[JEUNE TALENT] Florian Grengbo : Objectif Paris 2024

Après ses sacres Mondiaux et Européens en août dernier, Florian Grengbo vise désormais les Jeux Olympiques de Paris 2024.

Vélo sur l’épaule, si l’on définit le parcours de Florian Grengbo, il est à la fois rapide et simple. Rapide, car le « gamin » de Péronnas, débute le vélo à l’âge de cinq ans avec son grand-père, et devient douze ans plus tard, meilleur cycliste sur piste au monde dans sa catégorie. Mais aussi simple, car ce jeune homme de 18 ans, impressionne tant par son explosivité, que sa faculté à sprinter. Pur produit du centre de formation de Bresse, le jeune loup a faim, et rafle depuis quelques années les podiums en championnats. A présent, il évolue en terminale Scientifique de Saint-Quentin-en-Yvelines depuis septembre à l’INSEP, et a dans le même temps, prolongé sa licence avec l’ECBB01 sans qui il n’en serait jamais arrivé là. Dès lors, c’est un nouveau mode de vie qui attend Florian Grengbo. Décrit comme un exemple pour les jeunes, il sera loin de sa famille, de son entraineur Yann Richard et de ses amis, avec une charge de travail beaucoup plus importante, mais toujours cette même passion de la piste. Et lorsqu’on lui demande s’il ne pense pas sacrifier une partie de sa jeunesse à seulement 18 ans, Florian Grengbo évoque son entourage et son amour pour le partage, « Dans ma tête, je vais rester jeune longtemps. J’ai encore le temps et je profite. La vie d’un sportif de haut-niveau est une expérience à vivre», dit-il avec un sourire.

Viser les Jeux olympiques 2024 en cyclisme sur piste

Le natif de Bourg-en-Bresse aimerait ensuite performer dans les séniors élites et participer aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Pour cela, Florian Grengbo devra encore travailler et s’entraînera environ 15 à 20 heures, 10 fois par semaine, et ce, dès 9 heures du matin. Un rythme élevé, imposant de lourdes semaines et beaucoup de fatigue. Des efforts qui lui permettront un jour peut-être, d’atteindre le toit du monde, « J’ai la tête un peu partout, je suis dans le speed car d’habitude je suis très posé. C’est un rêve de gosse qui se réalise. Au début je demandais des conseils et maintenant, c’est moi qui les donne. En fait, il faut avoir plus envie que les autres. Pour certaines personnes, cela peut être un gros mode de vie, mais pour moi c’est un pur plaisir ! »

Solène Anson

Palmarès :

2014 : Champion de l’Ain sur route. 5 titres de Champion de l’Ain sur piste.
2015 : Première participation au championnat de France à Hyères en individuel, 4e place.
2016 : Champion de vitesse individuel et par équipe.
2017 : Champion du monde et d’Europe.
2018 : Champion du monde junior sur piste par équipe et Champion d’Europe chez les Espoirs.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*