Gp de Belgique 2018 : Spa gagné par Vettel, c’est pas gagné pour Hamilton

4 de front en arrivant à la chicane des Combes (© Tous droits réservés)

Spa-Francorchamp marque le début de la deuxième phase de la saison. Après une trêve bien méritée, les pilotes sont de retour sur une piste mythique. Est-ce que Lewis Hamilton va enfoncer le clou au championnat ?

L’été fut mouvementé, notamment sur le plan des transferts. On y reviendra sur un article dédié, mais du coup, on accueille une nouvelle écurie. Fini Force India, place à Racing Point Force India. Rachetée par Lawrence Stroll, père de Lance, l’écurie Britannique repart de 0 en terme de points constructeurs. Mais l’avenir semble sain, et c’est le principal. Pour fêter ça, les pilotes ont profité de la pluie en Q3 pour se placer 3 & 4. Esteban Ocon devant Sergio Perez. Devant eux, les leaders du championnat. Alors que la Ferrari de Vettel semblait supérieure, la pluie a redistribué les cartes, permettant à Hamilton de sortir un tour parfait pour prendre la pôle.

On le sait, l’épingle de La Source, premier virage du circuit, est un endroit dangereux. On se souvient tous du crash de 2012 provoqué par Romain Grosjean. Un accident qui lui colle à la peau d’ailleurs. 6 ans plus tard, on se retrouve avec un accident similaire, avec toujours Fernando Alonso dans le rang des victimes. Cette fois, c’est Nico Hulkenberg qui loupe son freinage et percute la McLaren de l’Espagnol. Cette dernière effectue un vol au dessus de la Sauber de Charles Leclerc qui a du bien avoir peur. Et quand on voit l’état de la monoplace, et surtout du halo, on se dit que c’était une bonne idée de l’introduire cette saison.

Effet domino de tout ça, la McLaren d’Alonso a percuté l’aileron arrière de Ricciardo, qui a tapé dans la Ferrari de Raikkonen, provoquant une crevaison et des dégâts sur son aileron arrière. Mais devant, la course continue. Vettel profite de l’aspiration pour doubler Hamilton, qui voit les Force India se dédoubler de part et d’autre de sa voiture. Une manoeuvre qui coutera la 3e place à Esteban Ocon, doublé par son coéquipier. S’en suit une safety car, un restart, des arrêts au stand et une course ennuyeuse. Sebastian Vettel étant trop fort pour la concurrence. Derrière Hamilton gardera sa 2e place, devant un Max Verstappen presque à domicile vu la peuplade Oranje dans les tribunes.

Les belles performances

On critique assez souvent Valtteri Bottas pour ne pas saluer sa course aujourd’hui. Parti 17e suite à un changement de moteur, le Finlandais a réalisé une très belle remontée, avec de beaux dépassements en prime, pour terminer à une 4e place essentielle pour le championnat constructeurs. Grâce à cela, Mercedes prend 5 points de plus que son rival Ferrari et accroit son avance à 15 points au classement.

Les Racing Point Force India ont profité de leur puissance moteur pour s’affirmer comme les meilleurs des autres. Avec Ricciardo & Raikkonen out, ils ont marqué de gros points pour la fin de saison. Perez 5e & Ocon 6e peuvent être fiers. Même si ça ne devrait pas suffire au Français pour conserver son baquet dans cette équipe pour l’an prochain.

Pierre Gasly est sur une bonne lancée. Peut être qu’il profite de l’euphorie de sa nomination chez Red Bull pour l’an prochain. En tout cas, le Français place sa Toro Rosso sur la 9e place et grapille 2 points. De quoi enfoncer le clou dans sa rivalité avec Brendan Hartley, son coéquipier.

Enfin, saluons la très belle course de Marcus Ericsson. Le Suédois, seul rescapé pour Sauber, marque un point crucial pour la fin de saison. En effet, la place au championnat constructeurs garanti plus ou moins d’argent pour la saison suivante. Souvent décrié, le coéquipier de Charles Leclerc a montré qu’il n’était pas là que grâce à ses sponsors.

Les contre-performances

Nico Hulkenberg va se souvenir longtemps de ce grand-prix de Spa. Il n’aura même pas passé le premier virage, la faute à une erreur de freinage. Reconnu coupable de l’accrochage du premier tour, il écopera de 10 places de pénalité sur la grille lors de la prochain course, à savoir Monza.

Grosse déception pour Carlos Sainz. L’autre Renault n’est même pas rentré dans les points. Lui qui a été annoncé chez McLaren pour l’an prochain s’est peut être déjà mis en condition pour ce qui l’attend…

Car de son coté, Stoffel Vandoorne n’a rien pu faire. Le régional de l’étape termine bon dernier, à une anonyme 15e place. Il s’est encore fait surclasser par son coéquipier en qualifications. Rien ne dit qu’il conservera son volant pour la saison prochaine.

17

Lewis Hamilton va débarquer à Monza avec 17 points d’avance sur son rival. Mais vu la performance de la Ferrari, l’Anglais doit faire le dos rond est limiter la casse à tout prix. Sur le circuit Italien, Sebastian Vettel ne va vouloir qu’une chose, ravir les tifosis.

Image

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*