[PLANÈTE BLANCHE #37] Thévenard roi du Mont-Blanc, Gerlach et Bartak parfaits à Predklasteri et les nordiques en préparation

Xavier Thévenard a remporté le 90km du Mont Blanc pour la deuxième fois. (© David Gonthier/Pixel en Cime)

Comme prévu, le CIO a modifié mercredi dernier le mode d’attribution des hôtes des Jeux olympiques. Le principe du vote est jeté aux oubliettes. “On peut arriver au point où il n’y aura qu’un seul candidat”, annonce Thomas Bach, le président de l’institution lausannoise. Une commission des futurs hôtes va être dorénavant mise en place. Elle sera chargée d’étudier les dossiers des candidats et même d’en démarcher ! Cette commission soumettra ses arbitrages à la commission exécutive qui fera ensuite connaître son choix, ratifié lors de la session par les membres du CIO. En clair, la session devient une sorte de chambre d’enregistrement des décisions venues d’en haut. De plus, le délai de sept ans entre la désignation et le moment des Jeux a été rayé de la Charte olympique. Enfin, ce ne sera plus obligatoirement une ville qui organisera les Jeux mais une région ou un pays, voire même plusieurs. Bref, c’est la porte ouverte à toutes les possibilités. Mais, avec un éparpillement des sites dans l’espace géographique, ne va-t-on pas perdre l’esprit olympique qui prévaut lors de la quinzaine sainte ? La magie des Jeux sera-t-elle toujours présente ? Réponse dans quelques années… si le règlement n’a pas (encore) changé d’ici là !
Retour sur toute l’actualité des sports d’hiver dans ce 37eme numéro de la Planète Blanche : le marathon du Mont Blanc, les stages des nordiques, le rollerski ou le ski sur herbe sont au programme.

Les sites olympiques des Jeux de Milan/Cortina 2026

Lundi dernier, nous apprenions – juste avant la publication du 36eme numéro de la Planète Blanchela désignation de la candidature italienne Milan/Cortina d’Ampezzo comme hôte des Jeux olympiques d’hiver 2026 par le Comité International Olympique. Passées les félicitations, congratulations et autres réjouissances liées à cette nouvelle, il est temps de se pencher sur les sites qui accueilleront les compétitions olympiques du 6 au 22 février 2026 dans le nord de l’Italie. Cinq zones ont été définies. À Milan, aura lieu la cérémonie d’ouverture – au stade San Siro -, ainsi que les épreuves de hockey-sur-glace, de patinage artistique et de short-track. La Piazza del Duomo servira de place des médailles. La région de la Valteline sera le réceptacle des compétitions de ski alpin masculines à Bormio sur la Stelvio alors que Livigno accueillera le snowboard et le ski freestyle. À Cortina d’Ampezzo, l’Olimpia della Tofane, haut lieu du circuit de la Coupe du monde féminine de ski alpin, verra les stars de la discipline se battre pour l’or olympique. Les épreuves de glisse (bobsleigh, luge, skeleton) se disputeront également à Cortina, sur la piste Eugenio-Monti, tout comme le curling. Le biathlon, lui, se déroulera sur le site d’Antholz-Anterselva, en altitude, où une nouvelle tribune, plus grande, sera construite. Les compétitions de ski nordique (saut à ski, ski de fond, combiné nordique) et de patinage de vitesse prendront place dans la Val di Fiemme. Enfin, la cérémonie de clôture est prévue dans le cadre grandiose des Arènes de Vérone. De quoi passer une quinzaine olympique magique. Vivement 2026. Mais avant, vivement 2022 à Pékin.

