[DECRYPTAGE] Les futurs cracks du circuit ATP

Aujourd’hui, le monde du tennis observe une passation de pouvoir entre les légendes encore actives, notamment les membres du Big Four, et les jeunes pépites qui sortent fraîchement de leur cursus junior : la Next Gen. Nous vous avons sélectionné les plus gros prospects nés après le 1er janvier 1997 susceptibles de devenir les futures stars de demain, dès demain. Souvenez-vous que les plus grandes stars du tennis se sont révélées très tôt…

Alexander Zverev (GER)

Afficher l'image d'origineClassement ATP (29.08.16) : 28 (meilleur classement : 24)

Classement Race (29.08.16) : 24

Date de naissance : 20 avril 1997

Taille/Poids : 1m98 / 86kg

Jeu : Droitier, Revers à 2 mains

Coach : Alexander Zverev Sr

Plus besoin d’en faire l’apologie, Alexander Zverev a déjà tout d’un grand. Parler de lui au futur serait un manque de considération envers le plus jeune joueur de l’histoire du tennis à intégrer le top 100 depuis Rafael Nadal et Richard Gasquet. L’ancien numéro un junior, qui avait pour idole Roger Federer en grandissant, est désormais quasiment assuré de dépasser la légende suisse au classement avant de fêter ses 20 ans. Il gagne son premier Challenger à 17 ans, se mettant ainsi au même niveau que Djokovic, Nadal, Del Potro, Gasquet ou Tomic au même âge. Mais il prend une dimension supplémentaire en devenant le plus jeune joueur de l’histoire à renverser un top 20 à Hambourg en 2014 (Youzhny, 19ème), s’offrant une demi-finale de rêve contre le 7ème joueur mondial, David Ferrer. Ces différentes performances ne se sont pas effectuées du jour au lendemain. Le monde du tennis professionnel, il le connait depuis toujours. « Sascha » venait de fêter ses 12 printemps lorsque son frère Mischa atteignait le 45ème rang mondial, sortant d’un quart de finale à Rome contre Roger Federer. Leur père, ancien joueur professionnel, a su les mener vers le succès.

Cette année, éliminé par Murray à l’Australian Open, par Thiem à Roland Garros, et par Berdych à Wimbledon, « Sascha » n’a pas grand-chose à se reprocher en Grand Chelem. Il a déjà pu découvrir la Coupe Davis (2 défaites contre Berdych et Rosol), et dieu sait si l’expérience compte dans cette compétition. Il est désormais numéro un allemand et pourra d’ores et déjà faire peur à ses adversaires dans les matchs à venir. Sur le circuit ATP, il a malgré tout signé (avec Adidas mais pas seulement) de belles victoires, notamment sur Cilic, Simon (x3), Dimitrov (x2), Goffin et surtout Federer en demi-finale à Halle, le privant ainsi d’une onzième finale à Halle. Il butera contre le dinosaure Florian Mayer en finale, mais il peut être fier de son parcours. En somme, une année satisfaisante pour Zverev mais toujours pas de titres malgré 2 finales à Nice et Halle. En termes de précocité, son classement (28ème) le place légèrement derrière Nadal, qui avait déjà un grand chelem à son actif au même âge, mais dans les pas de Murray et Djokovic, qui sont entrés dans le top 10 tout juste avant d’avoir 20 ans.

Denis Shapovalov (CAN)

Résultat de recherche d'images pour "denis shapovalov atp"

Classement ATP (29.08.16) : 246 (meilleur classement : 246)

Classement Race (29.08.16) : 198

Date de naissance : 15 avril 1999

Taille/Poids : 1m84 / 72kg

Jeu : Gaucher, Revers à 1 main

Coachs : Adriano Fuorivia et Tessa Shapovalova

La sensation de cet été, c’est lui. Denis Shapovalov n’a pourtant que 17 ans, et n’a jamais connu ses premières heures de gloires qu’il y a moins d’un an. « Shapo » est né à Tel Aviv, en Israël, de parents juifs russes, un père impliqué dans le volley-ball et une mère entraîneur de tennis. La famille a déménagé au Canada avant le premier anniversaire de Denis. Il a commencé à jouer au tennis au club de sa mère lorsqu’il avait 5 ans. Il est toujours entraîné par elle ainsi qu’Adriano Fuorivia. En 2015, il fait ses gammes sur le circuit ITF en remportant la Coupe Davis juniors et l’US Open en double avec son acolyte Felix Auger-Aliassime, formant une relève impressionnante pour le Canada.

