Gp de Bahrein : Vettel en patron

(c) Raphaëlle PELTIER - Vettel vainqueur, il reprend la tête du championnat

Troisième grand-prix de la saison sous le soleil et le vent de Bahrein. Et comme la semaine passée, la Scuderia finit sur la plus haute marche du podium grâce à son champion du monde Allemand, plus que prêt pour récupérer son bien.

Après un épisode australien bien terne, et une escale chinoise un peu meilleure, la Formule 1 montre enfin de vraies bonnes choses sur ce circuit de Sakhir. Des dépassements, de la lutte à tous les niveaux, des accidents, des abandons mécaniques. Un cocktail détonnant qui a vu Ferrari montrer qu’ils étaient bons en stratégie. Il semble que cette saison, la Scuderia décide de faire tout le contraire de la saison passée puisqu’à la pré-saison, c’était profil bas cet hiver contrairement à il y a un an ou ils étaient déjà champions du monde. Pareil donc pour les stratégies puisqu’en réalisant l’undercut (un arrêt au stand plus tôt que les prévisions), Sebastian Vettel a surpris tout son monde et a évité le traffic, lui permettant de finir à la première place à la fin.

Il faut aussi dire que la voiture Ferrari est bien meilleure que l’an passé. Les hommes de Maurizio Arrivabene ont travaillé d’arrache-pied pour concevoir une monoplace digne du standing de la Scuderia. Vettel est un concurrent au titre de champion du monde, de quoi faire rager Lewis Hamilton, qui ne verrait pas d’un bon œil une deuxième saison sans titre. Les Mercedes restent au niveau bien évidemment, mais il est bien différent de se battre entre coéquipier et de se battre avec une autre écurie. De quoi rajouter du piment tout au long d’une saison très longue. Un mot de Valtteri Bottas, équipier d’Hamilton, forcé par 2 fois de laisser passer l’Anglais en piste car plus rapide que lui. Un coup au moral et une remise en question à se faire. Parti en pole, le Finlandais a sombré pour finir 3ème au final. Un début de saison en demie-teinte à gommer dès le prochain GP.

Derrière, Red Bull est là. Pas assez fort pour le titre mais trop fort pour les écuries du milieu de tableau. Ricciardo est le seul à l’arrivée puisque Verstappen a subi une rupture de frein à l’arrière de sa monoplace. 5ème place pour l’Australien et une saison qui va être bizarre pour l’écurie Autrichienne. Finir 3ème force c’est bien, mais faut-il tout donner pour aller viser des victoires et un rapproché du top 2 ? La saison est encore longue.

Williams, Renault, Haas, Toro Rosso, Force India, Mclaren, Sauber. Ce sont les 7 autres écuries et sur ce qu’on voit depuis le début de saison, toutes sont capables d’aller chercher des points. Sauber et McLaren partent quand même de plus loin. La faute à une voiture plus faible à cause d’un budget serré pour Sauber et à une voiture dégueulasse avec le moteur le plus daubé de l’histoire de la F1 pour McLaren. Le partenariat avec Honda est une catastrophe qui ne sera pas résolu avant un mois au minimum. On comprend mieux pourquoi Fernando Alonso va courir les 500 Miles d’Indianapolis en mai prochain. Pour Sauber, satisfaction avec la 11ème place de Pascal Werhlein, revenu de convalescence et qui montre qu’il est bourré de talent. On rappelle qu’il est sous contrat avec Mercedes et qu’il représente le futur de l’écurie avec un certain Esteban Ocon.

Pour finir, un mot des Français avec des points pour nos deux représentants, cocorico. Romain Grosjean marque enfin des puntos en finissant 8ème, lui qui aurait mérité d’en marquer d’autre sur les 2 premiers GP de la saison, mais sa Haas en avait décidé autrement. Du côté de Force India, 3/3 pour Esteban Ocon qui enchaîne une troisième 10ème place de suite en trois courses. Il avait annoncé vouloir marquer des points à chaque grand-prix, il tient parole pour le moment. Seul bémol, Sergio Perez, son coéquipier, parti derrière lui sur la grille qui finit à la 7ème place. Il devra progresser aux côtés du Mexicain, valeur sure du championnat de Formule 1.

Le Classement :

1. Sebastian Vettel – Ferrari
2. Lewis Hamilton – Mercedes
3. Valtteri Bottas – Mercedes
4. Kimi Räikkönen – Ferrari
5. Daniel Ricciardo – Red Bull-TAG Heuer
6. Felipe Massa – Williams-Mercedes
7. Sergio Pérez – Force India-Mercedes
8. Romain Grosjean – Haas-Ferrari
9. Nico Hülkenberg – Renault
10. Esteban Ocon – Force India-Mercedes
11. Pascal Wehrlein – Sauber-Ferrari
12. Daniil Kvyat – Toro Rosso-Renault
13. Jolyon Palmer – Renault
14. Fernando Alonso – McLaren-Honda

Abandons:

Marcus Ericsson – Sauber-Ferrari
Lance Stroll – Williams-Mercedes
Carlos Sainz – Toro Rosso-Renault
Max Verstappen – Red Bull-TAG Heuer
Kevin Magnussen – Haas-Ferrari
Stoffel Vandoorne – McLaren-Honda

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*