Dominic Thiem fête ses 24 ans !

L’espoir du tennis mondial et à plus courte échelle l’espoir Autrichien, c’est bien lui : Dominic Thiem.

Né le 3 septembre 1993 dans la ville de Wiener Neustadt au sud de Vienne, il a été bercé par le tennis grâce à son père Wolfgang (pas Amadeus), professeur à l’académie de tennis de Vienne. Il est repéré en 2002 par Günter Bresnik, un ancien proche de Boris Becker notamment et également deux fois capitaine de la sélection Autrichienne de Coupe Davis, il n’hésite pas à le prendre sous son aile, alors que celui-ci n’a que 9 ans. C’est le début d’une carrière prometteuse qui aura comme premier coup d’éclat une finale, (certes perdue) junior à Roland-Garros en 2011, prouvant que la terre battue est et sera sa surface de prédilection. Il tape dans l’œil de nombreux tournois qui l’inviteront, notamment l’open de Vienne ou il battra au premier tour la légende Autrichienne Thomas Muster, comme un symbole de passation de flambeau.

Ses débuts en pro confirmeront les attentes placées en lui, il remportera plusieurs tournois de catégorie Future et fera de beaux parcours en challenger, il vaincra notamment Jurgen Melzer, la star Autrichienne, un autre symbole, la relève, ce sera Thiem. Fin 2013, il remporte même deux titres en Challenger, à Kenitra et à Casablanca. Pour ce qui est du circuit ATP, Thiem atteindra tout de même par deux fois les quarts de finale, dont une fois dans son pays ou il prendra un set au français Jo-Wilfried Tsonga, pour finalement perdre en trois sets (4/6 6/3 6/7).

Depuis 2014, il enchaîne les performances de haut niveau en ne cessant de progresser. Dominic Thiem est un joueur très puissant doté d’un très bon service et d’un revers à une main éblouissant, qui n’est pas sans rappeler celui de Stan Wawrinka. Mais Thiem est plus exubérant que ce dernier, il s’est notamment teint les cheveux en blond, après tout pourquoi pas.

Ses belles performances et son incroyable abnégation lui feront gagner près de 100 places au classement ATP de 2013 à 2015, passant de la 121e à la 20e place mondiale. Il gagnera également en 2015 ses premiers titres ATP (trois ATP 250, tous sur terre battue). En confiance cette saison, il jouera beaucoup (trop ?) et il passera clairement un cap, en entrant dans le top 10 mondial et directement à la septième place grâce à une demi-finale à Roland-Garros. En 2016, il glane au total 4 titres dont l’ATP 500 d’Acapulco et termine l’année au 8e rang, devant un certain… Rafael Nadal. En 2017, c’est un Thiem plus gestionnaire de son calendrier qui continue de pousser sur le circuit, avec à la clé un nouveau titre en ATP 500 à Rio, mais aussi sa première finale de Masters 1000 à Madrid, ou encore une seconde demi-finale à Roland Garros. A 24 ans, il est devenu un des piliers du circuit, et pour cette précocité, déjà bravo ! Aujourd’hui 7e mondial et 4e à la Race, on ne voit pas ce qui pourrait stopper sa progression hormis une blessure. Alors pour ta fougue et ton jeu alléchant, on Thiem Dominic !

Autres personnes en rapport avec le monde du sport nées un 3 septembre : Gérard Houillier (1947), Hubert Fournier (1967), Hidehiko Yoshida (1969), Damon Stoudemire (1973), Blel Kadri (1986), Michael d’Almeida (1987), Modibo Maïga (1987), Jérôme Boateng (1988), Carla Suarez Navarro (1988).

A propos de Marin 10 Articles
Fan de nombreux sports depuis maintenant plus de dix ans, et plus particulièrement de tennis et de NBA.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*