[ITW] Thibaut Martinez-Delcayrou : « Ne pas passer les poules serait une humiliation pour les bleus »

Le XV de France dans le doute avant d'aller au Japon (AI / REUTERS / PANORAMIC)

Le XV de France est au plus mal ces dernières années. Finalistes en 2011, les Bleus se préparent à un Mondial sans garanties au Japon. Thibaut Martinez-Delcayrou, journaliste pour France Télévisions et Le Figaro, revient sur cette année 2018/2019 et sur l’avenir de cette équipe.

Cette saison 2018/2019 est-elle une réussite, un échec ou une continuité pour le XV de France ?

Cette saison n’est pas une réussite, cela est certain. C’est un échec. Mais il y a une certaine continuité dans cet échec. Lors du dernier tournoi des VI nations, on termine quatrième avec deux victoires. Une contre l’Italie lors de la dernière journée et la deuxième contre l’Écosse, sachant que celle-ci était affaiblie et sans ses stars. Personnellement, je pense que la place de l’équipe de France est cinquième car au niveau du jeu produit, de l’attaque et des mises en place, elle est derrière les écossais aujourd’hui. On ne pouvait finalement pas espérer mieux.

Doit-on parler d’un échec de Jacques Brunel, de la présidence ou des joueurs ?

D’abord, les joueurs ne sont pas totalement fautifs. Ce sont eux qui sont sur le terrain mais il y a un manque de stabilité de la part du staff. Depuis son arrivée, Jacques Brunel n’a jamais eu de ligne directrice dans le jeu et les choix. La philosophie menée depuis deux ans n’a aucune cohérence. Il prône un jeu de percussion avec, par exemple, Mathieu Bastareaud. Et puis, pour la sélection du groupe qui ira au Japon, il parle de vitesse et de mouvement. Son discours est incohérent.

Que pensez-vous de cette liste des 31 joueurs ?

Cette liste montre bien l’incohérence dans les choix du sélectionneur. Ce qui est bien, c’est qu’il y a les jeunes comme Antoine Dupont ou encore Romain Ntamack. Ils ont déjà de l’expérience pour leurs âges avec le dernier tournoi des VI nations. Ils doivent être titulaires pour cette coupe du monde au vu de leurs performances. Mais ensuite, il y a des choix difficiles à expliquer. C’est le cas pour Peato Mauvaka et Emerick Setiano. Ce sont deux joueurs qui ont fait une excellente saison. Ils sont assez impressionnants. Mais il faut se rendre compte que leur première sélection sera en Coupe du Monde. Ils sont à des postes clés, qui plus est. Il aurait fallu les lancer il y a déjà un an voire même deux, comme le fait l’Angleterre. Le but étant de les préparer au mieux à ce genre d’événement.

La sélection de Sofiane Guitoune à la place de Mathieu Bastareaud est-elle justifiée ?

Comme j’ai pu le dire précédemment, il y a ce changement au dernier moment de philosophie assez incompréhensible. Par contre, Sofiane Guitoune mérite amplement sa sélection. Il sort d’une grosse saison avec le Stade Toulousain et y est pour quelque chose dans ce bouclier de Brennus remporté. Mais le prendre à la place de Mathieu Bastareaud, c’est assez bizarre. On peut parler de ses défauts et qualités, mais il était tout de même le vice-capitaine. C’est un rôle super important. Pour cette Coupe du Monde, il n’y pas de véritable leader à part Guilhem Guirado. C’est le seul et il a été décrié lors du dernier tournoi des VI nations. Toute grande nation a au moins trois leaders. Pour la France, ce n’est pas le cas. Il n’y a ni Morgan Parra ni Mathieu Bastareaud. Aujourd’hui, le capitaine se retrouve sans soutien.

Que pensez-vous du nouveau staff intronisé pour l’après Coupe du Monde ?

Il faut voir au-dessus des noms qui sont très parlants pour tout le monde. Il est important de regarder leurs capacités et compétences. Car dans le staff de Jacques Brunel, on parle quand même de Sébastien Bruno et Julien Bonnaire, deux personnes très reconnues en tant que joueurs. Pour William Servat, cela fait déjà quelques années qu’il entraîne à présent. On le voit avec Toulouse, il a véritablement franchi ce cap d’entraîneur. Il a fait ses preuves et impose son style auprès des avants au Stade Toulousain. Et si on prend le cas de Karim Ghezzal, lui aussi a passé cette étape à Lyon. Il possède maintenant une grande expérience en tant que coach. Il a fait de Lyon la meilleure touche du Top 14. Et ça, ce n’est pas rien !

Une génération double championne du monde U20 (2018 et 2019), est-ce une assurance pour l’avenir ou juste passager ?

C’est un réel espoir et non pas éphémère. On voit que Clément Laporte ou encore Jordan Joseph grattent du temps de jeu dans leurs clubs respectifs. C’est positif pour eux et le Top 14. La bonne nouvelle également est que la Ligue impose encore et encore un plus grand quota pour les joueurs issus de la formation (JIFFS). Cette initiative va dans le sens des jeunes. C’est une génération très talentueuse qui arrive. Fabien Galthié sera le prochain sélectionneur. Il a de véritables capacités à accompagner et faire grandir cette jeunesse.

Un pronostic pour le XV de France au Japon ?

Sur le papier, on ne doit pas sortir de poule aujourd’hui. L’Angleterre est forte et s’y prépare depuis un moment. Elle semble prête pour cette compétition. Pour l’Argentine, il y a une réelle montée en puissance. Ils obtiennent de très bons résultats face aux grandes nations du rugby. Au contraire, la France, elle, stagne et manque de stabilité. Après, on le sait très bien, dans ce genre d’événement, des exploits arrivent toujours. Malgré tout, ne pas passer les poules pour les bleus serait une humiliation bien plus grande que la défaite en quart de finale en 2015.

Faut-il déjà oublier cette Coupe du Monde au Japon et se projeter sur la réception en France du Mondial 2023 ?

C’est à dire que celle de 2019 aurait dû être préparée depuis 2015 et cette humiliation en quart de finale. Les changements ont été fait partiellement avec la nomination de Guy Novès. On parle tout de même d’un entraîneur à plusieurs titres et qui voulait changer radicalement le jeu du XV de France. Mais on ne lui a pas laissé suffisamment de temps. Pour préparer une Coupe du Monde, il faut au mois trois à quatre saisons. Il y a eu trop d’impatience.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*