LF2 : Les Niss’Angels relèvent la tête

Le Cavigal concerné et au complet pour préparer la réception de Chartres, samedi à Leyrit (20h) © Clément Carton

Les joueuses du Cavigal Basket viennent d’enchainer deux victoires consécutives. Dans la zone rouge depuis la première journée de Ligue Féminine 2, les Niss’Angels entrevoient enfin le bout du tunnel.

Elles ne rêvent que de maintien. A la vidéo ce jeudi matin pour préparer la réception de Chartres, les Niss’Angels prennent la mesure de ce qu’il leur reste à accomplir pour sortir définitivement de la crise. Les deux victoires consécutives contre La Glacerie (78-66) et le Centre Fédéral (72-58), respectivement derniers et avant-derniers du championnat, ont rassuré le groupe. Ce jeudi matin, elles sont pourtant encore relégables.

Dixième avec le même bilan que Calais (5 victoires pour 11 défaites), le Cavigal devra encore batailler pour doubler son adversaire direct et ainsi éviter la descente. Le club niçois a écopé d’une sanction de deux points en début de saison pour non-respect du budget lors de l’exercice 2017-2018. Équivalente à deux victoires supplémentaires, cette pénalité n’effraie pas l’entraineur Julien Pincemin à six journées de la fin du championnat : « les joueuses de Calais viennent de perdre contre la lanterne rouge. La pression est sur elles. On a besoin de gagner deux matchs de plus qu’elles pour se maintenir. On peut réussir ce challenge ».

Un effectif au complet

Cette saison au Cavigal, c’est avant tout une histoire de cycle. Pour seulement la deuxième fois de la saison en 16 matchs, l’effectif est au complet. L’arrivée de Biljana Stjepanovic et le retour de blessure d’Astan Dabo rend optimiste l’entraineur : «Ces retours changent tout. On redevient dangereux en attaque et en défense avec une meilleure profondeur de banc».

La réception de Chartres constitue par ailleurs le moment idéal pour relancer définitivement les Niss’Angels. Les Chartraines, sixièmes du championnat, ont débuté la saison par 5 victoires en 6 matchs mais restent sur 5 défaites de rang, dues en partie à la blessure de leur meneuse titulaire. L’adversaire niçois reste la meilleure attaque du championnat, ce qui préoccupe le coach : « on ne peut pas gagner si on ne les maintient pas sous la barre des 65 points ». Pour continuer à rêver de maintien, le Cavigal n’a plus le droit à l’erreur : la victoire est impérative.

A propos de Clément Carton 154 Articles
- Fondateur et Rédacteur en chef d'Agora Sports depuis septembre 2016 - 20 ans, Lyonnais, M1 Journalisme Sportif EDJ Nice. Sports de prédilection : Tennis, Basketball. Suivez-moi sur Twitter : @clementcarton

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*