Les rachats dans le football: des réussites et des échecs

Frank McCourt, le sauveur de l'OM ? (Copyright: Bertrand Langlois / AFP)

Racheté récemment par l’américain Frank McCourt, l’Olympique de Marseille semble vouloir se diriger vers un projet à court terme, en achetant des stars à prix d’or. Lorsqu’ils rachètent un club, les nouveaux propriétaires ont généralement pour objectif de gagner le plus rapidement possible, que ce soit sur la scène nationale ou européenne. Cependant, l’argent ne fait pas tout, et comme le montrent ces quatre exemples, le succès n’est pas forcément au rendez-vous.

Chelsea Football Club: racheté en juin 2003 par Roman Abramovitch

Palmarès (depuis la saison 2003/2004):  4 fois Champion d’Angleterre (2005, 2006, 2010, 2015), 4 Coupes d’Angleterre (2007, 2009, 2010, 2012), 3 Coupes de la Ligue anglaise (2005, 2007, 2015), 2 Community Shields (Supercoupe d’Angleterre) (2005, 2009), 1 Ligue des Champions (2012), 1 Ligue Europa (2013).

Parmi les clubs rachetés par des propriétaires richissimes, Chelsea fut sans doute l’un des précurseurs, et au fil du temps, Chelsea a su s’installer durablement dans le haut du tableau du Championnat d’Angleterre et des Coupes d’Europe. Abramovitch a permit au club de gagner pas moins de quatre Premier League, alors que la concurrence en Angleterre est féroce et que le club n’avait remporté qu’une fois le championnat, en 1955, avant l’arrivée d’Abramovitch. Cependant, malgré l’investissement massif du club pour faire venir au club de très grands joueurs, comme Andriy Shevchenko ou plus récemment Eden Hazard, le club a mis une dizaine d’années à remporter enfin la Ligue des Champions, malgré une apparition en finale en 2008, perdue contre les ennemis de Manchester United. C’est un club qui a connu rapidement le succès national, mais qui a mis du temps à construire une équipe suffisamment solide et solidaire pour enfin gagner la Ligue des Champions en 2012, grâce à un miracle signé Didier Drogba. Cependant, malgré les bons résultats, ce sont pas moins de dix entraîneurs différents qui ont entraînés l’équipe de Chelsea, de José Mourinho à André Villas-Boas en passant par Luiz Felipe Scolari et Carlo Ancelotti. C’est une preuve de l’exigence du propriétaire, qui ne supporte pas de voir son équipe en difficulté.

Manchester City Football Club: racheté en septembre 2008 par un fonds d’investissements des Emirats Arabes Unies

Palmarès: (depuis la saison 2008/2009): 2 fois Champion d’Angleterre (2012, 2014), 1 Coupe d’Angleterre (2011), 2 Coupes de la Ligue anglaise (2014, 2016), 1 Community Shield (2012).

Lorsque les Emiratis rachètent Manchester City en 2008, le club est tapis dans l’ombre du géant Manchester United, qui avait d’ailleurs remporté la Ligue des Champions quelques mois avant ce rachat, à la recherche de sa gloire passée. Ici aussi rapidement, de très grands noms vont intégrer le club, tels que Carlos Tevez (en provenance de l’ennemi United), Sergio « Kun » Aguero ou David Silva. Là-aussi, le succès est au rendez-vous sur la scène nationale comme en atteste le palmarès du club accumulé en l’espace de cinq ans, période pendant laquelle le club a remporté tous les trophées remportables en Angleterre. Cependant, pour l’instant, le succès n’est pas au rendez-vous sur la scène européenne. Malgré un effectif toujours plus fort, Manchester City a connu plusieurs éliminations précoces en Ligue des Champions, notamment lors de la saison 2011/2012 lorsque, après une élimination en phase de poules en Ligue des Champions, le club est éliminé en huitièmes de finale de la Ligue Europa par le Sporting Portugal, équipe Lisboète bien plus faible sur le papier. L’an dernier, l’équipe a atteint les demi-finales de la Ligue des Champions, en étant éliminé par le FC Barcelone, et grâce au recrutement de Pep Guardiola en tant que coach et de John Stones en défense centrale (qui est par ailleurs devenu le défenseur le plus cher de l’histoire), l’équipe reste un outsider crédible pour gagner la Ligue des Champions.

Paris Saint-Germain: racheté en juin 2011 par Qatar Sports Investments

Palmarès (depuis la saison 2011/2012): 4 fois Champion de France (2013, 2014, 2015, 2016), 2 Coupes de France (2015, 2016), 3 Coupes de la Ligue (2014,2015,2016), 4 Trophées des Champions (2013, 2014, 2015, 2016).

