[EAST-PREVIEW] Washington Wizards : en embuscade !

Jan 6, 2017; Washington, DC, USA; Washington Wizards guard John Wall (2), Wizards guard Bradley Beal (3), Wizards forward Markieff Morris (5), and Wizards center Marcin Gortat (13) stand on the court against the Minnesota Timberwolves in the third quarter at Verizon Center. The Wizards won 112-105. Mandatory Credit: Geoff Burke-USA TODAY Sports

Forts d’une deuxième partie de saison dernière flamboyante, les Washington Wizards ont obtenu le meilleur bilan à l’Est en 2017. Cette saison, derrière les deux places fortes de la conférence (Cavaliers et Celtics), ils veulent montrer qu’ils sont plus que de simples outsiders. Leur objectif est de bousculer cette hiérarchie pré-définie de la conférence en atteignant, au moins, la finale de conférence l’été prochain. Avec un effectif presque inchangé par rapport à l’année dernière, les Wizards souhaitent confirmer, et progresser encore plus en misant sur la continuité. L’équipe ne manque pas de talent, c’est certain. De là à jouer les trouble-fêtes dans la quête du championnat ? A voir. Focus sur l’intersaison des Magiciens de Washington et leur situation pour la saison 2017-2018.

Résumé de l’été

Une intersaison plutôt calme du côté des Wizards, qu’on peut associer à l’expression populaire : “on prend les mêmes et on recommence”. Effectivement, dans cet été 2017 très mouvementé de la NBA, la franchise de la capitale des Etats-Unis n’a pas fait de folies. Enfin presque, puisqu’elle a du mettre le pactole pour conserver ses meilleurs éléments pour les saisons à venir. D’abord, Otto Porter Jr. a signé pour 4 ans et 106,5 millions de dollars ! Puis, John Wall, la star de l’équipe, a lui prolongé son contrat pour 170 millions et 4 années supplémentaires. De gros investissements qui permettent aux Wizards de garder son trio performant (Wall, Beal, Porter) pour encore quelques années.

En contrepartie, ils n’ont pas pu retenir leur meilleur élément du banc, Bojan Bogdanovic, parti aux Pacers. Cependant, Washington ne s’est pas affaibli pour autant. Les arrivées de Jodie Meeks et Mike Scott permettent d’avoir quelques shooteurs en sortie de banc. Surtout l’acquisition de Tim Frazier semble une bonne affaire. Il sort d’une saison correcte à New Orleans (7 pts, 5 pds de moyenne en 23 min) et devrait ainsi offrir une bonne alternative pour faire souffler John Wall et Bradley Beal, très utilisés.

En bref, un été discret mais efficace du côté de Washington, qui semble légèrement s’être renforcé :

Arrivées : Jodie Meeks (Magic), Mike Scott (Hawks/Suns), Tim Frazier (Pelicans), Donald Sloan (Chine), Carrick Felix (D-League).

Départs : Bojan Bogdanovic (Pacers), Brandon Jennings (Chine), Trey Burke.

 

Le joueur à suivre : John Wall

Résultat de recherche d'images pour "washington wizards 2017"

John Wall est tout simplement le visage de la franchise depuis quelques années. C’est le franchise player, la star de l’équipe, celui qui fait un peu la pluie et le beau temps à Washington selon ses performances. Et que dire de sa saison précédente ? Un régal. Il a réalisé son meilleur exercice en carrière en étant élu pour la quatrième fois au All-Star Game et pour la première fois dans le troisième meilleur cinq de la ligue. Avec des moyennes statistiques de 23,1 pts, 10,7 pds et 2 interceptions par match, il figure clairement parmi les meilleurs meneurs de la ligue. John Wall entend bien continuer sur la même lancée pour porter toujours plus haut les Wizards dans la Conférence Est. Il ambitionne même de devenir MVP à l’avenir. Les paroles c’est bien, les actes, encore mieux.

 

Cinq de départ

La stabilité et la continuité sont les maîtres-mots à Washington. Le cinq de départ est donc le même que l’année dernière :

John Wall (MJ) – Bradley Beal (A) – Otto Porter Jr. (Ai) – Markieff Morris (AF) – Marcin Gortat (P)

Un cinq majeur toujours aussi solide avec notamment un secteur extérieur excellent alors que le secteur intérieur reste moyen. Après la signature de son énorme contrat, Otto Porter Jr. est attendu pour apporter plus en continuant à progresser. L’un des points faibles de la saison dernière, à savoir le banc, semble un petit peu mieux qu’auparavant. Scott Brooks dispose de bonnes alternatives à tous les postes, Tim Frazier à la mène, Jodie Meeks à l’arrière, Mike Scott en poste 4 ou encore le Français Ian Mahinmi au poste de pivot. Le meilleur élément du banc se situe à l’aile avec Kelly Oubre. En constante progression, il peut apporter beaucoup à cette équipe dans un rôle de sixième homme (de là à être élu sixième homme de l’année ?).

 

Pronostic de la rédaction : 3ème à l’Est

Les Washington Wizards espèrent débuter la saison régulière comme ils l’ont fini l’année dernière. Si l’on ne se fait pas de soucis pour les retrouver dans le top 4 de la conférence Est à la fin de saison, les Wizards, eux, visent plus haut. Désormais valeurs sûrs de l’Est, on attend un peu plus d’eux en playoffs après être passés à rien de rejoindre les Cavaliers en finale de conférence. Emmenés par un John Wall toujours plus fort, ils devront avant tout confirmer les attentes placées en eux, avant de pouvoir prétendre jouer le tout premier rôle à l’Est.

A propos de Clément Beaume 76 Articles
Je suis un passionné de sport et de basket plus particulièrement. Je partage ici ces passions dans l'ambition de devenir journaliste sportif. Ball is life !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*