Primoz Roglic vainqueur dans une étape explosive

Le coureur de Lotto-Jumbo a signé une magnifique victoire dans une étape pleine de rebondissement.

Cette 19ème étape a fait mentir tous ceux qui pensaient que le Tour de France était aseptisé par l’équipe Sky. C’est un Primoz Roglic plein de panache qui a rempoté la victoire et qui, au passage, prend la troisième place au général au dépend de Christopher Froome. 

C’était la dernière chance pour les leaders de creuser l’écart. C’était aussi la dernière étape de montagne pour les coureurs de ce Tour de France 2018. 200 kilomètres à parcourir avec la traversée des cols d’Apsin, du Tourmalet et d’Aubisque. Si le maillot jaune n’a pas été inquiété, la bataille a fait rage entre les coureurs pour figurer dans le Top 5.

Des leaders à l’attaque

C’est d’abord Romain Bardet qui a attaqué le peloton à 10 kilomètres du col du Tourmalet. Le français avait là une dernière chance de remonter au classement après avoir perdu trois places mercredi. Landa et Zakarin ont également tout donné. Respectivement huitième, septième et douzième, les trois coureurs ont rejoint l’échappé et ont tout fait pour ne pas voir le retour du peloton. Mais voilà, derrière, les attaques se sont multipliées.

A 33 kilomètres de l’arrivée, c’est le sixième du classement général, Kruijswijk, qui prend ses distances avec la maillot jaune. Mais surtout, Tom Dumoulin et Primoz Roglic, respectivement deuxième et quatrième du général, ont enchaîné les accélérations, intelligemment gérées par les Sky. Tandis que Geraint Thomas a encore montré toute sa force, son coéquipier Christopher Froome a une nouvelle fois craqué dans la dernière ascension. Mais il n’a pas été le seul. Quintana, qui était remonté à la cinquième place au général, a également été distancé. Froome a néanmoins retrouvé sa place grâce, encore une fois, à une équipe très solide.

Un final plein de suspens

Les 20 dernières kilomètres ont alors été le théâtre d’un magnifique final. Alors que le groupe maillot jaune s’est finalement regroupé, Majka est parti à l’avant et les leaders ont successivement attaqué pour chacun tenter leur chance. Pour ajouter encore des sueurs froides, une partie de la descente menant à l’arrivée s’est fait dans un épais brouillard, très dangereux pour les coureurs. Dans les dernières kilomètres, c’est Primoz Roglic qui a attaqué et pour de bon puisqu’il n’a jamais revu ses compagnons de course. A l’arrivée, il signe une belle victoire et prend donc la troisième place au général, Christopher Froome glisse à la quatrième et Romain Bardet retrouve la cinquième au dépend de Quintana.

Alaphilippe assuré du titre de meilleur grimpeur

Julian Alaphilippe était encore dans l’échappé aujourd’hui, ce qui lui a permis d’engranger des points supplémentaires. Il a pu en récupérer dix au sommet du Col d’Aspin et vingts au sommet du col du Tourmalet. Le français s’est définitivement mis à l’abri de son dauphin Warren Barguil. Il deviendra le sixième français à rapporter la tunique à poids depuis l’an 2000. Alaphilippe succède en effet à Laurent Jalabert (2001,2002), Richard Virenque (2003,2004), Anthony Charteau (2010), Thomas Voeckler (2012) et Warren Barguil (2017).

Un contre la montre avec les Champs

Demain, avant dernière étape avec un contre la montre de 31 kilomètres. Les coureurs partiront de Saint-Pée-sur-Nivelle pour rejoindre l’Espelette. Dimanche sonnera sur les Champs-Elysées la fin de ce Tour de France 2018 qui devrait, sauf accident, couronner le gallois de la Sky Geraint Thomas.

Aurore Dessaigne

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*