Le badminton, un sport de plage. Vraiment ?

Champion de France en titre, Lucas Claerbout est aussi le n°1 français. Une tête méconnue pour un sport méconnu. (Crédit photo : V. Michel)

Depuis longtemps, le badminton est connoté “sport de plage” en France. S’il est vrai que les échanges sur le sable pendant l’été peuvent être un premier contact avec ce sport, le niveau en compétitions est tout autre. Le niveau proposé par les joueurs, des meilleurs mondiaux aux compétiteurs départementaux, dépasse le cadre du simple loisir. D’ailleurs, les championnats d’Europe démarrent aujourd’hui. Profitons-en !

 

Depuis plusieurs années, les Asiatiques se sont appropriés plusieurs sports de raquette, comme le tennis de table ou le badminton. Désormais, ils sont quelques européens à se présenter pour contre-carrer la domination des Thaïlandais, des Chinois et des Japonais. Au niveau international, les Danois sont très présents. Parmi eux, Viktor Axelsen est le champion du monde en titre.

Sport olympique depuis l’édition de Barcelone en 1992, le badminton est très spectaculaire et très rapide. C’est notamment le cas lors des doubles hommes. En compétition, le Danois (un autre !) Mads Pieler Kolding a frappé le volant à la vitesse de… 426 km/h, il y a à peine plus d’un an.

Vous n’êtes toujours pas convaincu que le badminton se joue en salle ? Regardez cette vidéo ! C’est un quart de finale du double hommes, lors des derniers championnats du monde.

Comparaison avec le tennis

Chez les dames, l’Espagnole Carolina Marin, championne olympique en titre, est la seule non asiatique à avoir obtenu ce titre. Jeune (24 ans), elle dispute des compétitions internationales depuis plus de dix ans ! Elle s’est révélée au grand public lors de l’année 2014. Plus jeune championne d’Europe de l’Histoire en avril, elle enchaîne avec le titre mondial en août, face à la numéro 1 mondiale, Li Xueriu.

Pour montrer le côté physique de son sport, le site World Badminton avait comparé la finale des championnats du Monde de 1985 à Calgary avec celle du tournoi de Wimbledon la même année. Evidemment, c’est un choix partial mais les efforts demandés aux finalistes sont bien réels.

Le voilà repris sur Wikipedia.

En février, Lucas Claerbout est devenu à 25 ans le nouveau champion de France et le numéro 1. Après avoir échoué à plusieurs reprises face à Brice Leverdez (2015) puis Lucas Corvée (2016 et 2017), il a enfin obtenu ce qu’il cherchait. Désormais, il veut se positionner au niveau international. Mais, ses deux prédécesseurs le devancent toujours au classement mondial.

 

Pierre Le Goff

A propos de Pierre Le Goff 50 Articles
Amateur de sport en général et de football en particulier, je supporte le FC Lorient. Je joue dans un sport à la fois individuel et collectif : le badminton. Je suis également correspondant sportif pour le Ouest-France dans le Morbihan et administrateur d'un forum sur le football (www.footballsupps.com/forum/).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*