[PLANÈTE BLANCHE #14] Noël et Cavet au firmament, les Bleues dans l’histoire, Worley régulière et Chapuis en forme

Destins croisés. Alors que Clément Noël vient de remporter sa première Coupe du monde de slalom spécial ce dimanche sur la terrible Männlichen de Wengen, dans l’Oberland bernois, le papy Jean-Baptiste Grange, 9e du premier tracé, s’est fait les croisés lors de la manche finale. Le couperet est tombé hier en milieu d’après-midi. Fin de saison et peut-être fin de carrière pour le double champion du monde de la spécialité. Alors que la France du slalom connaissait un renouveau bienvenu et que les vieux Grange et Lizeroux se maintenaient à un niveau plus que convenable pour leur âge, ce coup du sort vient assombrir le ciel de l’équipe de France. Malgré le succès de Clément Noël à Wengen. Une victoire éclatante qui arrive un jour plus tôt que le premier triomphe d’Alexis Pinturault en Coupe du monde. C’est dire l’avenir du gamin venu de Lorraine : Pinturault est monté sur son 50e podium au plus haut niveau le week-end dernier lors du combiné alpin, la chasse gardée des Bleus. Même si Jean-Baptiste Grange s’est mis sur le flanc pour un certain temps, l’équipe de France de slalom n’est pas dépeuplée. Cette nouvelle est triste mais le soleil vient de se lever de l’autre côté de l’échelle du temps. Ce soleil ce nomme Clément Noël et vient d’entrer dans le grand livre de l’Histoire du ski alpin tricolore.
Retour, pour ce 14e numéro de la Planète Blanche, sur l’actualité chaude des sports d’hiver. Noël, Chapuis, Worley, Cavet ou les biathlètes sont au rendez-vous.

Noël au-dessus des étoiles, Worley dans la continuité, Kriechmayr roi du Lauberhorn, les Bleus en spécialistes du combiné, Vonn de retour dans la douleur

La semaine a été chargée du côté du ski alpin. Entre le géant féminin du milieu de semaine dans les Dolomites, la semaine de Wengen ouvrant la période des Classiques et le retour de Lindsey Vonn à Cortina d’Ampezzo, il y a de quoi dire.

La démonstration de Clément Noël

Un récital. C’est ce que nous a offert le slalomeur français Clément Noël entre les piquets serrés de la Männlichen de Wengen ce dimanche. Le Lorrain, quatrième des Jeux de PyeongChang, a réalisé deux manches XXL et domine les Autrichiens Manuel Feller et Marcel Hirscher dans l’Oberland bernois. Alors que son compatriote Jibé Grange se pétait les croises du genou gauche, le gamin licencié à Val d’Isère réalisait une performance majeure en récitant ses gammes avec brio. Sa vitesse et sa précision au bas des piquets est impressionnante pour son jeune âge. Il a rendu une performance incroyable tout en restant calme et modeste. Ce gamin ira loin, très loin.

Kriechmayr dompte le Lauberhorn, deux Bleus sur le podium du combiné

Avant ce slalom incroyable de Clément Noël, le combiné alpin s’était déroulé sur les pistes de Wengen. Et c’est l’Autrichien Marco Schwarz qui l’a emporté devant les Français Victor Muffat-Jeandet et Alexis Pinturault, qui signe son 50e podium en Coupe du monde. C’était le dernier combiné disputé à Wengen. Quelle tristesse. Des descentes à Wengen, il va continuer de s’en courir sur le Lauberhorn, piste la plus longue de l’hiver. Cette année, c’est Vincent Kriechmayr qui l’a dompté le mieux.