Avant le rachat du club par le prince héritier du Qatar via son fonds d’investissements QSI, le Paris Saint-Germain était déjà un club prestigieux ayant remporté de nombreux trophées (dont 2 Championnats et 8 Coupes de France). Cependant, l’équipe n’avait plus vraiment d’éclat depuis quelques saisons et alternait entre places obtenues en Coupe de l’UEFA  (Ligue Europa) et flirt avec la zone de relégation. Les Qataris ont alors décidé de changer l’équipe du tout au tout, en achetant à prix d’or star sur star (Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovich en 2012, Edinson Cavani en 2013…). D’ailleurs, si on compare les effectifs du début de l’ère QSI (saison 2011/2012) à maintenant, seuls 4 joueurs ont survécu à cet amas de stars: Alphonse Aréola (si on exclu les prêts à Lens, Bastia et Villareal), Thiago Motta, Blaise Matuidi et Javier Pastore. Depuis le rachat du Paris Saint-Germain, le club règne sans partage sur la scène footballistique française, ayant notamment réalisé deux quadruplés Championnat + Coupe de France + Coupe de la Ligue + Trophée des Champions, ce qu’aucun club dans l’histoire n’avait réalisé jusque là. Cependant, tout comme Manchester City, le club français peine à s’imposer en Coupe d’Europe, échouant quatre années d’affilée en quarts de finale de la Ligue des Champions (deux fois face au FC Barcelone, et une fois contre Chelsea et Manchester City). L’équipe a du mal à trouver une véritable alchimie qui se retrouve dans nombre de géants européens, et si le talent monstrueux de l’effectif suffit dans une France qui se vide de ses talents et de ses stars, elle ne suffit pas à l’échelle européenne.

 AS Monaco FC: racheté en décembre 2011 par Dmitri Rybolovlev

Palmarès (depuis la saison 2012/2013): 1 fois Champion de France de Ligue 2 (2013)

Le cas de l’AS Monaco se présente de manière un peu différente de celle des clubs évoqués précédemment. Racheté alors que le club était descendu en Ligue 2 après une bien triste dix-huitième place lors de la saison 2010/2011 et que les finances du club sont dans le rouge, c’est une lueur d’espoir qui s’abat sur la Principauté, après des années de galère, pour faire retrouver au club la splendeur qui l’avait fait atteindre la finale de la Ligue des Champions en 2004. Une fois remonté en Ligue 1 en 2013 après avoir assez aisément remporté le Championnat de Ligue 2, c’est une vague d’arrivées qui s’abat sur le club, avec l’arrivée de joueurs comme Radamel Falcao (ex-Atlético Madrid), Joao Moutinho ou James Rodriguez (ex-FC Porto) qui donnent envie de croire que le projet de l’AS Monaco va concurrencer celui du Paris Saint-Germain. Cependant, l’équipe ne fait pas le poids face à l’ogre Parisien, et après la vente de James Rodriguez pour 80 millions d’euros au Real Madrid l’été suivant son arrivée, ainsi que la grave blessure de Radamel Falcao, l’ASM décide de recentrer son projet sur le moyen terme, en vendant ses joueurs à prix d’or (outre James, Geoffrey Konbodgia a été vendu à l’Inter de Milan pour 40 millions d’euros) après avoir fait d’eux des stars. Du coup, malgré une apparition en quarts de finale de la Ligue des Champions lors de la saison 2014-2015, le palmarès du club reste néant depuis la remontée en Ligue 1. Cela est-il à blâmer pour autant ? Non. Monaco prend le temps de construire un projet petit à petit, après avoir compris que tout l’argent du monde ne pourrait pas faire de Monaco une place forte du football européen de manière immédiate. Même si il faudra être patient, l’équipe sera bientôt l’une des plus compétitives et fougueuses à voir en France et en Europe.

Malgré les millions et les millions que certains clubs dépensent chaque année pour se renforcer, l’argent ne permettra pas toujours de gagner des titres. Pour pouvoir se construire, l’Olympique de Marseille devra prendre son temps et ne pas tout précipiter à coups de millions, au risque de faire retomber encore plus rapidement l’engouement populaire créé autour du rachat du club.

A propos de Lucas Heilmann 48 Articles
Passionné de foot depuis mon enfance et de basket depuis 2 ans. Ici pour partager ses passions et ouvrir le débat. N'hésitez pas à me suivre sur twitter @LuScorpio68 ainsi que @agorasportsfr pour rester au courant de mes articles et de ceux des autres membres.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*