Il y a 7 ans, Juan Martin Del Potro renversait le Big Four à l’US Open

REUTERS/David Gray

En 2009, le Suisse Roger Federer arrivait à l’US Open en tant que quintuple tenant du titre, et numéro un mondial. Le dernier joueur à l’avoir battu à Flushing Meadows, c’était en 2003, et c’était déjà un argentin : David Nalbandian. Mais ce lundi 14 septembre 2009, après 40 matches consécutifs gagnés par Federer à New York, un autre joueur argentin a réussi l’impossible : vaincre le champion suisse au terme d’une finale sous haute tension (3-6, 7-6, 4-6, 7-6, 6-2) et en 4 heures et 6 minutes de jeu.

Juan Martin Del Potro, tout juste 20 ans, 6ème joueur mondial à l’époque derrière le Big Four et Andy Roddick, arrivait à l’US Open avec de la confiance. Il avait failli faire craquer Roger Federer à Roland Garros, puis éliminé Rafael Nadal sèchement à l’Open du Canada.

En première semaine, il élimine aisément son compatriote Juan Monaco (6-3, 6-3, 6-1) puis s’impose face aux Autrichiens Jürgen Melzer et Daniel Köllerer. En huitièmes de finale, il se défait de l’ancien numéro 1 mondial Juan Carlos Ferrero en trois sets (6-3, 6-3, 6-3). Malgré la perte du premier set, il parvient à se défaire du Croate Marin Čilić, tombeur d’Andy Murray, en quart de finale (4-6, 6-3, 6-2, 6-1).

Puis, il arrive en demi-finale en n’ayant laissé échapper que deux sets. Le combat qui l’attendait : Rafael Nadal, 23 ans, quadruple vainqueur à la porte d’Auteuil, qui pourtant a laissé échapper son graal cette année-là, bien que blessé à la ceinture abdominale. Face à la tour de Tandil, il n’est resté sur le court qu’à peine 1h30, une victoire argentine sans complexe (6-2, 6-2, 6-2) qui le propulse à sa première – et unique – finale en Grand Chelem, contre Roger Federer, qui n’a jamais perdu de finale à l’US Open.

D’ailleurs, personne d’autre que Rafael Nadal n’avait battu Roger Federer en finale de Grand Chelem. Et pourtant, Del Potro a réussi cet exploit il y a aujourd’hui 7 ans. L’Argentin, doté d’une régularité impériale au service (65% de premières balles), a fait exploser le maître, pourtant passé à deux points du match dans le quatrième set…

Résumé :

Cette fois-ci, les larmes n’ont pas coulé sur les joues de Roger, mais elles étaient dans les yeux de Del Potro qui, à l’âge de 20 ans, venait d’écrire une nouvelle page dans l’histoire du tennis. Il succède au palmarès à Guillermo Vilas, vainqueur en 1977 et témoin, dans les tribunes, du triomphe de son jeune successeur. Comme après chacune de ses victoires, del Potro se signe en regardant le ciel pour envoyer une pensée à sa sœur, disparue alors qu’elle n’avait que 4 ans.

Désormais, Juan Martin Del Potro est revenu au plus haut niveau cet été avec une finale aux JO et un quart de finale à l’US Open perdu contre le futur vainqueur Stanislas Wawrinka, et a laissé couler une nouvelle fois ses larmes, celles de la joie de revenir sur le court après près de 3 ans d’absence…

 

Juan Martin del Potro en remportant cet US Open est devenu le seul joueur à avoir battu à la fois Rafael Nadal et Roger Federer dans un même tournoi du Grand Chelem, et de surcroit de manière rapprochée (demi-finale et finale jouées dimanche et lundi respectivement). Par ailleurs, à posteriori, il a été le seul joueur à remporter un Grand Chelem en dehors du Big Four entre Roland-Garros 2005 et l’US Open 2013, soit 35 tournois sur 36 pour les Federer, Nadal, Djokovic et Murray, ce qui rend Juan Martin Del Potro unique parmi les plus grands…

A propos de Clement Carton 65 Articles
- Créateur & Community Manager d'Agora Sports - 19 ans, Lyonnais, ambition journalisme sportif. Sports de prédilection : Basketball, Tennis, Sports d'Hiver. Suivez-moi sur Twitter : @clementcarton

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*