Pourquoi le record du monde de Beatrice Chepkoech tombe mal ?

Ce vendredi soir au Stade Louis II de Monaco, la Kenyane Beatrice Chepkoech a effacé le record du monde du 3000m steeple de Ruth Jebet, en le pulvérisant de plus de 8 secondes (8’52″78). Le timing est plutôt mauvais puisque l’Unité d’intégrité de l’athlétisme a révélé vendredi matin une liste de 120 athlètes qui seront immédiatement suspendus pour dopage. Parmi cette liste : Ruth Jebet. Chepkoech crée donc immédiatement le doute sur sa performance.

Jamais médaillée mondiale

Elle débute sa carrière tard. Elle a 23 ans quand elle s’aligne au niveau international sur des épreuves sur route. Dès 2015, elle se spécialise finalement sur le 1500m et le 3000m steeple. Elle rate la qualification pour les Mondiaux de Pékin mais prendra la médaille de bronze aux Jeux africains de Brazzaville, dans une finale à un niveau peu élevé. Elle a aussi beaucoup goûté à la médaille en chocolat par la suite. Lors de son tout premier 3000m steeple à Eugene, elle réalise 9″17 et prend la 4e place. Qualifiée pour Rio et les Jeux Olympiques, beaucoup vont se rappeler d’elle. Chepkoech nous offre une image incroyable puisqu’elle a oublié de passer une rivière alors qu’elle était en tête. Finalement, un 9’16″05 et une 4e place. Rebelote pour les Mondiaux londoniens en 2017. 9’10″45 tout à fait correct mais une nouvelle 4e place. La saison dernière, elle abaissa plusieurs fois son record pour s’arrêter juste au-dessus des 9 minutes en 9’00″70, de nouveau sur la rapide piste de Eugene, dans l’Oregon.

Un record battu de 15 secondes

Beatrice Chepkoech a maintenant 27 ans. Comme beaucoup de filles, elle se rapproche des meilleurs performances de tous les temps. Les américaines ont glané les premières places du podium aux derniers championnats du monde, mais sans faire tomber les chronos. Chepkoech bat son record personnel, le mois dernier, à Paris. 8’59 et elle passe enfin sous les 9 minutes. Elle reste tout de même à 7 secondes du record du monde de Jebet. Sur le Rocher, elle réalise 8’44″32, soit plus de 15 secondes que son précédent record personnel, établi il y a trois semaines en France. Oui, la piste monégasque est réputée pour être rapide. Caster Semenya, Soufiane El Bakkali l’ont montré cette année, mais le doute est à présent dans toutes les têtes. Personne n’était allé aussi vite sur 3000m steeple, personne n’avait terminé aussi vite, après que le lièvre se soit arrêté. Aujourd’hui, le monde de l’athlétisme est protégé par de grandes barrières que sont les contrôles anti-dopage, de plus en plus courants et inopinés. Mais pas que. L’Unité d’intégrité de l’athlétisme, mentionnée a posteriori, met en place des contrôles, mais ils ont aussi des enquêteurs, qui vont cherchés les athlètes dopés et leur entourage.

Aujourd’hui, Beatrice Chepkoech a son nom gravé en doré sur les tablettes, personne ne peut lui enlever et son record du monde entre dans la catégorie des grandes performances du XXIè siècle sur la planète athlé.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*