Tommy Morrison, boxeur de Rocky V, est mort il y a 3 ans

NOT AFRAID (Timmy Connors / Boxinside)

Tommy Morrison est mort le 1er septembre 2013. Il y a 3 ans, il laissait un vide dans le cœur des amateurs de boxe et de cinéma… Cet ancien champion du monde poids lourds WBO, blanc, faisait figure d’exception à une époque où la catégorie était dominée par les boxeurs de couleur tels que Tyson, Bowe, et autres Lewis. Devenu populaire grâce à son rôle dans le film Rocky V aux côtés de Sylvester Stallone, la vie de Tommy Morrison a été marquée par la boxe et sa séropositivité. Il est mort à l’âge de 44 ans.

Né le 2 janvier 1969 dans l’Arkansas, Tommy Morrison connaît une enfance difficile, marquée par les coups que lui infligeait son père. Lui-même régulièrement impliqué dans des bagarres et des délits, il quitte l’école pour la boxe amateur. Son talent lui vaut d’être repéré aux « Tough Man Contest », concours révélant les talents de plus de 21 ans, auxquels il participe dès l’âge de 13 ans après avoir falsifié son certificat de naissance. Son bilan officiel est fixé à 220 victoires pour 22 défaites, un talent brut certain qui lui permet de devenir professionnel en 1988.

En tant que pro, il met KO coup sur coup tous ses adversaires. Tommy Morrison arrive ensuite à convaincre le manager de Mike Tyson, Bill Cayton, qui le prend sous son aile, après un nouveau coup d’éclat sur Lorenzo Boyd, ancien adversaire de Tyson. C’est aussi à ce moment-là que Sylvester Stallone le remarque, en 1990. La star lui offre alors le rôle de composition d’un jeune boxeur prometteur, Tommy Gunn, dans Rocky V. A la sortie du film au cinéma, c’est la reconnaissance pour celui qu’on appellera désormais « The Duke », surnom qu’il a repris à John Wayne, avec qui on lui suppose une relation familiale. Désormais devenu star, il reprend sa carrière trois ans plus tard et il devient champion du monde WBO en battant George Foreman, à 24 ans, après un échec sur Ray Mercer, le boxeur sans pitié (« Merciless »). En 1996, sa vie prend un tournant. Il est testé positif au VIH après un dernier combat perdu contre Lennox Lewis. Obligé de prendre sa retraite contre son gré après 48 victoires (42 par KO), 1 nul et 3 défaites, il tentera durant de nombreuses années de faire son retour, en vain.

Après sa carrière, Tommy Morrison fera surtout parler de lui dans la rubrique faits divers pour ses déclarations polémiques en en affichant son refus de se soigner contre le sida ou encore des conduites en état d’ivresse. Il meurt au chevet de sa femme Trisha, dans un hôpital du Nebraska.

Dans le monde du sport, Tommy Morrison n’est pas le seul sportif décédé un 1er septembre. Ce fut également le cas de James Juvenal (1942), rameur américain ; Stefan Bellof (1985), pilote de F1 allemand ; Kazimierz Deyna (1989), champion olympique de football en 1972 ; Bartlett Giamatti (1989), dirigeant de baseball ; Zoltan Szibor (1997), champion olympique de football en 1952 ; Viliam Schrojf (2007), footballeur tchécoslovaque ; Ignacio Eizaguizze (2013), ancien gardien de la Roja ; ou encore Pal Csernai (2013), ancien entraîneur du Bayern de Munich.

A propos de Clement Carton 64 Articles
- Créateur & Community Manager d'Agora Sports - 19 ans, Lyonnais, ambition journalisme sportif. Sports de prédilection : Basketball, Tennis, Sports d'Hiver. Suivez-moi sur Twitter : @clementcarton

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*