La carte des Jeux olympiques 2026
La carte des Jeux paralympiques 2026

Les nordiques français en stage, la piste de ski-roues des Contamines inaugurée

Les équipes de France de ski de fond et de biathlon se sont réunies chacune de leur côté. À Corrençon-en-Vercors, les biathlètes se regroupaient pour la troisième fois depuis le début de la préparation. L’occasion pour Franck Badiou, le nouvel entraîneur de tir du collectif féminin, de prendre ses marques avec ses nouvelles protégées. Bien sûr, en pleine canicule, le gros des entraînements ont eu lieu en matinée “à la fraîche”. Pour la première fois, comme le rapporte Ski Chrono, les biathlètes français ont travaillé le tir à l’effort. Ce stage fut l’occasion parfaite pour Vincent Vittoz, le coach des Bleus, de donner des indications sur Martin Fourcade, qui a manqué son hiver 2018/2019. À Ski Chrono, le champion du monde 2005 de ski de fond, se veut rassurant : “On retrouve un Martin qui est bien, mais qui n’est pas exceptionnel dans le sens où il a repris un peu plus tard et qu’il y a eu cette grosse coupure. En tout cas, je trouve qu’il y a deux/trois indicateurs qui sont plutôt rassurants”. Le technicien français pense aussi avoir appris des erreurs commises l’hiver dernier : “On a retenu certaines leçons. C’est vrai que Martin a peut-être besoin d’un cadre un peu plus important que ce que je pouvais m’imaginer l’année dernière. J’ai appris à le connaître. C’est vrai qu’il a un tempérament de joueur, un tempérament latin, je dirais. Il aime aussi être devant sur les séances et peut-être que l’année dernière il a trop souvent voulu jouer. Peut-être que moi, par méconnaissance, je l’ai laissé un petit peu trop faire. On mettra un peu plus le frein. Le cadre sera un peu plus rigoureux cette année”.

Les fondeurs sont quant à eux à Tignes depuis le 21 juin et jusqu’à la fin de cette semaine. Le programme de ce stage est dense avec du ski de fond tôt dans la journée, du ski-roues, de la course à pied ou d’autres activités de saison comme le vélo le reste de la journée. Tous les groupes des équipes de France, de celui de la Coupe du monde jusqu’aux juniors, sont présents à Tignesmalgré la canicule ayant sévi la semaine dernière.

Pour compléter ce joli programme, certains athlètes en préparation ont fait le voyage samedi dernier jusqu’aux Contamines où la toute première piste de ski-roues de Haute-Savoie a été inaugurée. Cette piste de 3 kilomètres a notamment été parcourue par Antonin Guigonnat, Enora Latuillière, Clément Parisse, Jean-Marc Gaillard, Maurice Manificat, Jules Chappaz ou Théo Schély.

Thévenard remporte le marathon du Mont Blanc

Comme en 2017, le traileur franc-comtois Xavier Thévenard a remporté l’épreuve de 90 kilomètres du marathon du Mont Blanc, en 11h04’50”. Avec la chaleur, le triple vainqueur de l’Ultra Trail du Mont Blanc a avoué que “c’était particulièrement dur”. Patrick Bringer et Germain Grangier montent sur le podium alors que Katie Schide l’emporte chez les dames en un peu plus de 13 heures de course. Le fondeur Benoît Chauvet termine quatrième du kilomètre vertical. Sur la distance marathon, Davide Magnini et Ruth Charlotte Croft sont sacrés.

Les Britanniques en verve sur les ski-roues en Norvège, Johaug et Falla au top

Le week-end dernier était synonyme de Sommarland Ski Festival en Norvège, à Boe. Le sprint du premier jour de cet événement, le Sommarlandsprinten, est revenu à Maiken Caspersen Falla et Sindre Bjoernestad Skar. Anna Svendsen, Heidi Weng, Paal Troean Aune et le Britannique Andrew Young les accompagnent sur le podium.

View this post on Instagram

#britishnordicsilverbacks

A post shared by Andrew Young (@andrewyoung92) on

Cela ne s’est pas arrêté là pour les fondeurs britanniques puisque Andrew Musgrave a terminé troisième du Kanalrennet le lendemain, une course 50 km disputée en style classique. Il ne s’est incliné qu’au sprint face aux Norvégiens Havard Solas Taugbol, vainqueur, et Anders Host, deuxième. Chez les dames, Therese Johaug, déjà en (très) grande forme, gagne avec plus de quatre minutes d’avance sur Tiril Udnes Weng et Svendsen.

