[LUNDI TENNIS] Tsonga brille à Metz, Medvedev conquiert Saint-Pétersbourg et la surprise Emil Ruusuvuori

Jo-Wilfried Tsonga a remporté le dix-huitième tournoi de sa carrière à Metz. (Patrick Hertzog).

Après la tournée américaine, les circuits ATP et WTA posaient respectivement leurs valises en Europe et en Asie. Avec le retour des tournois indoor, Tsonga et Medvedev (encore lui) en ont profité pour faire le plein de points. Côté féminin, la tournée asiatique a commencé en fanfare pour l’ancienne n°1 mondiale Naomi Osaka avec un titre à domicile. Agora Sports vous résument la semaine tennis qui vient de s’écouler.

Tsonga lance brillament sa fin de saison

Jamais Jo-Wilfried Tsonga n’a semblé aussi vulnérable hors de France et paradoxalement aussi fort devant son public. Battu d’entrée sur ses deux derniers tournois disputés sur le grand circuit (Montréal et US Open), le Manceau a relancé la machine à Metz en allant chercher un 18ème titre en carrière, le 4ème en Moselle et le 2ème cette saison après Montpellier. En enchaînant après son succès au Challenger de Cassis, il y a deux semaines, Tsonga en est à 11 victoires de rang. De quoi regonfler le moral après une année 2018 morne et un été 2019 tristounet.

Au cours de sa semaine mosellane, le Français s’est rassuré avec quelques belles performances, notamment face à Nikoloz Basilashvili, 17ème mondial (5-7, 6-3, 4-1 ab.), et Lucas Pouille (7-6, 7-6). Le protégé de Thierry Ascione est néanmoins passé près de laisser le trophée à Aljaz Bedene en finale. Mené 7-6, 4-3 40A, le Tricolore a sonné la révolte pour dominer le tie-break du deuxième set et prendre le service du Slovène d’entrée de troisième manche. Grâce ce dixième titre en France, « JWT » remonte à la 39ème place mondiale et peut espérer une fin de saison en trombe avec un total de… zéro point à défendre d’ici le Masters 1000 de Paris (28 octobre-3 novembre).

Medvedev, reçu cinq sur cinq

Daniil Medvedev a remporté 24 de ses 27 derniers matches sur le circuit. (photo: Saint-Petersburg Open).

Exceptionnel depuis deux mois, Daniil Medvedev joue les prolongations après un été prolifique. En atteignant sa cinquième finale en autant de tournois depuis Washington en juillet dernier,le Russe a offert à son public un cadeau qu’il n’avait plus reçu depuis 2004. Un local qui gagne le tournoi de Saint-Pétersbourg, ce n’était plus arrivé depuis Mikhaïl Youzhny il y a quinze ans donc.

Sûr de sa force, le Moscovite n’a pas égaré le moindre set au cours de sa semaine victorieuse malgré la présence de dangereux du tamis sur sa route. Andrey Rublev, tombeur de Federer à Cincinnati en août dernier, a bien opposé une petite résistance à son compatriote en quart de finale (6-4, 7-5). Mais Borna Coric, 14ème mondial, lui, n’a pas pu disputer le titre. Dominé pendant les 72 minutes d’une finale à sens unique (6-3, 6-1), le Croate ne s’est pas procuré la moindre balle de break. Medvedev s’offre donc un troisième trophée cette saison après Sofia en février et Cincinnati. Maintenant que son ticket pour le Masters de Londres est en poche, la nouvelle star du circuit ATP n’a certainement pas dit son dernier mot en cette fin de saison.

Naomi Osaka s’impose à domicile

Naomi Osaka a gagné son premier tournoi depuis l’Open d’Australie en janvier. (twitter Naomi Osaka).

Déçue par la perte de son titre à l’US Open, Naomi Osaka a remis les pendules à l’heure chez elle. A Osaka, sa ville natale (ça ne s’invente pas), la Japonaise a conquis son quatrième titre en carrière, le premier à domicile. L’ancienne n°1 mondiale a maîtrisé sa semaine avec quatre victoires en deux sets. Bien aidée par les éliminations précoces de Kiki Bertens, 8ème mondiale, et Sloane Stephens, 15ème, la Nippone a battu la Russe Anastasia Pavlyuchenkova, 36ème, en finale (6-2, 6-3).

Attendue au tournant dans son pays après ses deux tournois du Grand Chelem remportés (US Open 2018 et Open d’Australie 2019), Osaka commence donc sa tournée asiatique avec un succès encourageant. A la veille du tournoi Premier 5 de Wuhan (équivalent d’un Masters 1000), la Japonaise a bonifié sa confiance afin de reprendre son trône de reine du circuit WTA, propriété de l’Australienne Ashleigh Barty.

La promesse de la semaine : Emil Ruusuvuori

(atptour.com).