Cette année, il prend une dimension supplémentaire en remportant en juniors Wimbledon et devenant ainsi numéro 2 mondial junior. En ATP, il arrive déjà à parvenir au dernier carré de Challengers et à jouer des tournois importants (Washington). Mais là où il frappe encore plus fort, c’est lors de son premier match en Masters 1000. Il élimine Nick Kyrgios, 19ème joueur mondial, 13ème à la Race, futur top 10. Lui-même, Nick Kyrgios avouera avoir été « dominé » par l’adolescent, qui « en voulait beaucoup plus que lui ». S’il continue sur cette lancée, Denis Shapovalov risque de bousculer la hiérarchie. Il a encore quelques mois pour confirmer ce gros potentiel et ce jeu atypique, gaucher au revers à une main, sur le circuit ATP…

Taylor Fritz (USA)

Afficher l'image d'origineClassement ATP (29.08.16) : 53 (meilleur classement : 53)

Classement Race (29.08.16) : 60

Date de naissance : 28 octobre 1997

Taille/Poids : 1m93 / 85kg

Jeu : Droitier, Revers à 2 mains

Coachs : David Nainkin & Christian Groh

Taylor Fritz est un fils et neveu de joueurs professionnels, sa mère a d’ailleurs été top 10 en 1977. Autant dire que lui aussi est né avec une raquette dans les mains. Son objectif est clair : dépasser son idole Pete Sampras et devenir numéro un mondial. Au jour d’aujourd’hui, il est déjà assez brut en termes de précocité. A 18 ans, il a déjà été numéro un mondial chez les juniors, le tout en remportant l’US Open. Dans la foulée, il réalise des prouesses sur le circuit Challenger en remportant 3 titres très rapidement après avoir quitté les juniors.

Cette année, en février, il atteint la finale du tournoi ATP 250 de Memphis, éliminant coup sur coup Michael Mmoh, Steve Johnson, Benjamin Becker et Ricardas Berankis avant de buter d’un rien contre Kei Nishikori. Il devient le plus jeune Américain à jouer la finale d’un tournoi ATP depuis Michael Chang en 1989, et bat le record de précocité qui était co-détenu par Connors et Roddick (10ème participation) en atteignant une finale à seulement sa 3ème apparition sur le circuit ATP. Depuis, il peine à rééditer les performances. Un quart de finale à Acapulco en ATP 500 et rien d’autre, il ne gagne plus contre des meilleurs que lui, même si l’on doit avouer qu’il n’a pas hérité de tirages favorables. Quelques mois inquiétants pour celui qui avait fait trembler la planète tennis en début d’année. Mais pas de quoi s’alarmer, Taylor Fritz est déjà 53ème joueur mondial, à peine à 19 ans. Peut-être qu’il n’avait pas la tête à ça ces derniers mois, se concentrant plus sur son mariage avec la belle et ancienne n°72 juniors Raquel Pedraza…

Andrey Rublev (RUS)

Résultat de recherche d'images pour "andrey rublev atp"

Classement ATP (29.08.16) : 186 (meilleur classement : 154)

