Crash de l’avion du club de football de Chapecoense : le monde du football en deuil

Hier, un terrible crash est survenu à l'équipe de Chapecoense... Agora Sports leur rend hommage (c) Twitter

Un lundi soir qui semblait somme toute anodin. Naples venait de faire le nul face à Sassuolo et l’Inter Milan avait cartonné à domicile face à la Fiorentina. Le championnat français ne reprenait que le lendemain, et les amateurs de football attendaient avec impatience les affiches du week-end Barcelone – Real Madrid ou encore Manchester City – Chelsea. Mais la soirée tourna au drame pour le monde du ballon rond.

A 21h30, l’avion CP2933 transportant l’équipe brésilienne de football de Chapecoense est porté disparu à Cerro Gordo, dans la commune de La Union. A 22h34, les autorités déclarent l’accident de l’avion dont l’accès est limité à l’espace terrestre en raison des conditions climatiques. 72 passagers et 9 membres d’équipage se trouvent à bord. Parti de Bolivie, l’avion devait rejoindre Medellin pour le match opposant Chapecoense et l’Atletico Nacional, à l’occasion de la finale allée de la Copa Sudamerica, l’équivalent de la Ligue Europa en Europe.

Le lendemain, un communiqué de presse de l’aéroport de José Maria Cordova de Rionegro annonce six survivants, dont trois membres de l’équipe de football. Seulement. On apprendra plus tard que le fils de l’entraineur, Matheus Saroli, ne faisait pas partie du voyage pour la simple et bonne raison qu’il avait oublié son passeport. Un miraculé certes, mais qui vient de perdre son père et la plupart de ses coéquipiers. Le jeune footballeur déclarera sur son compte Facebook.

« Les amis, moi et mon frère allons bien. Nous avons besoin d’intimité, spécialement ma mère. Merci à tous pour vos appels et vos messages. J’étais à Sao Paulo aujourd’hui, et je n’ai pas embarqué parce que j’avais oublié mon passeport. Nous sommes forts, et nous allons surmonter ce choc. Merci à tous » – Matheus Saroli

C’était la première fois que l’équipe était qualifiée pour la finale de la Copa Sudamerica. L’Atletico Nacional a demandé à ce que la Coupe soit attribuée à Chapecoense, ce qui devrait être accepté. Ce trophée sera donc marqué à jamais par cette tragédie dans l’histoire de ce club de football brésilien qui avait sans doute imaginé le gagner d’une autre manière.

Les messages de soutien se multiplient quant à eux sur les réseaux sociaux. Toutes nos pensées vont ce soir aux joueurs et à leurs familles.crash-de-lavion-3crash-de-lavion-1crash-de-lavion-2crash-de-lavion

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*