[PLANÈTE BLANCHE #38] Rolland parle de sa chute, Klaebo solide en Chine et Baronian en feu à Courchevel

Linn Sömskar et Johannes Hoesflot Klaebo ont dominé le premier week-end de la Coupe du monde de rollerski à Pékin (Chine). (© Tous droits réservés)

Un tour d’horizon complet de l’actualité des sports d’hiver ? C’est seulement dans la Planète Blanche d’Agora Sports. Dans ce 38eme numéro, Kevin Rolland, Klaebo, Mathis Contamine, le ski sur herbe, le Red Bull 400 de Courchevel ou le ski de fond longue distance sont au programme.

Rolland se confie à L’Équipe : “J’aurais pu finir un peu gaga ou paralysé”

Mercredi dernier, le quotidien sportif français de référence, L’Équipe, publiait une interview de Kevin Rolland. Il y a quelques semaines, le médaillé mondial 2019 de ski halfpipe, avait lourdement chuté lors d’une tentative de record du monde de saut sur un quater pipe (voir Planète Blanche #29). Face à notre confrère David Michel, le Plagnard a expliqué la raison de cette tentative, dans un coin de sa tête depuis très très très longtemps. “J’y pensais depuis 2010, confie Rolland. L’Américain Simon Dumont a établi ce record de 10,80 mètres en 2008. Il faut savoir que j’aime le pipe, le freestyle et monter très haut. C’est ce que je préfère dans ma vie de sportif. J’ai essayé plusieurs fois, mais ça coûte de l’argent. Il faut des partenaires, la piste, le bon moment… À chaque fois que j’ai voulu le faire, ça a capoté. Là, tout était enfin réuni pour que j’y arrive.” Tout était enfin réuni puisque, non seulement il avait réussi à garder le secret mais, en plus, c’était chez lui: “C’était à La Plagne, sur une piste que je connais depuis tout gamin, depuis vingt ans. Là, c’était une tentative de record du monde chez moi. Cela avait beaucoup de signification.” Le médaillé olympique est ensuite revenu sur les circonstances de son crash, qui aurait pu être fatal. “Je n’ai que du flou (de cette journée), juste quelques flashes très légers, commence-t-il. Je me souviens avoir à un moment enlevé ma veste pour mettre un pull. En parlant avec des gens, y a des choses qui me sont revenues. Je sais que le saut d’avant, je suis tombé très bas, ça m’a scié les jambes. Sur le coup, je ne me suis pas rendu compte à quel point cela m’avait cassé. Mes jambes ont donc lâché lors de l’essai suivant. Lors du saut, je suis parti trois-quatre mètres derrière le quarter-pipe. Ce qui est improbable. Cette chute n’aurait jamais dû m’arriver. Cela ne m’était jamais arrivé comme ça.” Actuellement en rééducation, le médaillé olympique 2014 recommencera le sport dans cinq semaines. Il espère pouvoir skier sans problème l’hiver prochain. Pour la compétition, ce sera plus long mais il ne s’avoue pas vaincu. Il veut revenir. “Mon objectif ultime, c’est de revenir. Je ne peux pas finir ma carrière sans l’avoir décidé, que ce soit un accident qui me dise : “C’est fini, on passe à autre chose.” Je veux refaire de la compétition, pas cet hiver, mais pourquoi pas celui d’après. Finir sur une chute, ce n’est pas comme ça que cela va se passer !” Au loin, l’objectif des Jeux 2022 de Pékin se dessine. Mais avant cela, Kevin Rolland devra redevenir un athlète professionnel de haut niveau. On ne doute pas de lui. Encore moins depuis qu’il est devenu papa.

Klaebo roi de Chine sur le macadam pékinois, Contamine commence bien l’été en saut à ski

La Coupe du monde 2019 de rollerski s’est ouverte en fin de semaine dernière à Pékin (Chine). Pour l’occasion, Johannes Hoesflot Klaebo, le roi du circuit mondial de ski de fond, avait fait le déplacement. Avant une visite de la Grande Muraille de Chine, le vainqueur du gros globe 2019 a remporté les deux sprints du programme. Le premier faisait 1.2 kilomètre et le second seulement 200 mètres, sous la pluie. Le Norvégien n’a pas réussi la passe de trois – à la différence de la Suédoise Linn Sömskar largement en tête du général après cette première étape. Klaebo a effectivement pris la huitième place de la mass-start 20 km du samedi mais à seulement 5 dixièmes du vainqueur. Et ce vainqueur c’est Wang Qiang, devenu le premier Chinois à remporter une Coupe du monde de rollerski. Il devance à la photo finish Ragnar Bragvin Andresen (Norvège) et Victor Gustafsson (Suède). Le prochain rendez-vous mondial de rollerski ce sera ni plus ni moins que les Mondiaux, organisés cette année à Madona, en Lettonie, du 8 au 11 août. Avec ou sans Klaebo ?

