Un jour à PyeongChang #3 : Fourcade décomplexé, Bescond enfin récompensée

Martin Fourcade a remporté la poursuite, et fait le plein de confiance (Franck Fife / AFP)

Les jours se suivent et se ressemblent… Ou pas ! Comme hier, le vent était présent et a empêché le slalom géant féminin de se dérouler. Mais à la différence d’hier, l’équipe de France de biathlon a brillé, très fort ! Martin Fourcade a écrasé la poursuite hommes, tandis qu’Anaïs Bescond a enfin décroché sa première médaille olympique après être passée très près à Sotchi il y a 4 ans.

Le maître Martin Fourcade remet les pendules à l’heure en poursuite !

La veille, Martin Fourcade avait déçu. Attendu sur le podium, il avait fini huitième. Malgré cet échec, il s’était placé pour la course d’aujourd’hui. Après un début de course sous pression après avoir loupé une cible au premier tir couché, il a décroché tous ses adversaires lors du troisième tir, le premier debout. Il sort du dernier pas de tir le poing levé, rageur, le regard porté vers l’entraîneur au tir de l’équipe de France, Franck Badiou. Il s’est ensuite dirigé vers une arrivée en solitaire, drapeau français en main. Auteur au final d’un 19/20 au tir, il a explosé la course en dominant de la tête et des épaules sur les skis. Il conserve ainsi son titre de champion olympique de poursuite. C’est la troisième médaille d’or de sa carrière. Il égale Jean-Claude Killy, seul Français à avoir réalisé cet exploit aux Jeux d’hiver, en 1968 à Grenoble. Martin Fourcade va maintenant savourer sa médaille d’or, puis poursuivre sa quête de titre à Pyeongchang, pour entrer un peu plus dans l’histoire du sport français. Il reviendra en piste jeudi avec le 20 km, l’autre épreuve qu’il avait remportée à Sotchi en 2014.

Ses concurrents dépassés ont très vite su qu’ils joueraient la deuxième place. Sebastian Samuelsson, l’étonnant Suédois de 19 ans qui n’est jamais monté sur le podium en Coupe du Monde, était le plus fort aujourd’hui sur les skis hormis Fourcade. Il a pris l’argent au nez et à la barbe de l’Allemand Benedikt Doll, qui se satisfait d’une belle médaille de bronze. Les deux médaillés ont fait 19/20 aujourd’hui, prouvant encore une fois que tout s’est joué au tir. Le Norvégien Johannes Boe, le grand rival de la saison de Martin Fourcade, n’a pas su remonter son retard du sprint et a fini 21e. Chez les autres français, Simon Desthieux n’est pas passé loin d’un podium. Auteur d’un 17/20 au tir, il a terminé à la 7e position. Antonin Guigonnat, pour ses premiers Jeux, se contentera d’une 19e place, alors que Quentin Fillon Maillet n’a toujours pas réglé la mire au tir avec un 13/20, qui le place à au 44e rang. Les Norvégiens restent sevrés de médaille chez les hommes.

 

Dahlmeier reine de la poursuite, Bescond décomplexée

En poursuite, l’Allemande Laura Dahlmeier aura dominé la course de bout en bout. Un temps inquiétée par la Slovaque Anastasiya Kuzmina, elle a fait la différence aux tirs debout. Elle remporte son second titre olympique en trois jours, après le sprint samedi, et prouve à toutes les autres biathlètes qu’il va falloir être très forte pour la battre dans les futures épreuves. Elle l’emporte devant Kuzmina, qui a vaincu la Française Anaïs Bescond au sprint.

Partie en 19e position et auteure d’une remontée exceptionnelle, la Jurasienne a brillamment remporté sa première médaille olympique après avoir échoué à deux secondes près à Sotchi en 2017. Grâce à un très bon 19/20 au tir, Anaïs Bescond a progressivement fait son retard sur le pas de tir, en maintenant la pression sur les skis où elle n’a jamais été esseulée. A 30 ans, elle est à l’apogée de sa carrière, pour ses derniers Jeux Olympiques.

