[PREVIEW] Denver Nuggets : Une ode à la continuité

Denver mise tout sur ses cadres pour continuer à avancer (c) Clément Carton

Après une saison surprenante les ayant vu terminer à la 2e place à l’Ouest, les Denver Nuggets veulent aller plus loin que les demies de conférence. Leur point fort : une stabilité remarquable.

Roster 2019-2020

Au revoir Trey Lyles & Isaiah Thomas. Deux projets qui n’auront pas fonctionné dans le collectif huilé de Mike Malone. Deux arrivées marquantes pour contrebalancer. D’abord, Bol Bol récupéré en 44e suite à un trade avec Miami. Le géant fils du grand Manute va devoir prouver aux yeux du monde qu’il méritait d’être pris plus haut. En tout cas, les Nuggets vont le protéger et ne pas prendre de risque avec lui. Il hérite d’un two-way-contract.

L’autre mouvement est sur le poste 4 avec Jerami Grant, échangé contre un tour de draft. L’ailier fort sort d’une belle saison avec le Thunder et est un beau choix pour préparer l’après Paul Millsap. Une belle idée du management de Denver. Pour le reste, le noyau dur de l’an passé reste le même. Un 5 solide avec plus d’expérience, de quoi créer une belle hype. On rajoutera Michael Porter Jr, soigné de tous ses maux et impatient de rouler sur la ligue un an après avoir été drafté en 14e choix par des Nuggets tout heureux de récupérer un tel freak.

Le cinq de départ probable : Jamal Murray (PG) – Gary Harris (SG) – Will Barton (SF) – Paul Millsap (PF) – Nikola Jokic (C)

Joueurs clés du banc : Monte Morris – Juancho Hernangomez – Michael Porter Jr – Mason Plumlee – Jerami Grant – Malik Beasley – Vlatko Çançar – Torrey Craig

Coach : Mike Malone

Ce qui a changé cet été : Michael Porter Jr en facteur X ?

Les Nuggets seront encore une fois sous le radar cette saison, bien que leur hype soit assez conséquente suite à de belles performances la saison passée. Mais entre les Clippers, les Lakers, Portland ou encore le Jazz, Denver va être surement mis de coté dans les pronostics. De quoi permettre de bosser sereinement et voir l’éclosion de Michael Porter Jr.

L’ailier est censé être une immense star et sans ses problèmes de dos, il aurait été drafté dans le top 10 voire le top 5 en 2018. Après une saison blanche, Porter Jr va enfin fouler les parquets de la Big League et montrer si tous les espoirs mis en lui sont fondés.

Il va devoir s’intégrer dans un collectif huilé et s’adapter au jeu de passe redoutable des Nuggets, mené par un Jokic qui aura à coeur de confirmer une excellente saison 2018-2019. Avec ses qualités physiques hors-norme, l’ailier à tout à gagner sur un poste ou Will Barton n’a pas un totem d’immunité, faute à des performances en demie teintes la saison passée.

Objectif : Continuer à grandir

L’objectif est simple : continuer sur l’excellente saison passée. S’il sera compliqué de revoir les Nuggets en 2e position, l’expérience de l’an passé leur permettra de mieux gérer les rotations et leur physique. Mike Malone l’a reconnu lui même, il s’est trompé dans sa gestion de Jokic en play-offs, provoquant une craquante extrême du Serbe dans les moments clés. C’est sur ça que Denver va devoir construire.

Si Mike Malone arrive à se qualifier rapidement en play-offs, il pourra organiser une revue d’effectifs et permettre à ses cadres de souffler pour réussir une meilleure campagne de Post-Season et pourquoi pas aller en finale de Conférence.

Le cas Paul Millsap comme seule vraie épine

Que faire avec Paul Millsap ? L’ailier fort est en fin de contrat à la fin de la saison et son salaire constitue une belle manne financière dans un effectif ou Jamal Murray & Nikola Jokic vont toucher le max. Peuvent-ils le resigner avec un salaire moindre ou doivent-ils le laisser partir et tout miser sur Jerami Grant ?

D’autres joueurs sont en fin de contrat. On retrouve Mason Plumlee, essentiel dans la Second Unit des Nuggets au rôle de pivot. On a également Torrey Craig, révélation de la saison passée. Enfin, Juan Hernangomez & Malik Beasley possèdent une qualifying Offer mais le board de Denver s’est montré catégorique : ils veulent prolonger ces deux joueurs. Cela ferait passer l’équipe dans la Luxury Tax, une façon pour Stan Kroenke de réagir aux accusations des fans et des suiveurs concernant son côté radin.

Prono’ de la rédac’ :
5e de Conférence Ouest

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*