Shiffrin fait le plein, Worley loin derrière, Vonn en retrait

Trois victoires en quatre super-G. Ce bilan est celui de Mikaela Shiffrin à la mi-janvier. La skieuse américaine est irrésistible sur tous les terrains et dans toutes les disciplines, ou presque. Quelques jours avant son succès sur la piste de Cortina d’Ampezzo, elle s’était largement imposée à Kronplatz lors d’un géant où Tessa Worley avait pris une belle deuxième place, quatrième podium en cinq courses. Sinon, l’Autrihcien Ramona Siebenhofer a dominé les deux descentes à Cortina et Romane Miradoli a terminé 5e de la première, meilleure performance de sa carrière dans la discipline. Enfin, Lindsey Vonn signait son grand retour à la compétition : cela n’a pas été réussite puisque son genou la fait encore terriblement souffrir.

Historiques françaises à Ruhpolding, Fourcade deux fois au pied du podium, Fillon-Maillet 3e

La semaine de Ruhpolding n’a pas réservé de surprises pour ce qui est des courses individuelles masculines. Johannes Boe les a remporté avec brio et avec toute la maîtrise qui le caractérise depuis le début de l’hiver. Par contre, quelques conclusions sont à tirer du week-end des Bleus.

Martin Fourcade encore juste, Fillon-Maillet sur le podium

Ce n’est pas encore la grande forme pour Martin Fourcade qui, malgré un 10/10 derrière sa carabine, a terminé 4e du sprint ouvrant le week-end. Il y a un an, il aurait gagner cette course. Lors de la mass-start, il était dans le groupe de 6 à se jouer la victoire dans le dernier tour. Seulement, il lui a manqué un petit kilomètre pour pouvoir jouer la victoire. Encore une fois, il termine au pied du podium juste derrière Quentin Fillon-Maillet avec qui il avait partagé la 3e marche du podium du relais la veille. Il sera à Anterselva en fin de semaine mais ne devrait pas se déplacer en Amérique pour les Coupes du monde de Salt Lake City et Canmore.

Quentin Fillon-Maillet est encore monté sur le podium, ce dimanche à Ruhpolding. (© IBU)
Les Bleues en forme au tir

Après un sprint où Anaïs Chevalier, 5e, Justine Braisaz et Anaïs Chevalier, 7es ex-aequo, ont signé de jolis 10/10, les Bleues ont dominé de la tête et des épaules le relais de Ruhpolding, ne piochant qu’à quatre reprises. C’est la première victoire d’un relais féminin français dans cette station depuis 1994. Bon, lors de la mass-start du dimanche, rien ne s’est déroulé comme les jours précédents. Disons que c’est l’exception qui confirme la règle. Sinon, c’est Kuzmina qui gagne le sprint et Preuss la mass-start.

Le saut de la victoire de Anaïs Chevalier, Justine Braisaz, Anaïs Bescond et Julia Simon, victorieuses du relais de Ruhpolding. (© IBU)

Première pour Cavet, Laffont encore sur le podium, les skicrosseurs en feu en Suède

Le week-end de ski freestyle a encore été très réussi pour les équipes de France. Entre les bosses à Lake Placid et le ski cross à Idre Fjäll, où deux compétitions étaient organisées, les podiums se sont enchaînés.

Un vendredi glorieux pour les bosses

Pour la première fois depuis la fin de saison dernière, le boss des bosses, le Canadien Mikael Kingsbury a été battu lors d’une Coupe du monde. Et cette fois-ci, c’est le Français Benjamin Cavet qui en a profité. Le bosseur tricolore a signé un run de grande qualité en super finale alors qu’il avait faillit passer à la trappe lors de la manche précédente. Finalement, Cavet gagne devant le Suédois Wallberg et l’Australien Graham pour ce qui est son premier succès en Coupe du monde. Chez les dames, Perrine Laffont signe sa troisième deuxième place de suite en étant battu par l’Australienne Jakara Anthony. La championne olympique conserve et conforte même son dossard jaune de leader de la Coupe du monde.

Week-end béni pour le ski cross

Enfin. Pour la première fois de la saison, le champion olympique 2014 Jean-Frédéric Chapuis s’est hissé en finale d’une épreuve de Coupe du monde. Et pour cette première en 2019, le skieur de Val Thorens s’est imposé avec brio sur la longue piste d’Idre Fjäll. La veille, son compatriote et leader de la Coupe du monde Bastien Midol avait terminé 2e. Chez les dames, la Suissesse Fanny Smith réalise le doublé et marque encore un peu plus de son empreinte le circuit. Alizé Baron a été sortie à deux reprises en demies : elle prend les 6e et 5e places.