Les autres Françaises ont fini beaucoup plus loin. Anaïs Chevalier a terminé 24e (cinq fautes), Marie Dorin-Habert, elle, a fini 27e (sept fautes) et Justine Braisaz s’est classée 34e (sept fautes). Elles reviendront sur la piste de Pyeongchang mercredi lors de l’épreuve du 15 km, avec de meilleures intentions.

 

“Dimanche après le sprint, on disait que c’était catastrophique et que c’était la fin du monde. Je peux vous garantir que ni Martin ni nous, l’encadrement, n’étions inquiets sur la journée d’aujourd’hui. Il a encore fait une course extraordinaire, il est sûr de lui, il n’est jamais en danger en fait, avec sa vitesse sur les skis. Voilà, un troisième titre de champion olympique, c’est très bien, mais ce n’est pas fini. On est aussi ravis de la médaille de bronze d’Anaïs Bescond, ça complète le tableau. On est sereins, les skis marchent bien, les athlètes aussi. Espérons que ça ne fasse que commencer !” Michel Vion, président de la Fédération française de Ski

 

En bref…

En ski de bosses, les Français Sacha Theocharis et Anthony Benna, respectivement 9e et 13e de la finale, n’ont pas été en mesure d’approcher le podium d’une course remportée par le Canadien Mikaël Kingsbury (86,63). Il a devancé l’Australien Matt Graham (82,57) et le Japonais Daichi Hara (82,19).

Le concours de saut à skis sur petit tremplin a été remporté par la Norvégienne Maren Lundby avec un total de 264,6 points. Elle devance l’Allemande Katharina Althaus et la Japonaise Sara Takanashi. Les Françaises sont loin du podium : Lucile Morat est 21e (154,8 pts) et Lea Lemare 28e (146,8 pts).

L’équipe de Hockey sur Glace féminine de la Corée unifiée s’est inclinée une nouvelle fois face à la Suède, sur le même score que face à la Suisse : 8 à 0. On rappelle par ailleurs que l’information est censurée en Corée du Nord.

 

Le tableau des médailles

1. Allemagne : 4 en or, 7 médailles
2. Pays-Bas : 3 en or, 7 médailles
3. Norvège : 2 en or, 9 médailles
4. Canada : 2 en or, 7 médailles
5. Etats-Unis : 2 en or, 4 médailles
6. France : 2 en or, 3 médailles
7. Suède : 1 en or, 2 médailles
8. Autriche : 1 en or
8. Corée du Sud 1 en or
10. Japon : 3 médailles

 

Et demain ?

Demain, pas de biathlon au programme. En revanche, si la météo le veut, le ski alpin pourra enfin débuter, avec le combiné hommes (descente à 3h, slalom à 7h), l’épreuve la plus attendue pour les Français en ski alpin avec deux grandes chances de médaille pour Victor Muffat Jeandet et Alexis Pinturault.

Il y aura par ailleurs les finales de half pipe de Snowboard féminin (à partir de 2h) avec Mirabelle Thovex et Sophie Rodriguez, où la jeune prodige américaine Kim (17 ans) est attendue au tournant. En ski de fond, le sprint classique prendra place, avec plusieurs français.e.s au programme. Il y aura également plusieurs épreuves de Short Track, avec notamment Lepape et Fauconnet, qui tenteront de relever la tête après l’échec de samedi (11h). Alexis Contin reviendra aussi en patinage de vitesse sur le 1 500m (12h).

A propos de Clément Carton 140 Articles
- Fondateur et Rédacteur en chef d'Agora Sports - 20 ans, Lyonnais, ambition journalisme sportif, EDJ Nice. Sports de prédilection : Tennis, Basketball. Suivez-moi sur Twitter : @clementcarton

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*