Max Verstappen fête ses 20 ans !

C’est un sacré personnage que ce Max Verstappen. Tout juste 20 ans et pourtant il aura plus marqué l’histoire de la F1 que bons nombres de pilotes passés avant lui. Notamment son père.

Jos Verstappen est un piètre pilote de Formule 1. 8 saisons pour 17 points inscrits et 2 podiums lors de sa première saisons chez Benetton, en tant que coéquipier d’un certain Michael Schumacher. Quand son fils est arrivé, il s’est mué en entraîneur presque tyrannique pour qu’il réussisse là ou lui, avait échoué. Technique discutable sur la forme, réussie sur le fond.

Après de nombreuses victoires en Karting, Max découvre le monde des monoplaces avec le championnat d’Europe de Formule 3, une des anti-chambres de la F1. Il terminera 3ème de sa seule année dans cette compétition, remportée par un certain Esteban Ocon. Il prendra part aux Masters de Formule 3, compétition qui réunit les meilleurs pilotes des différentes catégories de Formule 3, ce championnat étant couru sur plusieurs continents (Japon, Brésil, Australie, Europe, Espagne). Il inscrira son nom au palmarès, en compagnie de Valtteri Bottas (Pilote F1 Mercedes), Jules Bianchi (Ex-pilote F1 Manor), Nico Hulkenberg (Pilote F1 Renault), Lewis Hamilton (Triple champion du monde de F1) ou encore, Jos Verstappen.

Bien poussé par son paternel, Max arrive en F1 en 2015 dans la petite sœur de Red Bull, Toro Rosso. Il n’a pas 18 ans et il impressionne déjà les fans et les spécialistes par son talent et sa tête brûlée. Il parvient à emmener sa voiture sur la 4ème marche en Hongrie. Avec 49 points, il termine devant son coéquipier, Carlos Sainz Jr, et fait réfléchir les chefs de chez Red Bull. Il ne faudra pas longtemps en 2016 pour que la promotion du petit Max soit effective. Danil Kvyat est sanctionné de son début de saison catastrophique et se voit rétrogradé chez Toro Rosso.

Le 15 mai 2016, Verstappen rentre encore plus dans l’histoire. Pour son premier grand-prix dans sa nouvelle monoplace, il devient le plus jeune vainqueur d’une course, à 18 ans, 7 mois et 15 jours. Il faut dire que le circuit Catalan a été favorable au jeune Max, les deux Mercedes s’étant éliminées elles-mêmes en se rentrant dedans. S’en suit 7 podiums de plus et quelques controverses dont on a déjà traité ici.

Cette saison, le Karma semble contre lui. 7 abandons, la majorité causée par la fiabilité inexistante de sa Red Bull, déjà moins performante de base que les Ferrari ou les Mercedes. Avant le GP de Malaisie il est 6ème du classement à égalité avec Sergio Perez sur sa Force India. Pas forcément le mieux. Cela n’entache pas sa motivation puisqu’il vise le titre pour la saison 2018. Il faut espérer que son écurie retrouve le chemin du succès, sinon il se pourrait que la pépite Néerlandaise aille voir ailleurs.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*