Kobayashi et Riiber ont-ils perdu le fluide ?

Jusque-là, les deux hommes marchaient sur l’eau. Littéralement. Ryoyu Kobayashi en saut à ski spécial, Jarl Magnus Riiber en combiné nordique grâce à un énorme niveau sur le tremplin. Mais depuis quelques concours, il semblerait que les deux phénomènes aient perdu l’alchimie (précaire) nécessaire au bon déroulement d’un saut. Cela se joue à de petits détails qui ne vont plus de leur côté. Le Japonais a terminé à la 7e place du concours de Zakopane, remporté par l’Autrichien Stefan Kraft, après avoir pris la 31e place de la qualification. Du reste, il n’a pas été performant lors du concours par équipes, remporté par l’Allemagne et qui a vu, coup sur coup, Markus Eisenbichler et Dawid Kubacki battre le record du tremplin, le Wielka Krokiew. Riiber, de son côté, a perdu de sa superbe en saut et n’arrive donc plus à jouer devant en ski de fond. On l’a vu lors du Triple de Chaux-Neuve où il n’est jamais monté sur le podium, contrairement aux Autrichiens Franz-Josef Rehrl, vainqueur les deux premiers jours, et Mario Seidl, vainqueur final de cette compétition disputée dans le Doubs. Antoine Gérard réalise un super week-end pour terminer 13e. Mais bon, pas trop d’inquiétude pour Kobayashi et Riiber qui restent solidement accrochés à leur dossards jaunes de leaders de la Coupe du monde. Chez les dames, ce sont Daniela Iraschko-Stolz et Maren Lundby qui remportent les concours individuels de Zao, les Allemandes dominant le par équipes.

L’Allemand David Siegel a chuté lors du concours par équipes de Zakopane, il s’est blessé au genou, sa saison est terminée. (© Nordic Focus Photo Agency)

La saison commence bien pour l’équipe de France de télémark

La Coupe du monde de télémark, sport à l’origine du ski alpin, s’est ouverte le week-end passé à La Thuile, en Italie. La Française Argeline Tan Bouquet a signé un week-end plein en remportant le sprint et en terminant 3e de l’épreuve Classic remportée par la Suissesse Amélie Reymond, leader au général. Chez les hommes, c’est Philippe Lau qui s’est signalé en terminant 3e du sprint. Suite de la Coupe du monde cette semaine en France, à Pralognan-la-Vanoise. Les Mondiaux auront lieu en mars à Rjukan, en Norvège.

La skieuse de Samoëns, Argeline Tan Bouquet, au centre, après sa victoire lors du sprint de La Thuile. (© Tous droits réservés)

En bref…

Chloe Kim en patronne à Laax, Dufour 8e à Rogla

Une Coupe du monde de snowboard halfpipe et slopestyle avait lieu la semaine dernière en Suisse du côté de Laax. Sur la demi-lune suisse ce sont les favoris Chloe Kim, la phénomène de la planche des neiges, et Scotty James qui l’ont emporté. En slopestyle, la Norvégienne Silje Norendal a pris le meilleur sur ses rivales tandis que Chris Corning, troisième des Mondiaux 2017, a été le meilleur chez les hommes.

Le Chinois Wu Shaotong dans les airs de Laax. (© FIS Snowboard)

Le vétéran tricolore Sylvain Dufour, spécialiste de snowboard alpin, a signé son meilleur résultat de l’hiver lors du slalom géant parallèle de Rogla (Slovénie). Le rideur de 36 ans s’est incliné en quarts et prend la 8e place d’une compétition remportée par l’Italien Edwin Coratti. L’Allemande Selina Jörg l’emporte chez les dames. Enfin, en saut acrobatique à Lake Placid, ce sont la Chinoise Xu Mengtao et le Russe Maxim Burov qui l’emportent pour la première Coupe du monde de l’hiver, à quelques jours des Mondiaux de Park City.