Le début d’un été heureux pour le Courchevellois Mathis Contamine ? En tout cas, le sauteur à ski de 18 ans a signé un week-end très solide à Szczyrk (Pologne) à l’occasion de l’ouverture de la Coupe FIS d’été. Cinquième puis sixième, Contamine a signé un des plus longs sauts de la semaine le samedi (108 mètres). Notons la belle sixième place d’Alessandro Batby lors du premier concours. Au niveau au-dessus, en Coupe continentale, le Russe Evgeniy Klimov a fait le doublé à Kranj, en Slovénie, devançant à chaque fois le jeune héros local Timi Zajc.

La France dans l’actualité du ski de fond longue distance

Et si la disparition du circuit FIS Worldloppet Cup (voir Planète Blanche #36) signait le début d’un âge d’or pour le ski de fond longue distance tricolore ? Cela en prend en tout cas le chemin. Ce circuit, très européen (sous-entendu excluant les Scandinaves), était la chasse gardée des équipes françaises. Avec sa disparition, elles sont dans l’obligation de s’ouvrir à l’ogre Visma Ski Classics. Et elles s’en donnent les moyens ! Le Team Jobstation.work, managé par l’ancien cycliste Guillaume Bonnafond, avec le recrutement de Morten Eide Pedersen, cinquième de ce circuit l’année dernière, le prouve. Jean-Marc Gaillard, qui continuera en Coupe du monde, Maria Gräfnings, Masako Ishida et Seraina Boner viennent également renforcer ce team français. Equipe qui participera cet été, comme le Rollerski Racing Team de Baptiste Noël et Adrien Backscheider, au Guide World Classic Tour, prestigieux circuit scandinave de rollerski. De plus, preuve de l’engouement qui entoure le ski de fond longue distance, Robin Duvillard, jeune retraité de la Coupe du monde, a annoncé rester dans l’effectif du Team Grenoble Isère Nordique pour participer à certaines courses l’hiver prochain : la Transjurassienne et la Foulée Blanche sont déjà à son programme.

En parlant de Transjurassienne, la plus mythique des courses populaires françaises de ski de fond intègre le circuit Visma ! Cette course aux 4 500 participants, qui s’était désengagé de la FIS Worldloppet Cup avant sa dissolution, devient une épreuve challenger du circuit professionnel scandinave. La Transju’ traditionnelle s’élance de Lamoura pour rejoindre Mouthe, en style libre. C’est la première compétition tricolore à rejoindre ce circuit.

Le plateau complet du MFNF dévoilé

Enfin ! Les derniers participants du Martin Fourcade Nordic Festival (31 août sur la Pâquier d’Annecy) ont été officialisés par les organisateurs. Si les listes de départ des compétitions de biathlon étaient complètes depuis l’annonce de la participation de Martin Fourcade, en rollerski ce n’était pas le cas. Le Polonais Maciej Starega ainsi que les Françaises Delphine Claudel et Enora Latuillière, pourtant biathlète, seront de la partie. Enfin, il a été annoncé que les membres de l’équipe de France de ski de fond viendront compléter le plateau de ses courses-là.

L’Italien Gritti fait le doublé à Cortina en ski sur herbe, Gerlach en leader

Une semaine après les deux géants de Predklasteri (République Tchèque), la Coupe du monde de ski sur herbe proposait deux slaloms spéciaux à Cortina d’Ampezzo. L’Italien Lorenzo Gritti signe le doublé à domicile alors que le numéro un mondial Martin Bartak n’a pas brillé. La légende Eduardo Frau revient à 80 points au général. Chez les dames, la despote autrichienne Jacqueline Gerlach a gagné le samedi puis pris la deuxième place le dimanche, juste derrière la Tchèque Alena Vesela. Elle s’envole à la Coupe du monde avec quasiment 300 points d’avance sur une autre Tchèque, Adela Kettnerova. Le prochain rendez-vous au calendrier de tout ce petit monde ce sont les Mondiaux de Marbachegg (13-18 août). Avant cela, certains auront pris part au Mondiaux juniors de Stitna nad Vlari (30 juillet-4 août).

