[LUNDI TENNIS] Paire titré à Lyon, l’exploit de Mahut et le retour de Federer à Roland-Garros

Nicolas Mahut a signé l'exploit de ce début de Roland-Garros en s'offrant le demi-finaliste 2018 (eurosport.fr).

Entre les derniers tournois avant Roland-Garros et le début des hostilités sur la terre battue parisienne, la semaine qui vient de se terminer a été riche en performances, émotions et enseignements. Agora Sports vous résume tout.

Mahut renversant à Roland

Il était impossible de ne pas commencer ces lignes par lui. Nicolas Mahut a sans doute réussi l’exploit de la première semaine (à moins d’une sortie prématurée de Nadal ou Djokovic). Redescendu à la 253e place mondiale, l’Angevin s’est offert “la plus grande victoire” de sa carrière à Roland-Garros. Mené deux sets à zéro, il a renversé l’Italien Marco Cecchinato (2-6, 6-7, 6-4, 6-2, 6-4), demi-finaliste l’an passé et 19e au classement ATP. Programmé en deuxième match sur le tout nouveau court Simonne-Mathieu, Mahut a mis en ébullition un public acquis à sa cause et signé une performance majuscule. De quoi bien profiter de ce qui semble être sa dernière apparition Porte d’Auteuil.

Après une entame délicate, le Français a fait basculer la rencontre en pratiquant le tennis qu’il aime : un tennis offensif ponctué de volées bien senties. Auteur d’un dernier jeu de retour remarquable, notamment d’un retour de revers bloqué digne d’un Federer des grands jours, “Nico” honore de la plus belle des manières son invitation et sera opposé au deuxième tour à l’Allemand Philipp Kohlschreiber.

Federer, le retour victorieux

Lui n’a pas signé d’exploit mais sa seule présence sur le Central de Roland montre qu’il n’a rien perdu de sa popularité en France. Roger Federer a marqué son retour à Paris par une nette victoire sur l’Italien Lorenzo Sonego (6-2, 6-4, 6-4), 65e mondial. Quatre ans après sa dernière venue (défaite en quart contre Wawrinka), le Suisse a gratifié les nombreux spectateurs de quelques coups dont il a le secret. Son adresse au filet et sa science du jeu lui ont permis de ne pas passer trop de temps sur le court et ainsi de se préserver. L’excitation médiatique autour du n°3 mondial se poursuivra lors de son prochain match face au modeste Allemand Oscar Otte, 144e à l’ATP.

Benoît Paire titré à Lyon

Titré en avril à Marrakech, Benoît Paire fait désormais partie du cercle fermé des doubles vainqueurs de tournois cette saison. Seuls Tsitsipas, Federer, Djokovic, Garin et Thiem peuvent en dire autant. L’Avignonnais a en effet remporté l’ATP 250 de Lyon en battant en finale Félix Auger-Aliassime. Face au Canadien, blessé aux adducteurs, le Français a glané son troisième titre en carrière et le troisième sur terre battue.

Ce regain de forme arrive pile au bon moment pour enfin faire péter le verrou qui s’oppose à lui à Roland-Garros. Jamais il n’a atteint la deuxième semaine à Paris malgré sa capacité à “être un de tout meilleurs joueurs du monde” comme il l’expliquait dans L’Equipe, dimanche. Son adversaire au premier tour de “Roland”, le Roumain Marius Copil, est prévenu.

Caroline Garcia se remet à l’endroit à Strasbourg…

Caroline Garcia, elle aussi, revient en forme. Après une préparation sur terre plutôt décevante (seulement deux matches gagnés avant Strasbourg), la Lyonnaise est passée tout près du titre. Opposée à la jeune Ukrainienne Dayana Yastremska, 32e mondiale, Garcia s’est inclinée au tie-break du troisième set (3-6, 7-5, 7-6). Ses quatre victoires en Alsace lui permettent néanmoins de retrouver confiance en son tennis alors qu’elle restait sur un “non-match” à Rome contre Kristina Mladenovic.

Placée dans la partie de tableau de la n°1 mondiale, Naomi Osaka, la Française, tête de série n°24, affrontera lors de son entrée en lice à Roland-Garros l’Allemande Mona Barthel.

