Jason Lamy-Chappuis fête ses 31 ans !

Jason Lamy Chappuis, champion olympique à Vancouver en 2010. (REUTERS/Wolfgang Rattay)

Né le 9 septembre 1986, le champion olympique Jason Lamy-Chappuis fête aujourd’hui ses 31 ans. Retraité depuis 2015, il a annoncé le 3 mai dernier qu’il souhaitait reprendre la compétition en vue de disputer les Jeux Olympiques 2018, qui auront lieu à Pyeongchang (Corée du Sud) du 9 au 25 février prochain.

« J’ai skié avant d’apprendre à marcher »

Comme le laisse présager son nom, Jason Lamy-Chappuis a du sang français mais aussi américain. Né dans le Montana d’une maman américaine et d’un papa français, Jason Lamy-Chappuis a grandi aux Etats-Unis avant de venir en France en 1991 à l’âge de 4 ans dans le Jura, à Bois d’Amont.

Dès l’âge de 2 ans, Jason commence son apprentissage de la glisse avec le ski alpin. Petit à petit, il découvre le ski de fond puis le saut à ski à 8 ans. Il saute pour la première fois sur le tremplin des Rousses, et progresse dans les pas de Fabrice Guy, son illustre aîné, champion olympique à Albertville en 1992. Brillant dans les compétitions régionales et nationales au cours de sa jeunesse, il intègre le Pôle France de ski nordique de Prémanon puis devient membre de l’équipe de France. En 2003, il remporte le Festival olympique de la jeunesse européenne et une manche de la Coupe OPA, destinée aux jeunes coureurs, avant de prendre son premier départ en Coupe du monde l’année suivante.

Une grande carrière

En 2006, « Jez » obtient son premier podium, puis sa première victoire en Coupe du monde, et se classe 4e des Jeux olympiques de Turin dans l’épreuve du sprint. Gagnant en régularité les saisons suivantes, il remporte deux médailles de bronze lors des Mondiaux de Liberec en 2009.

Il est sacré champion olympique en 2010 lors des Jeux olympiques de Vancouver sur le petit tremplin. La même année, il remporte six épreuves de Coupe du monde et s’adjuge le classement général, marquant le début de son règne sur la discipline. En 2011, puis en 2012, il remporte deux nouveaux globes de cristal, et son premier titre mondial à Oslo. En 2013, il perd son rang de numéro 1 mondial mais obtient trois médailles d’or et une médaille de bronze lors des Mondiaux de Val di Fiemme.

Porte-drapeau de la délégation française pour les Jeux olympiques de Sotchi 2014, il passe à côté de ses épreuves, mais fait son retour au plus haut niveau l’année suivante en remportant deux nouvelles médailles de bronze aux Mondiaux de Falun 2015, ainsi qu’une médaille d’or dans le sprint par équipes en compagnie de son ami de toujours, François Braud. Il annonce alors sa retraite sportive pour se consacrer à sa formation de pilote de ligne, dont il obtient le diplôme en mai 2017.

« Je viens de terminer ma formation de pilote et j’ai décidé de relancer ma carrière de sportif de haut niveau en vue des JO de Pyeongchang, a-t-il déclaré le 3 mai 2017. Ma réflexion a commencé aux JO de Rio, où j’ai eu ce sentiment qu’il me manquait quelque chose. Cela m’a donné envie de recommencer, ainsi que le fait de passer un hiver complet en Angleterre, loin de la neige. Je veux vibrer encore une dernière fois, retrouver l’équipe de France et l’ambiance. J’avais ce manque. Le timing est trop parfait pour ne pas réessayer. J’ai 9 mois pour préparer les JO »

Jason Lamy-Chappuis compte 27 victoires en Coupe du monde, dont 26 sur des épreuves individuelles, dix médailles mondiales dont cinq en or, trois classements généraux de Coupe du monde et un titre olympique, ce qui constitue l’un des plus importants palmarès de son sport.

D’autres sportifs sont nés un 9 septembre, notamment les footballeurs Oscar (1991) et Luka Modric (1985), le basketteur JR Smith (1985), le rugbyman international Alexis Palisson (1987), ou encore la nageuse française Ophélie-Cyrielle Étienne (1990).

A propos de Clement Carton 64 Articles
- Créateur & Community Manager d'Agora Sports - 19 ans, Lyonnais, ambition journalisme sportif. Sports de prédilection : Basketball, Tennis, Sports d'Hiver. Suivez-moi sur Twitter : @clementcarton

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*