[PLANÈTE BLANCHE #21] Le doublé bronzé de Fillon-Maillet, les globes pour Hirscher et Boe et un podium pour Krief

Le week-end passé avait lieu le 50 kilomètres de ski de fond d’Oslo-Holmenkollen. Pourquoi accoler ce nom barbare à la capitale norvégienne ? Parce que Holmenkollen signifie littéralement la colline d’Holmen, Holmen surplombant Oslo. C’est là-bas que les plus beaux Mondiaux de ski nordique de l’Histoire ont eu lieu en 2011. C’est là-bas que Petter Northug a régalé la planète entière. C’est là-bas, aussi, que la Coupe du monde de biathlon se referme (presque) chaque hiver. C’est là-bas que Marie Dorin-Habert et Martin Fourcade ont connu des Mondiaux prolifiques. Bref, c’est là-bas que nombre d’exploits sportifs se déroulent. Mais c’est aussi et surtout là-bas qu’à lieu le plus fameux des 50km de ski de fond de la planète. Venus en nombre de toute la Norvège, les fans dorment sur place dans de grandes tentes. Le jour de la course des milliers de personnes sont amassées au bord de la piste, proche de la mythique chapelle surplombant le parcours. La fumée – eh oui il faut bien se restaurer pendant les deux heures de la course – envahit la piste. C’est une expérience hors-norme qu’il faut vivre au moins une fois dans sa vie. Mais ce plaisir est quelque peu gâché par ses messieurs de la Fédération internationale de ski. POURQUOI PLACER CETTE LÉGENDAIRE COURSE MOINS D’UNE SEMAINE APRÈS CELUI DES MONDIAUX ? Résultat, il n’y avait que 45 concurrents sur la ligne de départ. Alors, oui, il y a des contraintes de calendrier qui n’est pas étirable, etc. Mais quand même. Un mythe se ménage : on trouve de la place pour un mythe. Pas une semaine après les championnats du monde.
Retour sur toute l’actualité des sports d’hiver dans votre 21eme numéro de Planète Blanche : Quentin Fillon-Maillet, Marcel Hirscher et Thomas Krief sont au sommaire… en plus des autres !

Fillon-Maillet double médaillé, les filles hors du coup, la craquante de Boe

Après plusieurs semaines d’absence, le circuit du biathlon a signé un retour tonitruant avec le début des Mondiaux d’Östersund. Les sprints, les poursuites et le relais mixte ont déjà eu lieu. La France compte deux médailles… grâce au même homme !

Fillon-Maillet bronzé (bis), Boe se rate sur la poursuite, Fourcade dans la continuité de son hiver

Avant le début des Mondiaux, les prétendants français aux médailles étaient nombreux : Desthieux, Fillon-Maillet, Fourcade ou Guigonnat. Chacun d’eux pouvait espérer prendre des breloques sur le premier week-end de compétition. Finalement, c’est le seul Jurassion Quentin Fillon-Maillet qui décrochent des podiums. Sur le sprint puis sur la poursuite, le Français termine troisième. Martin Fourcade, pas assez rapide sur les skis et fautif une fois de trop lors de la poursuite, termine 6eme puis 5eme. Antonin Guigonnat, auteur d’une énorme remontée lors de la poursuite, se rate sur le dernier debout de la poursuite. Simon Desthieux, placé après le sprint, manque complètement la course du dimanche.

Et de 2 😍🥉🥉🤩

Une publication partagée par Quentin fillon maillet (@quentinfillon) le

Johannes Boe est champion du monde du sprint mais c’est l’Ukrainien Dmytro Pidruchnyi qui remporte la poursuite après que le Norvégien ait fauté à trois reprises sur sa dernière rafale de tirs. Le protégé de Siegfried Mazet s’est raté, comme à Soldier Hollow en février. Mais bon il en est déjà à deux titres puisqu’il avait gagné le relais mixte d’ouverture, course où les Français ont déçu.