L’Italien Coratti laisse éclater sa joie après son premier succès en Coupe du monde. (© Miha Matavz/FIS)
Martins Dukurs continue sa moisson continentale en skeleton, le bob français sur sa lancée

Si l’Euro de bobsleigh a eu lieu il y a maintenant une dizaine de jours à Königssee, avec le succès que l’on sait pour Romain Heinrich et Dorian Hauterville, celui de skeleton s’est déroulé à l’occasion de la Coupe du monde d’Innbruck, sur le parcours d’Igls. Chez les hommes, c’est le Letton Martins Dukurs qui a décroché les lauriers, remportant par là son dixième titre européen de suite. Chez les dames, l’or est revenu à l’Autrichienne Janine Flock, comme en 2014 et 2016.

A Igls, il y avait aussi une Coupe du monde de bobsleigh. Les Français s’imposent encore dans le top 10 mondial avec un 8e place en bob à deux pour Romain Heinrich et Lionel Lefèbvre. Le bob à 4, toujours piloté par Heinrich, termine 19e, très loin de l’Allemand Francesco Friedrich, qui réalise un week-end parfait en réalisant le doublé. Notons que le pousseur habituel du pilote tricolore, Dorian Hauterville n’était pas présent du côté d’Igls. Enfin, en bob à deux féminin, Mariama Jamanka a été battue par sa compatriote Stephanie Schneider.

Sans les Bleus, Klaebo et Johaug brillent à Otepää

Le week-end 100% style classique proposé aux fondeurs à Otepää, en Estonie, a été dominé par les Norvégiens. Alors que l’équipe de France n’a pas fait le déplacement, le phénomène Johannes Hoesflot Klaebo faisait son retour à la compétition après sa victoire lors du Tour de Ski. Il ne l’a pas manqué puisqu’il a gagné le sprint tout comme sa compatriote Maiken Caspersen Falla qui a profité de la blessure de Stina Nilsson lors du jeté de ski en demi-finale. Sinon, sur la distance, Therese Johaug a écrasé le 10km tandis que le Finlandais Iivo Niskanen, en grand spécialiste du 15km dans le style traditionnel, l’a emporté chez les hommes. Klaebo n’a pas pris part à cette course.

Johannes Hoesflot Klaebo a une nouvelle fois écœuré la concurrence. (© Nordic Focus Photo Agency)
Aristide Bègue superstar en IBU Cup

Le deuxième échelon des compétitions mondiales de biathlon a repris son cours le week-end passé à Arber, en Allemagne. Aristide Bègue, redescendu en IBU Cup après un passage en Coupe du monde, a brillé. Le Catalan a enchaîné trois podiums en trois courses : d’abord la 3e place de l’individuel, raccourci à 15km, puis la victoire sur le sprint et, enfin, la deuxième place lors de la poursuite. Enora Latuillière termine 6e de l’individuel de 12.5km et signe le seul résultat probant du côté des féminines.

Aristide Bègue, radieux après sa victoire lors du sprint de l’IBU Cup d’Arber. (© IBU)
Max Parrot lutte contre le cancer

Le vice-champion olympique canadien du snowboard slopestyle Max Parrot a annoncé être atteint du lymphome de Hodgkin, soit d’un cancer du système lymphatique. Le quintuple vainqueur des Winter X Games se soigne actuellement et restera éloigné des tricks des parcours de slopestyle et des tremplins de Big Air le temps nécessiare. Reviens nous vite Max, le snowboard a besoin de toi.

+ Planète Blanche #13
+ Tous les articles sports d’hiver d’Agora Sports

A propos de Florian Burgaud 93 Articles
Amoureux de sport depuis tout petit. Les sportifs d'hiver c'est la vie. Étudiant en M1 journalisme sportif à l'EDJ Nice.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*