Kristoff prince des Champs, Thomas roi du Tour

Geraint Thomas remporte ce Tour du France 2018 grâce notamment à une solide équipe.

Clap de fin pour ce Tour de France 2018. Une victoire sans surprise, des français aux avant-postes et des adieux pleins d’émotions : bilan de cette 105ème édition.

Le vainqueur des Champs-Elysées : Alexander Kristoff

Alexander Kristoff s’impose pour ce sprint final. Le coureur de l’équipe UAE signe son unique victoire sur ce Tour 2018. John Dengenkolb et Arnaud Démare complète le podium.

Le maillot jaune : Geraint Thomas

Jamais mis en danger, le gallois Geraint Thomas remporte le Tour de France en toute logique. Même si les premiers jours laissaient planer le doute sur le réel leader de l’équipe Sky entre lui et le quadruple vainqueur Christopher Froome, Thomas a montré à la pédale qu’il était au dessus des autres. Le gallois a signé deux belles victoires consécutives à La Rosière et l’Alpes d’Huez. C’est la sixième victoire pour l’équipe Sky après Bradley Wiggins (2012) et Christopher Froome (2013, 2015, 2016, 2017).

Le maillot vert : Peter Sagan

Une fin de Tour compliquée pour le slovaque qui a traîné les stigmates de sa chute sur l’étape 17. Cependant, Sagan a fait preuve de courage pour rallier l’arrivée et remporte donc son sixième maillot vert. En effet, il ramène une nouvelle fois la tunique de meilleur sprinteur cette année après 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016. Rappelons que le coureur de Bora avait quitté le Tour de France 2017 prématurément après son exclusion pour un coup de coude asséné à Mark Cavendish lors d’un sprint.

Le maillot à poids : Julian Alaphilippe

Le français a illuminé ce Tour de France 2018 en montagne par son incroyable panache. Mais surtout, il a prouvé qu’il était l’un des meilleurs descendeurs du peloton. Il signe deux magnifiques victoires au Grand-Bornand et à Bagnères-de-Luchon. Alaphilippe ramène le maillot de meilleur grimpeur après Warren Barguil l’an dernier. La tunique blanche et rouge reste donc une propriété française.

Le maillot blanc : Pierre Latour

Le fidèle soldat de Romain Bardet finit 13ème du Tour et donc premier jeune. Ce maillot récompense en effet le meilleur coureur de 25 ans et moins. L’équipe AG2R, à défaut de ramener le maillot jaune ou un trophée de vainqueur d’étape, pourra se satisfaire d’un joli podium. Pierre Latour succède au britannique Simon Yates.

La meilleure équipe : Movistar

Ce n’était sûrement pas le Tour dont elle rêvait, mais l’équipe de Nairo Quintana peut se féliciter d’être la meilleure équipe de cette édition. Ce trophée récompense la formation qui arrive à placer trois de ses coureurs le plus haut possible au classement général. La Movistar enregistre donc trois coureurs dans le top 15 : Landa est en effet 7ème, Quintana 10ème et Valverde 14ème. Il reste encore du travail à cette formation pour convertir leur potentiel et gagner le maillot jaune.

Le super combatif : Dan Martin

L’Irlandais a donc été désigné le plus combatif de ce Tour de France 2018. C’est un jury composé de journalistes, d’anciens coureurs et d’organisateurs qui décerne le prix à l’issus de l’avant dernière étape. Julian Alaphilippe, Warren Barguil, Sylvain Chavanel, Lawson Craddock, Damien Gaudin, Peter Sagan et Alejandro Valverde étaient les autres nommés. Dan Martin succède à Warren Barguil.

Sylvain Chavanel dit adieu au Tour

C’était son 18ème Tour de France. Le français Sylvain Chavanel a donc annoncé la fin de son histoire avec la Grande Boucle. Le coureur de Direct Energie aura remporté trois étapes, deux prix de super combatif et porté le maillot jaune 2 fois en 2010. Il tire sa révérence avec un dernier baroude d’honneur plein d’émotions sur les Champs-Elysées. Il devrait mettre un terme à sa carrière en fin d’année.

Aurore Dessaigne

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*