En bref…

La Pierra Menta Été pour des Italiens, les Polonaises sacrées, l’Espagne reine du mixte

Depuis 2015, la Pierra Menta, mythique course française de ski alpinisme, se décline avec une épreuve estivale. Celle-ci a eu lieu le week-end dernier et ce sont les Italiens Alberto Comazzi et Cristian Minoggio qui l’emportent en 9 heures 25 minutes et 29 secondes. Victoire des Polonaises Natalia Tomasiak et Iwona Januszyk (11h40’19”) chez les dames et des Espagnols Ester Casajuana et Gerard Mangrane (10h35’40”) en mixte.

Baronian bat le record de France du Red Bull 400 à Courchevel

Pour la troisième année d’affilée le Red Bull 400, une course de 400 mètres dont le but est de remonter un tremplin de saut à ski, avait lieu à Courchevel. Sur le tremplin du Praz, Thibaut Baronian, vainqueur pour la troisième fois de suite, a battu son propre record de France en signant un chrono de 3 minutes et 21 secondes. Lucile Jamsin gagne chez les dames au bout du bout de l’effort en 4’46”. Samedi prochain, ce sont les Mondiaux à Whistler (Canada).

Rancho organise la Skier’s Golf Cup aux Arcs, un rendez-vous déjanté !

Enak Gavaggio, alias Rancho, a encore frappé fort. L’ex-ski crosseur tricolore a monté la Skier’s Golf Cup, un rendez-vous mêlant ski sur herbe et golf se déroulant aux Arcs. Deux équipes de skieurs s’affrontaient : les techniciens, menés par Julien Lizeroux, et les descendeurs, drivés par Valentin Giraud-Moine. C’est finalement la team vitesse qui l’emporte.

Les fondeurs norvégiens en stage dans les Pyrénées, Ilves rejoint l’équipe norvégienne de combiné

L’équipe norvégienne de ski de fond sera en stage du côté de Font-Romeu dans quelques semaines. Au tournant des mois d’août et de septembre, les stars scandinaves débarqueront dans les Pyrénées en lieu et place de l’Italie. Effectivement, ils avaient l’habitude réaliser ce stage de fin d’été sur le glacier de Val Senales. Therese Johaug est ravi de cette nouvelle, comme elle l’a confié à nos confrères de Nordic Magazine : “J’ai hâte de découvrir le terrain de Martin Fourcade. Ce sera génial d’explorer ses terres !”

A l’image du néo-retraité suisse Tim Hug, le combiné estonien Kristjan Ilves, en accord avec sa fédération, rejoint l’équipe norvégienne pour sa préparation. Il sera traité comme un membre à part entière de l’équipe selon Peter Sandell, le coach norvégien.

Velez revient comme coach en équipe de France de ski alpin

Romain Velez, ancien entraîneur du groupe technique féminin de ski alpin, revient ! Cette fois, le mari de la Slovaque Veronika Velez-Zuzulova va s’occuper des techniciens masculins en remplacement de Jean-Michel Agnellet, parti s’occuper du groupe technique dames de la Coupe d’Europe.

Les nouveaux formats portés par l’IBU

Visiblement, les tests effectués par l’IBU de nouvelles épreuves ont porté leurs fruits. La Fédération internationale se dit très satisfaite par celles-ci (individuel court, super sprint, mass-start à 60 et relais mixte inversé). Ses formats vont perdurer en IBU Cup avant, peut-être, d’être testées en Coupe du monde…

Bellemare change de franchise NHL

L’attaquant français Pierre-Edouard Bellemard va connaître une troisième franchise NHL. Après les Flyers de Philadelphie et les Golden Knights de Las Vegas, l’ancien rouannais rejoint Colorado. En 2018, l’international français, avait joué la finale de la Coupe Stanley. Il arrive dans une franchise deux fois vainqueure du championnat mais qui n’a plus disputé les finales de conférence depuis 2002.