Classement Race (29.08.16) : 181

Date de naissance : 20 octobre 1997

Taille/Poids : 1m88 / 69kg

Jeu : Droitier, Revers à 2 mains

Coach : Galo Blanco

La Russie était dans une période assez terne en ce qui concerne la succession des Marat Safin ou autres Nikolay Davydenko. En la personne d’Andrey Rublev, les russes ont trouvé un vrai nouveau leader, qui compose déjà sur le circuit ATP depuis un moment, après avoir dominé le circuit junior (numéro 1 en 2014), et fait trembler des joueurs comme Wawrinka ou Cilic… Sur le court, « Rubl » n’hésite pas à faire part de ses émotions à ses adversaires. Son caractère rugueux lui a déjà valu quelques remarques de ses pairs, notamment par l’expérimenté Fernando Verdasco qui, à Barcelone en 2015, avait déclaré avoir été surpris par le niveau de grossièreté d’un joueur alors âgé de 17 ans. Voilà de quoi, de manière générale, aiguiser les appétits des fans de Nick Kyrgios, d’Ernests Gulbis, de Fabio Fognini ou admirateurs de John McEnroe ou Ilie Nastase…

Cette année, le bad boy a remporté le challenger de Quimper en étant issu des qualifications. Depuis, il ose sur les circuits ATP et a remporté une victoire de prestige en Coupe Davis en battant sèchement Robin Haase. A confirmer dès fin 2016, Andrey est attendu au tournant.

Felix Auger-Aliassime (CAN)

Classement juniors (29.08.16) : 5 (meilleur classement : 2)Résultat de recherche d'images pour "felix auger aliassime atp"

Classement Race ATP (29.08.16) : 645

Date de naissance : 8 août 2000

Taille/Poids : 1m86 / 71kg

Jeu : Droitier, Revers à 2 mains

Coachs : Guillaume Marx et Jocelyn Robichaud

Dans sa génération, on peut difficilement faire mieux en termes de précocité. Felix a grandi du côté du Québec et rapidement pris la raquette en main, grâce à son père, entraîneur. Dans les catégories jeunes, il remporte tout chez les moins de 12 ans puis devient numéro 1 des moins de 16 ans depuis plus d’un an. Il a déjà été numéro 2 mondial chez les juniors, catégorie dans laquelle il évolue encore cette année. Il a remporté l’US Open en double en 2015 avec Denis Shapovalov, et cherche désormais à franchir un palier pour remporter un Grand Chelem en junior, même s’il a officiellement encore plus de 2 ans pour le faire. En 2015, ce jeune fan de Tsonga et de Monfils (né un même jour que Federer), est devenu le plus jeune joueur de l’histoire à remporter un match sur le circuit Challenger, tournoi où il a frappé encore plus fort en éliminant au 2ème tour Darian King, 205ème joueur mondial (7-5, 6-3), à 14 ans seulement.

Cette année, il a atteint la finale de Roland Garros juniors contre le Français Geoffrey Blancaneaux mais a échoué à 1 jeu de remporter le tournoi. Désormais, il cherche à progresser, à ne plus refaire les mêmes erreurs, et cela a failli se concrétiser à Wimbledon où il s’est fait éliminer en quarts de finale par Denis Shapovalov, vainqueur du tournoi. Il gagne régulièrement sur le circuit Future ITF, et n’a cette année pas encore battu de joueur majeur. Mais il arrive au tournoi junior de l’US Open en favori, à seulement 16 ans… Pas mal, non ?

Frances Tiafoe (USA)

Afficher l'image d'origine

Classement ATP (29.08.16) : 125 (meilleur classement : 123)

Classement Race (29.08.16) : 106

Date de naissance : 20 janvier 1998

Taille/Poids : 1m88 / 77kg

Jeu : Droitier, Revers à 2 mains

Coach : Jose Higueras

Frances Tiafoe joue déjà aujourd’hui dans la cour des grands. Il commence le tennis à l’âge de 3 ans avec son frère jumeau et son père Constant, originaire de Sierra Leone. Ce fan de Kevin Durant, qui aurait choisi le basket s’il n’avait pas percé dans le tennis, a déjà atteint la 2ème place mondiale en juniors, à tout juste 16 ans. Depuis, il a délaissé le circuit junior pour se consacrer au circuit principal, alors qu’il pourrait encore rester en juniors pour remporter des tournois prestigieux. Mais il ne veut pas se contenter du circuit junior, il réalise très vite qu’il peut grandir et progresser parmi les meilleurs. Il a notamment été comparé à Donald Young au vue de ses performances et de sa couleur de peau. A 18 ans, il a déjà beaucoup plus d’expérience que l’ensemble de sa génération 1998, notamment avec ses participations à Roland Garros et l’US Open, à seulement 17 ans.