Kuzmina et Herrmann en or, les Italiennes déçoivent

La Slovaque Anastasia Kuzmina, multiple champion olympique, est enfin devenue championne du monde en remportant le sprint d’Östersund. Avec un 9/10 elle devance la Norvégienne Tandrevold et l’Allemande Dahlmeier d’une dizaine de secondes. Sur la poursuite, c’est l’ex-fondeuse Denise Herrmann qui est la meilleure dans les bourrasques suédoises. Les Françaises n’ont pas brillé et devront se rattraper lors de l’individuel, de la mass-start et du relais. Les Italiennes Lisa Vittozzi et Dorothea Wierer, au sommet du général de la Coupe du monde, ne sont pas parvenues à accrocher les médailles.

Un nouveau gros globe pour Hirscher, un nouveau record pour Shiffrin

Avant les Finales de Soldeu (Andorre), le circuit de la Coupe du monde de ski alpin mettait le cap à l’Est, comme à chaque fin d’hiver. Les filles étaient à Spindleruv Mlyn (République Tchèque), les hommes à Kranjska Gora (Slovénie). Le tout pour un même programme : un géant suivi d’un slalom.

Huitième gros globe pour Hirscher, première pour Zenhäusern

Le géant de Kranjska Gora a accouché d’un podium surprise. Si le champion du monde Henrik Kristoffersen remporte son troisième géant de suite, c’est derrière lui que les surprises se trouvent. Son compatriote Rasmus Windingstad et le Suisse Marco Odermatt complètent la boîte alors que Cédric Noger, un autre Suisse, est quatrième. Alexis Pinturault est 5eme, Marcel Hirscher 6eme et Thomas Fanara seulement 16eme. Le skieur français disputera sa dernière course en Andorre le week-end prochain. Le slalom, quant à lui, est gagné par le géant suisse Ramon Zenhäusern après une seconde manche irréelle. Il devance de plus d’une seconde Kristoffersen et Hirscher qui s’assure un huitième gros globe de rang. Pinturault est 7eme et Clément Noël 9eme.

Quinzième victoire de l’hiver pour Shiffrin

L’Américaine Mikaela Shiffrin – troisième du géant de Spindleruv Mlyn derrière Rebensburg et Vlhova – a gagné le slalom tchèque devant Wendy Holdener. La prodige du ski mondial remporte sa quinzième Coupe du monde de la saison, nouveau record. Aussi, avec sa troisième place lors du géant, elle s’assure presque le petit globe, Tessa Worley ayant pris la 7eme place.

Le mythe pour Bolshunov, un dernier Oslo dans le top 10 pour Braud et Laheurte, Johansson commence bien le Raw Air

Une semaine après la fin des Mondiaux de Seefeld, le circuit de la Coupe du monde de ski nordique reprenait ses droits du côté d’Oslo-Holmenkollen, comme on l’a vu plus haut.

Laheurte et Braud dans les 10, Riiber prophète en son pays

Le Norvégien Jarl Magnus Riiber, assuré depuis des semaines de soulever le gros globe de cristal du combiné nordique, remporte le gundersen d’Holmenkollen en battant le Finlandais Ilkka Herola au sprint. Son compatriote Espen Bjoernstad complète le podium. Notons les belles 7eme et 10eme places de Maxime Laheurte et François Braud, meilleurs résultats de l’hiver. Les deux vétérans disputaient leur dernière course dans la capitale norvégienne. Antoine Gérard est 17eme.

Bolshunov et Johaug sacrés

Le légendaire 50km, disputé en classique cette année, est gagné par le Russe Alexander Bolshunov qui devient le plus jeune fondeur à remporter cette épreuve. Il devance trois de ses compatriotes : Maxim Vylegzhanin, Andrey Larkov et Ilia Semekov. Le Russe prend le dossard jaune de leader de la Coupe du monde à Johannes Hoesflot Klaebo, pas dans les 30 sur ce marathon des fondeurs. Mais deux sprints arrivent à Drammen demain et à Falun samedi… Chez les dames, c’est Therese Johaug qui gagne, largement et logiquement.