Brown et Serwa arrêtent leur carrière

Le skieur canadien Phil Brown, 27 ans, une victoire en Coupe d’Europe et 86 départs en Coupe du monde, prend sa retraite. Le technicien nord-américain n’avait jamais réussi à être classé l’hiver dernier au plus haut niveau. Kelsey Serwa, championne olympique 2018 et du monde 2011 de ski cross, s’arrête également.

View this post on Instagram

It’s time…time to walk away from a sport that has guided me through life up until this point. • I write this post with mixed emotions. Sadness that I’ll be distancing myself from life on the road competing with so many great friends, teammates, coaches, and trainers. Yet, tons of excitement as I search for a new path to focus my energy on. • Thank you Ski Racing. Thank you to my teammates. Thank you to my coaches. Thank you to my competitors. Thank you to the many sponsors/donors who have contributed to the success of my career. Most importantly, thank you to my family for providing me with the opportunity to strive for greatness. • I’ve been pretty quiet on social media the last couple months as I went through a very difficult and emotional process of accepting the fact that it is time to hang up the skis. But I am finally ready to announce my formal retirement from traditional ski racing – @worldproskitour , I’ll be ready!! I’m fortunate to be leaving the sport in (relatively) good health and with plenty of support from my family/friends. • I didn’t accomplish all of my goals. That’s a reality I have to live with. But I will leave the sport proud of what I was able to achieve. Proud of the sacrifices, the commitment, the intensity, and the will to keep pushing myself – I am proud of my journey! • For now, I’ll continue to #PressOn 🤙🏼 Over and out – Phil

A post shared by Phil Brown (@philbrown77) on

Fanara poste (enfin) un message d’adieu

View this post on Instagram

3 mois déjà et je n’ai pas fait de message de fin de carrière. 
Chaque jour je me disais : demain je le fais… Mais demain c’est aujourd’hui et 3 mois après … Je crois que j’avais besoin de ce temps là pour être honnête et penser ce que j’allais écrire. À force qu’on me demande si j’étais sûr de vouloir arrêter, j’en ai douté moi-même. J’ai vécu pendant 20 ans dans ce monde du sport de haut-niveau et maintenant c’est l’envie d’autres choses qui m’anime. Chaque jour qui passe me conforte dans ma décision. Cette année a été magique et forte en émotions. Et quoi de mieux que de finir comme ça. Je n’en demandais pas plus. ( enfin si peut-etre une médaille à Äre 😅) Le ski m’a beaucoup appris, apporté, construit. J’ai côtoyé de grand(e)s champion(ne)s et de grandes personnes. Même s’il restera des cases vident en face de certains de mes objectifs, je suis très fier de ma carrière et content comme ça. Merci à ma famille , mes amis , mon Ski-Club, mon Fan-Club, ma station, la FFS , mes coachs , mes coéquipiers , mes sponsors pour toutes ces années à me supporter ( dans tous les sens du terme 🤫) . Ceux qui y ont cru, qui m’ont fait confiance, soutenu , ceux qui m’ont permis de vivre cette vie ! Ceux qui ont crié , sauté , pleuré , stressé, chanté ! 😉👏🙏 Alors pour fêter tout ça, je vous donne RDV ce samedi 27 juillet 2019 à Praz sur Arly à l’emplacement habituel pour le dernier concours de Pétanque du Fan-Club. THE ULTIMATE FANARA’S CUP. Plus d infos sur le Facebook du fan-club À Bientôt TF _______________________ @prazsurarlytourisme @fedfranceski @floconsdesel @uvexsports @fischerski @skkil_project @leki.ski.outdoor 📷agenceZoom

A post shared by Thomas Fanara (@thomas_fanara) on

Les combinaisons de l’équipe de France de ski cross ajustées au millimètres par les équipes de Colmar Sport…

Pierre Vaultier dévoile une des ses chutes !

La vidéo du stage des combinés français à Planica (Slovénie)

Regardez le dernier vlog de Perrine Laffont, consacré au stage de water jump de l’équipe de France de ski de bosses

Pour une séance rattrapage de la semaine précédente, cliquez juste en-dessous

A propos de Florian Burgaud 88 Articles
Amoureux de sport depuis tout petit. Les sportifs d'hiver c'est la vie. Étudiant en M1 journalisme sportif à l'EDJ Nice.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*