Javier Saviola fête aujourd’hui ses 35 ans

La célèbre célébration de Saviola traversera les âges... (c) http://www.thesportbible.com/

Javier Pedro Saviola Fernández est né en 1981 à Buenos Aires, en Argentine. Devenu citoyen espagnol après avoir joué notamment pour le Barça, Séville et le Real, El Conejo (« le lapin ») a connu une brillante carrière, avec un bref passage en France, ou plutôt en Principauté à Monaco…

Tout a commencé à l’age de 9 ans, où il est recruté par River Plate. Il évolue dans les catégories de jeunes du club argentin dès 1990. En 1998, à 16 ans, Ramon Diaz le fait débuter en équipe première en championnat. Dès la saison suivante, pour le tournoi d’ouverture, il devient meilleur buteur avec 15 buts en 19 rencontres et meilleur buteur de la saison 1999 avec 19 buts et devient le “footballeur sud-américain de l’année”. Il renouvelle sa performance avec 20 buts l’année suivante. En 2001, il remporte avec l’Argentine U-20 la Coupe du Monde, en en devenant le meilleur buteur, il se révèle aux yeux du monde. En juillet, le FC Barcelone mise sur lui (15 millons). Il rejoint la Catalogne.

En trois saisons, il dispute 105 matches et inscrit 44 buts. Peu utilisé avec les arrivées de Rijkaard et Van Gaal, il est prêté à Monaco en 2004. La même année, il remporte avec l’équipe d’Argentine olympique la médaille d’or aux jeux d’Athènes. Prêté ensuite à Séville, il fait grossir son palmarès en y inscrivant la Coupe UEFA. De retour à Barcelone, il jouera très peu jusqu’à la fin de son contrat en 2007. Le Real Madrid décide alors de le récupérer alors qu’il est sans contrat. Bernd Schuster ne le faisant pas jouer régulièrement (28 matchs), il prend de grandes décisions : sa retraite internationale (bilan de 41 matchs pour 11 buts, 1 coupe du monde jouée en 2006), et quitter le Real.

Transféré pour 5 millions d’euros à Benfica, il remporte le championnat et la Coupe de la Ligue, avant de résilier son contrat à l’été 2012 et de signer à Malaga. L’année suivante, il découvre la Grèce et devient un joueur de l’Olympiakos où il y remporte le titre. Le premier septembre 2014, pendant le dernier jour du mercato estival, il signe au Hellas Vérone et se met sous les ordres d’Andrea Mandorlini.

Le 3 avril 2016, l’attaquant d’1m68 annonce l’arrêt de sa carrière dans le magazine espagnol Marca Plus en déclarant : « Je me suis rendu compte qu’il ne me restait plus rien à faire dans le foot et je suis fier de ma carrière ». Rassure-toi, Javier, ta carrière, tu peux en être fier !

PALMARÈS DE JAVIER SAVIOLA
1 Mondial U20 2001 (Argentine) – meilleur buteur
1 Medaille d’or aux J.O 2004 (Argentine)
1 Coupe de l’UEFA 2005-06 (FC Séville)
1 Championnat d’Espagne 2007-08 (Real Madrid)
1 Supercoupe d’Espagne 2008 (Real Madrid)
1 Championnat du Portugal 2009-10 (Benfica)
1 Championnat de Grece 2013-14 (Olympiakos)
2 Championnats d’Argentine Apertura 1999, Clausura 2000 (River Plate)
3 Coupes de la Ligue portugaise 2009-10, 2010-11, 2011-12

D’autres sportifs sont nés un 11 décembre, notamment Fabrizio Ravanelli.

A propos de Clement Carton 65 Articles
- Créateur & Community Manager d'Agora Sports - 19 ans, Lyonnais, ambition journalisme sportif. Sports de prédilection : Basketball, Tennis, Sports d'Hiver. Suivez-moi sur Twitter : @clementcarton

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*