[Focus] LDC : le PSG, des erreurs payées cash

Les Parisiens sont à quelques secondes de voir leur rêve s'écrouler. CP : FB UEFA Champions League

Estomaqués. Alors que les Parisiens étaient aux portes des quarts de finale de la Ligue des champions, celles-ci se sont violemment refermées à la 94e minute. Face à un Manchester United diminué, les Parisiens ont sombré. Après avoir gagné 2 buts à 0 à Old Trafford, le PSG s’est incliné 3 buts à 1 sur son terrain. Une nouvelle remontada après celle de Barcelone en 2017 (Paris avait gagné 4 à 0 à l’aller mais avait perdu 6 à 1 au retour). Mais celle-ci fait d’autant plus mal que Paris a largement dominé son match. Retour sur une soirée cauchemardesque.

Seul, dans un coin du terrain, il s’allonge sur le sol. La tête entre les mains, il n’ose pas croire ce qu’il vient de se passer. Pour lui à qui tout sourit, qui marchait sur l’eau comme sur ses adversaires, la chute est encore plus vertigineuse. Kylian Mbappé semblait inconsolable mercredi soir sur la pelouse du Parc des princes. Quand il se releva enfin, son regard était perdu dans un vide absolu, celui d’un rêve qui lui échappe une nouvelle fois. Lui qui n’a jamais caché ses ambitions, c’est un coup de massue qu’il vient de prendre sur la tête. Il est jeune, certes. Il a encore le temps, c’est vrai. Mais on sait à quel point le jeune de Bondy est pressé. Pressé de soulever toutes les coupes, tous les trophées, et d’atteindre les sommets. Mais le sport, c’est beaucoup de patience, beaucoup de défaites avant de connaitre la gloire. Même pour Kylian Mbappé. Personne n’est immunisé. Maintenant, il s’agit de comprendre. Comprendre comment tout cela a bien pu arriver.

Un début de match catastrophique

Il a fallu moins de deux minutes à Manchester United pour marquer son premier but. Sur une passe en retrait totalement ratée de Kehrer, Lukaku, en renard des surfaces qu’il est, surgit et trompe Buffon. Une erreur tellement grotesque, qui se paie cache en Ligue des champions. Juste derrière, Kehrer perd une nouvelle fois le ballon, sans conséquence cette fois-ci. Le jeune Allemand a passé une mauvaise soirée, largement dominé par Rashford sur son coté. Manchester United m’est la pression d’entrée, avec beaucoup d’agressivité dans les contacts. Mais au bout de cinq minutes de jeu, Paris prend l’ascendant et remet le pied sur le ballon. Les Parisiens enchaînent une longue phase de possession qui se solde par de belles actions. Mbappé est alors à quelques centimètres de marquer.

Les Anglais jouent très bas et laissent la possession à Paris, une stratégie dangereuse pour les Mancuniens. A la 12e minute, sur un magnifique appel de balle de Mbappé, ce dernier délivre une superbe passe décisif à Bernat laissé tout seul à gauche. Paris semble alors lancée. A la 20e minute, Bernat est tout proche du doublé sur un tir puissant arrêté par De Gea. Le Parisien a eu tout le temps d’armer sa frappe, encore une fois oublié sur son côté gauche, qui a été le point faible de Manchester. Alves et Bernat très offensifs montent beaucoup, créent le déséquilibre et les occasions, et donnent du mouvement sur les flancs.

Deux erreurs : deux buts

Mais à la 30e minute, Buffon ne parvient pas à maîtriser le ballon sur une frappe de Rashford, que Lukaku a une nouvelle fois bien suivi. Le Belge n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. Deux erreurs, deux buts : l’univers impitoyable du haut niveau. Le PSG déstabilisé se met en danger presque tout seul. Et c’est peut-être là que l’équipe a pêché : un manque de sérénité qui a donné à Manchester l’espoir de gagner ce match. Et quand on connait l’historique de ce grand club, on sait que c’est mauvais signe. En fin de première mi-temps, Manchester remet le pied sur le ballon et retrouve la maîtrise du jeu. Malgré tout, Mbappé réussit à intercepter une passe et par seul en contre, mais le Français marche sur le ballon. Ce ne sera pas la seule mésaventure du Parisien, qui doit encore se mordre les doigts de ses occasions ratées.

A la mi-temps, la possession est largement parisienne avec 73% . Rien n’est encore joué, et Paris doit rester vigilant et lucide pour remporter ce match. La deuxième mi-temps est plus équilibrée. Verrati est encore impeccable dans ce match. La tension est palpable des deux côtés et il y a beaucoup moins de folie qu’en première période. On sent que cela peut basculer d’un côté comme de l’autre. Alors que les Parisiens semblent plus fatigués, les Mancuniens sont de leur côté patients et semblent très sereins. Ils laissent les Parisiens jouer et la possession est encore largement à l’avantage de ces derniers.

Ce moment où tout a basculé

C’est peut-être à ce moment-là que tout s’est joué pour Paris. A la 84e minute, Kylian Mbappé est à deux doigts de tuer le match. Le français se retrouve face au but et s’apprête à passer De Gea quand il glisse. Le terrain est trempé, la pluie n’ayant cessé de tomber pendant tout le match. Le Français exprime toute sa frustration, conscient qu’il a laissé échapper sa chance de tuer le match. La tension est alors à son comble. Nous sommes dans les dernières minutes de ce match et si Manchester marque, ils seront qualifiés. Mais si Paris tient, c’est eux qui seront en quart. Quitte ou double. Mais la pression semble davantage du côté parisien, et l’équipe va commettre une nouvelle erreur, cette fois-ci fatale.

C’est la 90e minute, alors que l’on pense que Manchester va tirer un corner, l’arbitre demande l’arbitrage vidéo pour une main de Kimpembe dans la surface. Après le visionnage des images et dans un stade sous tension maximale, le verdict tombe : l’arbitre accorde le penalty pour Manchester. Certes Kimpembe a bien touché le ballon du bras, mais il était dos au jeu et le bras n’était pas totalement décollé … mais pourquoi se mettre dos au jeu ? Qu’importe, Rashford transforme le penalty devant un Buffon impuissant. La fin de match est totalement dingue et Paris pousse jusqu’au bout alors que l’on est à plus de huit minutes de temps additionnel. Malgré tous ces efforts, l’arbitre siffle enfin la fin du match : Paris est éliminé.

Se relever … une nouvelle fois

Comment se relever une nouvelle fois de cette terrible défaite ? Celle-ci est d’autant plus cruelle que Paris avait le match à son compte. Trop confiants, pas assez lucides … Et Kimpembe. Le jeune Parisien va ruminer pendant de longues semaines cette fameuse main qui coûte la victoire à son équipe. Il lui faudra beaucoup de courage pour surmonter cette terrible erreur. Et revenons à Kylian Mbappé, qui semblait totalement déboussolé et assommé par cette défaite. Thiago Silva, en capitaine exemplaire, a répondu au micro de RMC après le match : “il y a encore le championnat à gagner“. Mais sa voix trahit elle-même le peu de conviction du Parisien dans un championnat que son équipe ultra – domine. La suite semble donc très floue pour le PSG. Des remises en question, il y en aura sûrement. Pour quel résultat ? C’est ce qu’attendront de savoir des milliers de supporters tout aussi abattus.

Aurore Dessaigne

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*