Johansson leader du Raw Air, comme Iraschko-Stolz

La Tournée norvégienne des tremplins – nommée Raw Air – a débuté du côté d’Holmenkollen. C’est le Norvégien Robert Johansson qui a le mieux commencé cette compétition. Après trois compétitions, et quatre sauts, il mène la danse presque 30 points devant Ryoyu Kobayashi, maintenant assuré du gros globe. ll faut dire que le moustachu a remporté la qualification, le concours par équipes (avec Forfang, Pedersen et Lindvik) et la compétition individuelle d’hier où Jonathan Learoyd a terminé à la 44eme place.

Chez les dames, après trois sauts, c’est l’Autrichienne Daniela Iraschko-Stolz qui porte le dossard de leader… pour un dixième de point ! La légende du saut à ski féminin a gagné le concours individuel d’hier mais avait terminé huitième de la qualification, dominée par Maren Lundby, deuxième du général. Les Allemandes Katharina Althaus et Juliane Seyfarth sont aussi en embuscade…

Krief monte sur le podium des Finales de Mammoth Mountain

Les Finales de la Coupe du monde de freeski et de snowboard freestyle se déroulaient la semaine passée aux Etats-Unis, à Mammoth Mountain. Les mauvaises conditions météorologiques ont été fatales au snowboard slopestyle féminin : c’est donc Miyabi Onitsuka, vainqueur de deux épreuves cette année, qui gagne le petit globe de la spécialité. Chez les hommes, c’est Redmond Gerard qui l’emporte, la Coupe du monde revenant à son compatriote Chris Corning. En halfpipe, ce sont les Asiatiques qui ont dominé les compétitions de Mammoth et qui soulèvent les globes : Cai Xuetong gagne son cinquième cristal chez les dames et Yuto Totsuka du côté des hommes ; la Française Mirabelle Thovex est 4eme. Enfin, les gros globes du snowboard freestyle sont gagnés par la Japonaise Miyabi Onitsuka et l’Américain Chris Corning.

Pour ce qui est du freeski, le Français Thomas Krief – 25 ans – monte sur son quatrième podium de Coupe du monde en halfpipe, le premier en Amérique. Il termine à la troisième place à Mammoth alors que l’Américain Birk Irving l’emporte. Chez les dames, la Canadienne Cassie Sharpe remporte son duel face à l’Estonienne Kelly Sildaru. La Nord-Américaine remporte le petit globe à la faveur de la quatrième place de sa compatriote Rachael Karker. Chez les hommes, c’est aussi un Canadien – Simon D’Artois, 2eme – qui gagne la Coupe du monde. Enfin, en slopestyle les victoires sont pour Mathilde Gremaud et Mac Forehand : il reste encore une épreuve à Silvaplana fin mars.

En bref…

Billy et Martinez doublent les podiums à Idre Fjall

Pour le deuxième week-end de la Coupe du monde de ski de vitesse, les fous des kilomètres-heures se retrouvaient en Suède à Idre Fjall, station bien connue des ski crosseurs. Cela a visiblement souri aux Français puisque Simon Billy a pris la deuxième place des deux compétitions (165.85 km/h et 176.12 km/h) derrière l’intouchable italien Simon Origone. Chez les dames, Célia Martinez termine deuxième le premier jour (158.30 km/h) et troisième le lendemain (171.81 km/h). Valentina Greggio et Britta Backlund l’emportent. Les deux tricolores sont troisièmes du général alors que dans deux semaines, le cirque du ski de vitesse sera à Vars, en France, pour les Mondiaux.

Dukurs et Hermann sur le toit du monde à Calgary, Friedrich aussi

Le Letton Martins Dukurs et l’Allemande Tina Hermann ont largement dominé les compétitions de skeleton lors des Mondiaux de Whistler, sur la piste des Jeux de Vancouver 2010. Les deux sportifs ont remporté tous les runs – au nombre de quatre aux Mondiaux – sauf un, perdu par l’Allemande pour un petit centième. C’est le sixième titre planétaire pour lui, le deuxième pour elle. Le Russe Nikita Tregubov, vainqueur de la Coupe du monde cet hiver, et le Sud-Coréen Yun Sungbin, champion olympique, montent sur le podium comme les Allemandes Jacqueline Lölling et Sophia Griebel chez les dames.

