[LUNDI PING #4] World Tour Grand Finals : Fan Zhendong remporte la bataille finale et finit la saison en trombe

Fan Zhendong (à g.) a remporté les World Tour Grand Finals ce dimanche à Zhengzhou face à Ma Long (à d.) (Twitter ITTF).

Deux semaines après sa victoire en Coupe du monde, Fan Zhendong a une nouvelle fois mis la galaxie du ping à ses pieds pour remporter les World Tour Grand Finals aux dépens de son illustre aîné Ma Long. Invaincu depuis dix-huit matches, le Chinois est tout simplement intouchable.

Le joueur : Fan Zhendong

En Chine, dans le temple du ping international, la finale du « Masters » de fin de saison avait des allures de guerre des étoiles. Opposant le meilleur joueur de ces derniers mois, Fan Zhendong (22 ans), au « Dictateur », en la personne de Ma Long (31 ans), cette rivalité 100% chinoise laissait supposer un dernier round âpre et disputé pour clore une année 2019 outrageusement dominée par l’Empire du Milieu.

Il n’en fut rien. Bien plus fort que son aîné, Fan Zhendong a marché sur cette finale. Vainqueur en cinq manches (4 sets à 1), le n°2 mondial s’est montré malin à la table pour mettre Ma Long dans le vague. S’attelant à un plan de jeu plutôt simple sur le papier, à savoir insister sur le revers de son adversaire, supposé plus faible, afin de s’ouvrir plus d’angles, le récent lauréat de la Coupe du monde a réalisé un match quasi parfait. Parti en trombe dans le premier set (11-6), il a montré au long de la finale qu’il maîtrisait tout ce qu’il entreprenait : très solide sur son revers, il a notamment aligné quatre points consécutifs pour sauver deux balles de deuxième manche et ensuite empocher la mise (12-10).

C’est seulement à trois sets zéro que le cadet des deux Chinois a connu un trou d’air, laissant ainsi Ma Long reprendre légèrement espoir (11-6), à l’image de cet échange de tops coup droit à 4-4 dans le quatrième set qui a redonné vie à un suspens anéanti par la domination de Fan Zhendong. Equilibrée jusqu’à 5-5, la dernière manche a finalement ressemblé aux précédentes. Dans la diagonale de revers, le futur vainqueur a enfoncé son rival de telle sorte que ce dernier semblait rendre les armes. Comme un passage de témoin entre le « Dictateur » des années 2010 et celui qui s’annonce comme étant le futur tyran de la décennie à venir.

La stat : 18 victoires consécutives pour Fan Zhendong

Avec la régularité et la grande maîtrise dont il fait preuve depuis deux mois, il ne fait guère doute que le Chinois sera l’homme à battre en 2020. Depuis deux mois, il enchaîne en effet les victoires de prestige sur le circuit ITTF. Après ses succès lors des Opens d’Allemagne et d’Autriche (équivalents des Masters 1000 en tennis), il a accru sa domination en raflant à la fois la Coupe du monde par équipes puis la Coupe du monde en individuel, faisant de lui le mastodonte capable de succéder à Ma Long.

Et en terminant l’année 2019 avec les World Tour Grand Finals dans la besace, le Chinois a atteint un total de 18 victoires d’affilée. Invaincu depuis plus de deux mois, Fan Zhendong n’a plus connu la défaite depuis sa demi-finale à l’Open de Suède début octobre, seulement battu par son compatriote Lin Gaoyuan, n°4 mondial. Seule ombre au tableau de sa fabuleuse saison : la désillusion des championnats du monde à Budapest où il s’est fait sortir dès les huitièmes de finale. L’or olympique et mondial en individuel manquent encore à son palmarès déjà bien garni.

Le reste de l’actu en bref

La n°1 mondiale Chen Meng a remporté pour la troisième année consécutive le titre aux dépens de sa compatriote Wang Manyu (11-9, 11-6, 11-6, 9-11, 11-6).

Les Japonaises Miyuu Kihara et Miyu Nagasaki ont conquis le titre en double contre les Sud-Coréennes Jean Jihee et Yang Haeun (12-10, 11-6, 11-6).

En double, les Chinois Fan Zhendong et Xu Xin ont également brillé. Ils se sont imposés en finale face aux joueurs de Taipei Liao Cheng-Ting et Lin Yun-Ju (11-7, 11-6, 11-13, 11-3). C’est la première fois qu’une paire chinoise gagne le titre chez les hommes depuis 2011.

Après le double, Xu Xin a réalisé le double en s’imposant en double mixte avec sa compatriote Liu Shiwen. Ils ont disposé en finale des Japonais Jun Mizutani et Mima Ito (9-11, 6-11, 11-3, 11-8, 11-9).

Les Français Laura Gasnier et Tristan Flore se sont inclinés au premier tour en double mixte. Uniques représentants tricolores en Chine, ils ont été battus par les Japonais Mima Ito et Jun Mizutani (3 sets à 0), futurs finalistes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*