de France, se nourrir de fortes expériences

Comme elle le laisse l’entendre, sa progression se fera « step by step », pas après pas. Cette saison, Coline a mené de main de maître les espoirs en Nationale Féminine 1 (3division). Mais surtout, elle a foulé les parquets à dix-huit reprises avec l’équipe première de l’ASVEL, en Coupe d’Europe et en Ligue Féminine (1e division). Et ce n’est pas fini. La meneuse de 19 ans va disputer avec ses coéquipières la finale du championnat de France : « Toute l’équipe se met en œuvre pour emmener hisser le club jusqu’au titre de champion de France », témoigne-t-elle.

Au quotidien, elle affiche de plus hautes ambitions. Avec en ligne de mire une nouvelle campagne en Équipe de France : « Si je devais prendre les choses dans l’ordre, j’aimerais d’abord remporter le titre de champion de France espoirs et LFB. Puis avec l’équipe de France U20, contribuer avec le groupe afin d’obtenir la médaille d’or au prochain championnat d’Europe (NDLR : du 3 au 11 août en République Tchèque) », atteste-t-elle. 

Un pur produit de la formation lyonnaise

Arrivée à l’âge de 8 ans, elle a tout connu au Lyon Basket Féminin – devenu Lyon ASVEL Féminin pour la section professionnelle en 2017. Après avoir conquis les titres de Championne de France U18 et Espoirs, la meneuse de bientôt 20 ans ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Septième avec ses coéquipières en Nationale Féminine 1, elle estime avoir grandi collectivement et individuellement : « Globalement, nous avons produit un basket très intéressant tout au long de l’année. Sur le plan personnel, je suis assez satisfaite de ma saison même si on peut toujours faire mieux. »

Sur le départ en cette fin de saison, elle se sent malgré tout chez elle à Mado Bonnet, l’antre des Lyonnaises. « En un mot, ma formation à Lyon a été magique. Le basket peut tant apporter humainement et ce club a réussi à me transmettre de superbes valeurs », ajoute-t-elle. Appréciée de tous, elle est aussi à l’écoute. Notamment de ses U9-U11, qu’elle entraîne chaque mercredi après-midi. Tom Potiron, coach principal des U11 du club, en témoigne : « C’est quelqu’un de très ouvert, beaucoup à l’écoute. On le voit par la manière dont elle entraine. Elle prodigue toujours de bons conseils. Elle a le bagage pour. C’est quelqu’un qui ne fait pas les choses à moitié, c’est une bosseuse. »

Reims : nouveau projet, nouveau challenge

Dans sa recherche d’un projet basket cohérent avec la poursuite de ses études de STAPS, Reims constitue le lieu idéal pour signer son premier contrat professionnel d’un an renouvelable. « Reims pourra m’apporter ce que je souhaite dans mes études : obtenir ma licence », poursuit l’intéressée. Un tout qui en dit long sur son appétit de basketteuse. « A moyen terme, mon objectif est d’être champion de France avec Reims, et avoir la chance d’évoluer avec ce club en Ligue Féminine. »

Nouveau coach, renouvellement de la quasi-totalité des joueuses, le Reims Basket Féminin devrait apporter à Coline tout ce dont elle a besoin pour rapidement trouver sa place : « C’est un club avec de belles ambitions, et une réelle volonté de résultats. Je suis impatiente de commencer l’aventure sous ces couleurs et devenir une pétillante ». 

Le futur coach de Coline Franchelin s’est confié à Agora Sports.


A propos de Clément Carton 153 Articles
- Fondateur et Rédacteur en chef d'Agora Sports depuis septembre 2016 - 20 ans, Lyonnais, M1 Journalisme Sportif EDJ Nice. Sports de prédilection : Tennis, Basketball. Suivez-moi sur Twitter : @clementcarton

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*