En bobsleigh à quatre, le pilote allemand Francesco Friedrich – avec Candy Bauer, Thorsten Margis et Martin Grothkopp – est champion du monde, comme la dernière fois. Le Letton Oskar Kibermanis, vainqueur du premier run, prend l’argent et le Canadien Justin Kripps le bronze.

Schulting et Lim Hyo-Jun champions du monde du général en short-track

L’ultime rendez-vous de l’hiver avait lieu la semaine passée du côté de Sofia. Les Mondiaux de short-track s’y déroulaient. Logiquement, le titre du général est revenu à la Néerlandaise Suzanne Schulting qui devient la deuxième européenne à remporter ce titre en 44 ans ; Choi Min-Jeong, vainqueur de trois des quatre dernières éditions – et Kim Boutin montent sur la boîte. Le Sud-Coréen Lim Hyo-Jun, quant à lui, a complètement écrasé la concurrence chez les hommes et est sacré devant son compatriote Hwang Dae-Heon et le Russe Semen Elistratov.

Les Français signent des performances moyennes : Véronique Pierron – 6eme de la finale du 1500m – est 13eme, Tifany Huot-Marchand 19eme, Sébastien Lepape 21eme – 4eme de la finale B du 1500m – et Thibaut Fauconnet 30eme.

Pour ce qui est des distances particulières, il y a eu de la nouveauté. La Néerlandaise Lara van Ruijven remporte le 500m et devient – avant que Schulting ne gagne le général – la première patineuse de son pays sacrée aux Mondiaux. Sinon, Choi Min-Jeong gagne le 1500m et Schulting en 1000m et la superfinale de 3000m. Chez les hommes, le 1500m est remporté par Lim Hyo-Jun comme le 1000m et la superfinale. C’est son compatriote Hwang Dae-Heon qui est champion du monde du 500m. Enfin, les relais ont été remportés par la Corée du Sud dans les deux sexes.

Des records du monde en masse à Salt Lake City

Les Finales de la Coupe du monde de patinage de vitesse avaient lieu le week-end dernier sur l’anneau olympique de Salt Lake City. Et des records du monde son tombés en nombre… Pas moins de six ont été battus ! Le Russe Pavel Kulizhnikov bat celui du 500m, Kjeld Nuis ceux du 1000m et du 1500m, Martina Sablikova celui du 3000m, Britanny Bowe celui du 1000m et Miho Takagi celui du 1500m devenant la première femme à casser la barrière des 1’50”. Sinon, le Néerlandais Patrick Roest domine le 5000m mais c’est le Russe Aleksandr Rumyantsev qui remporte la Coupe du monde longue distance.

Les Russes Sobolev et Bykova gagnent le dernier slalom géant parallèle de l’hiver à Scuol

Pour la dernière fois de la saison, un slalom géant parallèle de snowboard a eu lieu. C’était en Suisse, du côté de Scuol. Ce sont les Russes Andrey Sobolev et Milena Bykova qui l’emportent. Le Slovène Tim Mastnak remporte le petit globe de la spécialité à l’instar d’Ester Ledecka chez les dames. Au général du parallèle, Sobolev est quasiment assuré du gros globe avant le slalom parallèle de Winterberg tandis que Ledecka est toujours sous la menace de l’Autrichienne Sabine Schöffmann et de l’Allemande Selina Jörg.

View this post on Instagram

Pozdrav do Špindlu!! STR

A post shared by Ester Ledecká (@esterledecka) on

Adam Siao Hin Fa sixième des Mondiaux juniors de patinage artistique

Le patineur Adam Siao Him Fa, annoncé comme la future star de la discipline en France, a terminé à la sixième place des Mondiaux juniors disputé à Zagreb la semaine dernière. Le Français a récupéré deux places grâce à son programme libre. L’Américain Tomoki Hiwatashi est sacré tout comme la Russe Alexandra Trusova chez les dames.

Pour une petite séance de rattrapage, cliquez juste en dessous…

A propos de Florian Burgaud 93 Articles
Amoureux de sport depuis tout petit. Les sportifs d'hiver c'est la vie. Étudiant en M1 journalisme sportif à l'EDJ Nice.

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*