[EAST PREVIEW] Washington Wizards : une mentalité à changer

Les Wizards sont une équipe des plus frustrantes de la ligue. Sur le papier, elle a le talent pour jouer les premiers rôles à l’Est mais, dans les faits, ses résultats sont décevants voire indignes du standing de son effectif. Washington a même régressé la saison passée en terminant la saison à la huitième place seulement. Alors, certes, John Wall, la star de l’équipe, a été blessé la moitié de l’année mais cela ne justifie pas tout. Les Wizards renvoient l’impression d’une équipe qui fait le strict minimum, qui ne cherche pas à se surpasser et qui, au final, fait plus parler d’elle par les sorties médiatiques des joueurs que par leurs performances sur le terrain. Aujourd’hui, ce n’est pas la qualité des joueurs mais bien leur état d’esprit et leur immaturité qui posent problème.

Entraîneur : Scott Brooks

Le cinq de départ probable : John Wall, Bradley Beal, Otto Porter Jr., Markieff Morris, Dwight Howard.

Joueurs clés du banc :  Tomas Satoransky, Austin Rivers, Kelly Oubre, Troy Brown Jr., Jeff Green, Jason Smith, Ian Mahinmi.

Ce qui a changé

Malgré des finances dans le rouge, la direction des Wizards est parvenue à réaliser quelques coups pendant le mercato pour renforcer son équipe. La principale recrue se nomme Dwight Howard. Coupé par les Brooklyn Nets, le vétéran a accepté de s’engager pour la franchise de la capitale, apportant ainsi une nette amélioration du secteur intérieur et défensif de l’équipe.

L’habituel titulaire au poste 5, Marcin Gortat, a donc fait les frais de cette arrivée en étant échangé aux Los Angeles Clippers contre Austin Rivers. Ce dernier, en quête d’un nouveau challenge sportif loin de son père, aura un rôle important à jouer en sortie de banc. Enfin, Washington a également signé l’expérimenté Jeff Green, amenant une rotation de qualité supplémentaire à l’aile.

Objectif

Avec ses trois nouvelles recrues, les Wizards présentent un effectif encore plus complet que la saison passée. L’équipe est équilibrée, le backcourt Wall-Beal est l’un des meilleurs de NBA et les remplaçants sont des joueurs de qualité… Au niveau du talent, il ne fait aucun doute que Washington est capable d’accrocher le podium à l’Est. Mais pour cela, il faut jouer et se comporter comme une équipe. Les Wizards de l’année dernière ressemblaient plus à un ensemble d’individualités qu’à une véritable équipe où chacun se donne pour son coéquipier.

C’est donc dans la mentalité qu’ils doivent passer un cap. Il faut que les joueurs se concentrent sur le jeu et les objectifs à atteindre. Les leaders, notamment John Wall, devront faire preuve de maturité et enfin être à la hauteur de leurs responsabilités. Le coach, Scott Brooks, n’est lui aussi pas exempt de tout reproche. C’est à lui d’hausser le ton et recadrer ses joueurs lorsque c’est nécessaire. Bref, il est attendu un nouvel état d’esprit à Washington pour que les ambitions ne restent pas que de simples paroles.

Le pronostic de la rédaction : 4e de la conférence Est

A propos de Clément Beaume 76 Articles
Je suis un passionné de sport et de basket plus particulièrement. Je partage ici ces passions dans l'ambition de devenir journaliste sportif. Ball is life !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*