Rencontre avec Léo Valentin, direction Paris 2024!

Léo Valentin, jeune espoir français de la gym. Photo via sa page facebook.

Depuis le 13 septembre dernier, c’est enfin officiel, Paris aura ses jeux ! Pour l’occasion, Agora Sports a rencontré Léo Valentin, un jeune talent français qui compte bien être de la fête.

Qui es-tu Léo Valentin ?

Léo Valentin a 18 ans et c’est un gymnaste. Membre des équipes de France juniors et espoirs, Léo est rentré à l’INSEP (Institut national du Sport de l’Expertise et de la Performance) en 2015. Il pratique les six agrès (sol, cheval d’arçons, anneaux, saut de cheval, barres parallèles, barre fixe). Ses points forts sont le sol et le saut grâce à ses jambes et son amour des acrobaties!

Il a notamment participé à de nombreux championnats, dont les championnats d’Europe junior à Bern en 2016 en tant que remplaçant (en gym il n’y a pas de plus haute compétition pour les juniors).

En saut, Léo a reçu la médaille de bronze des championnats de France élite de gymnastique la saison dernière. Une belle récompense pour le jeune homme de 18 ans.

En route vers Paris 2024

Il a accepté de répondre à quelques questions.

CF : Bonjour Léo, quels sont tes objectifs futurs ?
Léo Valentin : Les jeux olympiques de Paris 2024, c’est la compétition la plus élevée en gymnastique.

CF : Tokyo 2020 ne te parait pas envisageable ? Comment un gymnaste se qualifie t-il pour cette compétition?
LV : Je suis jeune senior, en compétition contre des gymnastes d’environ 26/27 ans qui sont actuellement à leur pic de performance, Tokyo me semble un peu court. Pour la qualification, c’est la fédération qui met en place des quotas: une note de départ et une note finale à atteindre en test ou en compétition officielle.

CF : Et Paris 2024, pour toi, en tant qu’athlète français, les jeux en France qu’est-ce que ça représente?
LV : C’est plus qu’un rêve, ça fait tellement longtemps qu’on en parle dans le milieu du haut niveau, maintenant que c’est officiel, c’est géant. C’est un réel objectif, tout le sport français va être mis en avant et poussé à la performance !

CF : Toi qui est au sein même de l’INSEP, tu sens qu’il y a une ambiance différente depuis l’annonce des jeux?
LV : Oui, déjà avant il y avait pleins d’événements au sein de l’INSEP, auxquels les insepiens étaient conviés pour mettre en avant la candidature. Depuis l’annonce, tout le monde en parle et est super content à l’INSEP, c’est super satisfaisant de voir ces informations relayées dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Une chose est sûre, si vous avez hâte de voir ces jeunes sportifs à Paris, eux ont hâte d’y être. Léo se prépare activement dans ce but en tout cas. Bien que peu médiatisé, la gymnastique reste une discipline où les français brillent régulièrement (par exemple une belle 4e place de Cyril Tommasone à Rio). Un conseil, gardez un œil sur Léo et rendez-vous à Paris!

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*