La Team Yavbou démarre bien!

Les hommes de Laurent Tillie ont parfaitement entamé la ligue des nations. Copyright : J.-M Hervio/FFVolley

Ce week-end à Rouen, l’équipe de France de volley a débuté la ligue des nations, une nouvelle compétition qui remplace la ligue mondiale où nos français étaient tenants du titre. 

Les bleus reçus 3/3

Pour son entrée en lice, la Team Yavbou affrontait l’Iran dans la Kindarena de Rouen. Bien que sérieuse, elle lâche un set en route. Laurent Tillie aligne Jean Patry, Earvin Ngapeth, Nicolas Legoff, Barthélemy Chinenieze, Thibault Rossard, Benjamin Toniutti et Jenia Grebennikov en libéro. Les bleus sont portés par un Ngapeth des grands jours (18 points) et un très convaincant Jean Patry (17 points) qui se fait doucement sa place en équipe de France. Chez les centraux, le jeune Chinenieze continue sa progression et impressionne avec une statistique de 100% en attaque. Score final: 3-1.

Samedi, les français s’imposent contre les japonais. Laurent Tillie a fait tourner son effectif donnant du temps de jeu à son fils Kevin Tillie, Antoine Brizard ainsi qu’aux chaumontais Boyer et Aguenier. Pour son retour en bleu après un été compliqué l’année dernière pour cause de blessures, Tillie a impressionné en marquant 17 points.  C’est encore une fois le deuxième set qui a posé plus de problèmes aux français avant de rebondir pour finir le match. Score final: 3-1. 

Face à l’Australie, les hommes de Laurent Tillie n’ont pas chômé pour l’emporter trois à zéro, malgré un dernier set accroché (36-34!). Stephen Boyer a fait parler tout son talent et sa puissance d’attaque avec plus de 18 points au compteur. Score final: 3-0. 

Les bleus sont actuellement deuxième du tour préliminaire de la ligue des nations, juste derrière la Pologne. Seules les cinq premières accéderont à la phase finale de la compétition.

Quels joueurs pour figurer dans le 6 type?

Si depuis quelques années la hiérarchie était bien établie, les retraites internationales de Nicolas Maréchal et d’Antonin Rouzier ainsi que l’arrivée de petits jeunes, ont rebattu les cartes depuis un an.

Au poste de libéro, l’éclosion de Jérémie Mouiel ne devrait pas empêcher Grebennikov (qui vient de quitter Lube pour l’autre club italien de Trentino) de rester le libéro numéro 1. Probablement pas de changements non plus pour Tonuitti, le capitaine, au poste de passeur. Celui que l’on surnomme le magicien, Earvin Ngapeth est lui aussi assuré de jouer s’il n’est pas blessé.

Suite à ses deux bons matchs Kevin Tillie a de bonnes chances de récupérer régulièrement le poste de réceptionneur-attaquant avec Thibault Rossard et Julien Lyneel en remplaçants de luxe. En pointe, le leader de Chaumont Stephen Boyer devrait être devant Jean Patry, sauf si le coach décide d’alterner les deux.

Les plus grandes interrogations sont au centre. Si ces derniers temps Kevin LeRoux et Nicolas Le Goff étaient des titulaires quasi-indiscutables, la saison difficile de LeRoux, le retour en forme de Jonas Aguenier ainsi que les performances de Chinenieze offrent de nombreuses possibilités à Laurent Tillie…

Le week-end prochain la Team Yavbou ira défier la Pologne, leader actuel, mais également la Chine et l’Allemagne… 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*