Cette année, il n’est pas parvenu à se qualifier pour le premier tour d’un grand chelem mais il a engrangé de l’expérience sur les tournois ATP et Challengers, atteignant en tout 3 finales, à Tallahassee en avril sur terre battue, et Winnetka et Lexington sur dur, en juillet, sa surface de prédilection. Il lui reste manifestement des progrès à faire sur gazon, où il n’a remporté que 3 matchs en 3 tournois. Mais ne vous en faites pas pour lui, cette année de transition est une réussite pour Frances, qui a sorti en tout 7 gros matchs références, qui lui ont permis de devenir 123ème joueur mondial.

Reilly Opelka (USA)

Afficher l'image d'origine

Classement ATP (29.08.16) : 292 (meilleur classement : 292)

Classement Race (29.08.16) : 228

Date de naissance : 28 août 1997

Taille/Poids : 2m11 / 100kg

Jeu : Droitier, Revers à 2 mains

Coach : Diego Moyano

Ce joueur, né dans le Michigan, est un véritable pilier. 2m11 pour 100kg, il fait partie de ces rares joueurs faciles sur leur service. Ce don de la nature et son entraînement ont persévéré lors du tournoi junior de Wimbledon 2015, où il a éliminé Taylor Fritz puis Mikael Ymer avant de s’imposer. John Isner a récemment annoncé en conférence de presse vouloir jouer avec lui en Coupe Davis dès la retraite des frères Bryan. Deux molosses sur un court, c’est du jamais vu…

Cette année, il est passé sur le circuit professionnel. Timoré toute la première partie de la saison, ne gagnant aucun match à enjeu, il a surpris son monde dès l’entame de la tournée américaine sur dur. C’est la deuxième sensation de l’été. A son actif : une demi-finale au 250 d’Atlanta après avoir éliminé Kevin Anderson puis Donald Young avant de buter sur John Isner en 3 sets, un premier masters 1000 où il atteint le deuxième tour après avoir déchu Jérémy Chardy, des courtes défaites sur Tsonga, Giraldo, et Lopez… S’il avait fait une année complète à ce niveau, il serait déjà dans le top 50 ! Nous n’en sommes pas encore là, mais avec un tel physique, la surprise serait de ne jamais le voir s’imposer sur le circuit…

Stefan Kozlov (USA)

Afficher l'image d'origine

Classement ATP (29.08.16) : 154 (meilleur classement : 154)

Classement Race (29.08.16) : 149

Date de naissance : 2 février 1998

Taille/Poids : 1m83 / 79kg

Jeu : Droitier, Revers à 2 mains

Coach : Andrei Kozlov

Né en Macédoine, Stefan Kozlov grandit dans l’académie de tennis de son père aux Etats-Unis. Lui aussi battant des records de précocités pour son entrée dans le top 20 chez les juniors à 15 ans, il devient professionnel rapidement en jouant le tournoi de Newport en 2013. Il a d’ailleurs atteint la 2ème place mondiale en junior en janvier 2014 puis décide de se consacrer intégralement au circuit pro. Depuis, il a connu une année 2015 peu attractive, jouant de nombreux tournois futures et tentant de passer un cap sur le circuit challenger, mais aucune victoire en dix mois de compétition, avant le déclic à Charlottesville en novembre, où il atteint les quarts de finale.

