Karabatic opéré, Mondial à 32, Super Globe : l’actu handball sur un plateau

Nikola Karabatic, opéré, manquera le prochain mondial de handball, en janvier 2019
Nikola Karabatic, opéré, manquera le prochain mondial de handball, en janvier 2019 (crédits image : Loic Venance / AFP)

Barcelone sans forcer

La nouvelle édition du Super Globe a eu lieu du 16 au 19 octobre 2018, comme chaque année, à Doha, au Qatar. Montpellier était invité en tant que vainqueur de la Ligue des Champions, Barcelone en tant que détenteur du dernier titre, Sydney représentait l’Océanie, Taubaté l’Amérique, le champion d’Asie est Al-Najma, Hammamet 4e de la Ligue des Champions est invité, wild-card pour le Füchse Berlin et Al-Sadd, club hôte. Sans trop se faire mal physiquement, Barcelone garde son titre après sa victoire 29-24 sur Berlin en finale. Ils avaient éliminés Montpellier 37-30 en demi-finale. Les héraultais terminent finalement troisièmes après leur victoire 33-23 sur Al-Sadd lors de la petite finale.

Pas de Mondial pour Nikola Karabatic

Alors que le Mondial germano-danois se tient en janvier, le MVP du tournoi français en 2017 doit déclarer forfait. Nikola Karabatic était dans l’obligation de se faire opérer du pied. Il souffrait d’une inflammation depuis le début de la saison et n’avait plus le choix. Il sera indisponible entre quatre et six mois. Le demi-centre du PSG et de l’Equipe de France a publié une photo de son pied avant l’opération, où l’on voit sans souci cette importante inflammation sur le côté droit. Son absence entraîne un petit casse-tête pour le sélectionneur Didier Dinart, même si ce n’est pas le choix qui manque. Nicolas Claire, Kentin Mahé ou Dika Mem pourraient le remplacer.

Le Mondial voit plus grand

C’était dans les petits papiers de la Fédération internationale de handball (IHF) depuis quatre mois, c’est chose faite. Dans une période où le handball doit s’internationaliser pour rester une discipline olympique, les Mondiaux Juniors, Jeunes et Seniors se disputeront désormais à 32, contre 24 actuellement, et ce à partir de 2021. La fédération internationale a validé ce changement lors du dernier congrès, tenu à Doha lors du Super Globe. La question se pose : le niveau va-t-il baisser davantage ? C’est bien possible. Cela permettra tout de même à plus de nations de connaître les joies d’un Mondial.

Bons résultats pour les clubs français en Coupes d’Europe

Les cinq clubs féminins français étaient sur les terrains le week-end dernier.

Carton plein en Ligue des Champions : Brest remporte le premier succès de son histoire en Ligue des Champions en battant Sävehof 39-27. Metz a dû batailler jusque dans les derniers instants pour battre Buducnost Podgorica 25-24 aux Arènes.

En Coupe EHF, le choc franco-français entre Paris 92 et Nantes a été serré jusqu’au bout. Victorieuses à domicile (31-26), les Nantaises se sont inclinées 23-18 à Issy-les-Moulineaux. Egalité parfaite 49-49, sauf que Paris a inscrit plus de buts à l’extérieur. Ce sont donc les parisiennes qui se qualifient pour le 3e tour de la Coupe EHF. Nantes est éliminé. De son côté, Besançon a assuré le coup. Après le match aller gagné 31-23, les Bisontines ont géré le match retour à Fredrikstad en ne s’inclinant que 26-22. Au cumulé, elles l’emportent et se qualifient aussi pour le 3e tour.

Bonus mercato

C’est la rumeur de la semaine sur la planète handball. Melvyn Richardson (Montpellier), pourrait partir du côté de Mannheim (Allemagne) chez les Rhein-Neckar Löwen, à la fin de son contrat en 2021. Les dirigeants allemands sont impressionnés par le joueur de 21 ans, bien que Richardson n’ait aucune intention de partir à l’heure actuelle. Selon le journal local  Manheimer Morgen, un accord aurait même été trouvé, une information démentie par le site web français handnews.fr .

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*