… Zverev aussi à Genève

Alexander Zverev a enfin lancé sa saison. Brouillon depuis le début de l’année, le n°5 mondial a remporté son premier titre en 2019 à Genève en disposant en finale du Chilien Nicolas Jarry (6-3, 3-6, 7-6). Après la perte de son titre à Madrid et sa sortie de route d’entrée à Rome, l’Allemand a renoué avec le succès, six mois après son triomphe au Masters de Londres. Au passage, Zverev a sauvé deux balles de match face à un adversaire qui l’avait battu en avril à Barcelone. Porte d’Auteuil, il jouera son premier tour contre l’Australien John Millman.

La promesse de la semaine : Dayana Yastremska

Avec son nom à la prononciation délicate, elle risque d’embêter bon nombre de commentateurs du tennis. Car l’Ukrainienne compte bien jouer les premiers rôles dans les années à venir. A 19 ans (elle les a fêtés le 15 mai), Dayana Yastremska a remporté le troisième titre sur le circuit WTA en s’imposant à Strasbourg. Sa saison 2019 confirme le potentiel entrevu dans sa raquette lors de l’Open d’Australie en janvier où elle avait atteint le troisième tour, seulement battue par Serena Williams. Sa semaine strasbourgeoise fut parfaite : un set perdu et deux joueuses du top 30 accrochées à son palmarès (Aryna Sabalenka, 11e mondiale, et Caroline Garcia, 24e).

Avec un jeu résolument tourné vers l’attaque, la native d’Odessa (comme sa compatriote Elina Svitolina) a montré sa combativité en Alsace pour aller chercher le trophée. En sauvant une balle de match en finale sur un service gagnant, nul doute que l’Ukrainienne a marqué quelques esprits. Peut-être que Roland-Garros sera le théâtre d’exploits à venir…

Le reste de l’actu en bref

Deux Français sont sortis des qualifications de Roland-Garros : Alexandre Muller et Elliot Benchetrit. Le premier a sauvé une balle de match lors de ses deux premiers tours avant de battre Viktor Troicki, ex-n°12 mondial. Le second a battu son compatriote Enzo Couacaud pour rallier le grand tableau. Muller affrontera l’Espagnol Carballes Baena et Benchetrit jouera contre le Britannique Norrie.

Le tableau de Roland-Garros a livré son verdict jeudi soir. Dans le tableau féminin, la tenante du titre, Simona Halep, pourrait retrouver en demi-finale la n°1 Naomi Osaka. Pliskova et Bertens pourraient s’affronter dans l’autre demie. Côté français, Caroline Garcia est mal lotie car son adversaire en huitième serait Osaka. Et Mladenovic pourrait jouer Pliskova dès le troisième tour.

Chez les hommes, tout le monde attend les retrouvailles entre Federer et Nadal dans le dernier carré. Mais le Suisse a quelques obstacles sur sa route à commencer par Tsitsipas. Djokovic affrontera le Polonais Hurkacz au premier tour, l’un des hommes en forme cette année. Avant de retrouver Del Potro en quart puis Thiem en demi-finale. Gaël Monfils devrait jouer Thiem en huitième, Tsonga pourrait croiser le fer avec Nishikori dès le deuxième tour et Lucas Pouille devra passer Khachanov avant de jouer Del Potro s’il veut voir la deuxième semaine.

A noter l’élimination de la n°5 mondiale Angélique Kerber dès son entrée en lice à Paris par la Russe Anastasia Potapova (6-4, 6-2).

La Kazakhe Yulia Putintseva a gagné le tournoi de Nuremberg en battant en finale la Slovaque Tamara Zidansek (4-6, 6-4, 6-2). Il s’agit du premier titre pour Putintseva.

Edouard Roger-Vasselin a remporté le tournoi de Lyon en double. Associé au Croate Ivan Dodig, le Français a battu les Britanniques Ken et Neal Skupski (6-4, 6-3).

La Fédération internationale de tennis (ITF) a annoncé le retour d’un classement unique et la distribution de points dès le premier tour sur les 15 000 et 25 000 dollars, qui sont les plus petits les tournois Futures (la troisième division du tennis professionnel). Cette décision prendra effet le 5 août 2019.

La Laver Cup bénéficiera désormais du soutien de l’ATP. Créée par Roger Federer, cette compétition regroupant les meilleurs joueurs européens et ceux du “reste du monde” (inspirée de la Ryder Cup en golf) est donc intégrée au circuit mais ne permet pas de distribuer des points comptant pour le classement mondial. La prochaine édition se disputera à Genève du 20 au 22 septembre 2019.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*