Ski sur herbe : Gerlach et Bartak font le doublé à Predklasteri

Le deuxième week-end de la Coupe du monde 2019 de ski sur herbe avait lieu à Predklasteri, en République Tchèque, où deux géants étaient au programme. Et ce sont les deux athlètes stars de ce début d’été qui l’ont emporté. L’Autrichienne Jacqueline Gerlach et le Tchèque Martin Bartak signent un doublé. Tous deux s’envolent au général de la Coupe du monde avant l’étape de Cortina d’Ampezzo prévu le week-end prochain. Deux derniers slaloms de préparation avant les Mondiaux qui auront lieu du 14 au 18 août à Marbachegg, en Suisse.

Les résultats de l’Assemblée générale de la FFHG

L’Assemblée générale 2019 de la Fédération française de hockey-sur-glace a eu lieu le dimanche 23 juin à Cergy-Pontoise. L’ambiance n’était pas au beau fixe après la relégation des Bleus en deuxième division : le président Luc Tardif a rappelé “que le sport nécessitait aussi de perdre et que l’important était d’être plus soudé que jamais dans cette année sportive plus difficile”. L’objectif de l’année prochaine a été fixé pour les hommes de Philippe Bozon : remonter immédiatement dans l’élite et remporte le TQO disputé en Lettonie. Le titre des U18 féminines au Mondial D1B a été souligné comme le premier Mondial élite des Bleues. Quelques décisions marquantes ont, en outre, été prises : la prolongation sera dorénavant de 5 minutes en saison régulière et de 10 en playoffs, 18 joueurs et 2 gardiens devront être inscrits au minimum sur la feuille de match dont au 10, dont 1 gardien, formés localement. Enfin, alors qu’un Final Four avait été mis en place cette année en Coupe de France, un retour à une finale a été décidé devant le manque d’engouement de cette formule.

En bref…

Martin Fourcade courra à Annecy le 31 août !

C’était un secret de polichinelle, c’est maintenant officiel ! Comme on pouvait s’y attendre, Martin Fourcade participera bien à la course de biathlon qu’il organisera le 31 août prochain dans le cadre du Martin Fourcade Nordic Festival.

Des Mondiaux consacrés exclusivement au para biathlon en 2020, une première

Pour la première fois de l’histoire, le para biathlon va avoir droit à des Mondiaux rien qu’à lui. Ce sera au début du mois de mars prochain à Östersund, en Suède, lieu des Mondiaux valides 2019. Rappelons que Benjamin Daviet a remporté les trois titres mis en jeu cet hiver (sprint, individuel, middle) lors des Mondiaux disputés à Prince George (Canada), en même temps que ceux de ski de fond.

Giraud frappe fort

Le freestyleur Matthias Giraud a réussi une première mondiale lundi dernier en réalisant le premier ski base jump depuis le sommet du Mont Blanc. Le Saint-Gervolains a sauté le sérac des Roches Rouges après avoir descendu la face nord du Mont Blanc. Il a ensuite atterri sans problème sur le Grand Plateau. Résultat : le plus haut saut de ski base jump au monde, avec 4 359 mètres. Un délire.

Cabrol et Suire de retour sur les skis

Camille Cabrol et Martin Suire, les deux grands blessés de l’hiver dernier en ski de bosses, sont remontés sur les skis la semaine passée à Val-d’Isère. Ils ont partagé leur bonheur sur les réseaux sociaux.

Le site d’Oberstdorf en travaux en préparation des Mondiaux 2021 de ski nordique

L’équipe de France de snowboardcross, en stage à Val d’Isère, s’adonne au water slide sous la canicule

La plus longue glissade d’eau d’Europe est à Bansko

1000 riders descendent le glacier des 2 Alpes en VTT à plus de 100km/h lors de la Mountain of Hell 2019

Pour une séance rattrapage de la semaine précédente, cliquez juste en-dessous

A propos de Florian Burgaud 93 Articles
Amoureux de sport depuis tout petit. Les sportifs d'hiver c'est la vie. Étudiant en M1 journalisme sportif à l'EDJ Nice.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*