Cette année, que de progrès accomplis encore. Clairement, il a franchi un palier. Kozlov ne dispute plus de tournois Futures, uniquement des Challengers et des tournois ATP. Il a notamment atteint les quarts de finale à Hertogenbosch, tournoi où il a battu Nishioka et surtout sèchement Steve Johnson, clairement dans la meilleure forme de sa carrière. Il commence à battre des top 100 mais il manque encore de puissance et d’expérience. L’adolescent est néanmoins devenu un homme cette saison, et il ne lui manque que du temps pour s’imposer durablement sur le circuit ATP.

Duckhee Lee (KOR)

Afficher l'image d'origine

Classement ATP (29.08.16) : 191 (meilleur classement : 164)

Classement Race (29.08.16) : 161

Date de naissance : 29 mai 1998

Taille/Poids : 1m76 / 70kg

Jeu : Droitier, Revers à 2 mains

Coach : Chung Hyo Woo

Vous avez certainement déjà eu la chance d’entendre son nom, pas lui. Duckhee Lee est très tôt diagnostiqué sourd au deuxième degré. Sur le court, il est dans sa bulle. Il n’entend ni les annonces de l’arbitre de chaise, ni celles des juges de ligne, et continue bien souvent de jouer lorsqu’une balle est faute de seulement quelques centimètres. Il ne lui est pas possible non plus d’hurler sa joie, de manifester sa colère, ni d’être transcendé par les applaudissements. Son seul pouvoir est celui de ressentir les vibrations de la balle heurtant sa raquette, il admet se fixer sur cela pour ressentir les coups. Pourtant, c’est un des talents bruts du circuit. Déjà brillant parmi les juniors, où il a atteint la 3ème place mondiale, il confirme en 2015 sans faire de bruit sur les circuits secondaires. Il atteint la 250ème place mondiale avant ses 18 ans.

Cette année, il est en pleine phase de transition entre le circuit Future, le circuit Challenger et le circuit ATP. Il a remporté 4 tournois Future, et compte désormais des victoires encourageantes, comme dernièrement sur les Japonais Soeda et Sugita. Malgré cela, il n’a pas de victoire référence contre des Top 100. Il sera intéressant de voir sa progression malgré son handicap. On entendra très vite parler de lui…

La “Next Gen” est pourvue de talents bruts qui percent sur le circuit malgré leur jeune âge. Ces 9 talents sont loin d’être les seuls, et Agora Sports a réalisé une liste des jeunes susceptibles de figurer également parmi les stars de demain, et d’après-demain…

Les autres talents à surveiller également de très près : Alex De Minaur, Stefanos Tsitsipas, Casper Ruud, Corentin Moutet, Miomir Kecmanovic, Nicola Kuhn, Tommy Paul, Michael Mmoh.

A surveiller encore quelques années chez les pros : Akira Santillan, Daniel Altmaier, Soon Woo Kwon, Jaume Munar, Sumit Nagal, Alexander Bublik, Mikael Ymer, Max Purcell, Marc Polmans, Omar Jasika, Carlos Taberner, Pedro Martinez, Roman Safiullin, Jay Clarke, Lloyd Harris, Orlando Luz, Geoffrey Blancaneaux, Yosuke Watanuki.

A surveiller encore quelques années chez les juniors : Yibing Wu, Alejandro Dadidovich Fokina, Alexei Popyrin, Sebastian Korda, Zsombor Piros, Jurij Rodionov, Rudolf Molleker, Axel Geller, Marko Miladinovic, Sebastian Baez, Dalibor Svrcina, Yshai Oliel, Thiago Seyboth Wild, Chun Hsin Tseng, Timofey Skatov, Bu Yunchaokete, Lorenzo Musetti, Holger Vitus Nodskov Rune.

A propos de Clément Carton 154 Articles
- Fondateur et Rédacteur en chef d'Agora Sports depuis septembre 2016 - 20 ans, Lyonnais, M1 Journalisme Sportif EDJ Nice. Sports de prédilection : Tennis, Basketball. Suivez-moi sur Twitter : @clementcarton

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*