Sur le circuit principal, l’ogre qui dévore tous les tournois s’appelle Daniil Medvedev. Sur le circuit Challenger, c’est Emil Ruusuvuori. Ce Finlandais de 20 ans est une pépite. Vainqueur à Glasgow, la semaine dernière, de son troisième tournoi dans la deuxième division du tennis, il est celui que tout un pays attend comme le digne héritier de Jarkko Nieminen. L’ancien n°13 mondial est en effet le dernier joueur de son pays à avoir brillé sur le circuit ATP. Et ce gamin a tout pour suivre les traces de son glorieux aîné.

Un service de plomb, un coup droit qui claque et même un semblant de patience à l’échange pour bien manœuvrer sa barque. Voilà ce qui caractérise le jeu du natif de Helsinki. Depuis début août, il a remporté 19 de ses 22 derniers matches dont 17 en deux sets. Ses progrès remarquables ont pris de l’ampleur sous la houlette de Federico Ricci, son entraîneur à l’académie… de Jarkko Nieminen. Le 142ème mondial s’est même offert le scalp de Dominic Thiem il y a quelques semaines en barrages de Coupe Davis (6-3, 6-2), son premier succès contre un Top 10. En faisant encore ses armes sur le circuit Challenger, le Finlandais se préserve ainsi de la pression du grand circuit. Avant de faire son entrée sous la lumière des projecteurs dès 2020 ?

Le reste de l’actu en bref

L’actu WTA

L’Américaine Sofia Kenin a remporté le tournoi de Canton (Chine) en battant en finale la revenante Australienne Samantha Stosur (6-7, 6-4, 6-2). C’est le troisième titre en carrière pour la 20ème joueuse mondiale après ses victoires à Hobart et Majorque.

En double, la Chinoise Shuai Peng et l’Allemande Laura Siegemund ont conquis le titre sur les bords de la mer de Chine méridionale. Elles ont aisément sorti en finale la Mexicaine Giulana Olmos et la Chilienne Alexa Guarachi (6-2, 6-1).

La Tchèque Karolina Muchova a inauguré son palmarès lors du tournoi de Séoul (Corée du Sud). En finale, elle a disposé de la Polonaise Magda Linette (6-1, 6-1) et est désormais 37ème au classement WTA.

Toujours à Séoul, l’Espagnole Lara Arruabarrena et l’Allemande Tatjana Maria se sont imposées en double face à l’Américaine Hayley Carter et la Brésilienne Luisa Stefani (7-6, 3-6, 10-7).

Alizé Cornet a annoncé son forfait pour le reste de la tournée asiatique après sa défaite contre la 181ème mondiale à Osaka la semaine passée. La Française, 57ème mondiale, a justifié ce choix par « un besoin de repos » avant la fin de saison en Europe et la finale de Fed Cup contre l’Australie (9-10 novembre).

La Tchèque Marketa Vondrousova a annoncé qu’elle mettait un terme à sa saison suite à une opération du poignet gauche. La finaliste surprise de Roland-Garros, 21ème mondiale, n’a plus rejoué depuis son élimination au premier tour de Wimbledon en juillet.

L’actu ATP

Le Suédois Robert Lindstedt et l’Allemand Jan-Lennard Struff ont battu en finale du tournoi de Metz la paire 100 % française Nicolas Mahut-Edouard Roger-Vasselin (2-6, 7-6, 10-4).

A Saint-Pétersbourg, l’Indien Divij Sharan et le Slovaque Igor Zelenay ont eu raison des Italiens Matteo Berrettini et Simone Bolelli en finale (6-3, 3-6, 10-8).

Blessé à l’épaule gauche depuis son abandon en huitièmes de finale de l’US Open contre Stan Wawrinka, Novak Djokovic a confirmé l’incertitude qui règne autour de sa date de retour sur les courts.  « J’espère reprendre dans une semaine ou deux. Idéalement je devrais pouvoir m’aligner à Tokyo », a-t-il expliqué dans les médias serbes.

Le 20 novembre prochain, se disputera un match d’exhibition à Buenos Aires entre Roger Federer et Juan Martin Del Potro, qui fera son retour à la compétition à l’occasion du tournoi de Stockholm le 13 octobre. Cette rencontre de gala se tiendra donc en plein de la phase finale de la Coupe Davis qui aura lieu à Madrid du 18 au 24 novembre.

Le All England Lawn Tennis Club, qui gère notamment le tournoi de Wimbledon, a publié les modifications relatives au calendrier de la saison sur gazon à partir de 2020. Placée entre Roland-Garros et Wimbledon, cette mini-tournée sur herbe voit quelques changements arriver avec l’organisation d’un tournoi WTA à Berlin et d’un tournoi ATP à Majorque sur les terres de la famille Nadal.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*