Résumé du premier tour des Playoffs NBA

Damian Lillard (en blanc) a inscrit l'un des shoots de l'année pour éliminer le Thunder de Paul George (en bleu) au premier tour - Photo by Sam Forencich/NBAE via Getty Images

La logique a été respectée : les quatre premières équipes de chaque conférence se sont qualifiées pour les demi-finales. Retour sur les différentes séries du premier tour.

Conférence Est

(1) Milwaukee Bucks – (8) Detroit Pistons (4-0) : Milwaukee facile

Privés de Blake Griffin lors des deux premiers matches (24.5 points, 6 rebonds et 6 passes décisives de moyenne sur la série), les Pistons n’ont tout simplement pas existé face à la meilleure équipe de la saison régulière. Les quatre rencontres se sont soldées par un écart moyen de 24 points en faveur des Bucks. Milwaukee a donc pu gérer tranquillement la série en reposant ses cadres comme Giannis Antetokounmpo (26.3 pts et 12 rbds en seulement 28 minutes), grand favori au titre de MVP. Reposés, les Daims se présentent désormais face aux Boston Celtics, leurs bourreaux de l’année dernière.

(2) Toronto Raptors – (7) Orlando Magic (4-1) : Les Dinos n’ont laissé que des miettes

4-1, emballé c’est pesé. Pas de surprise dans cette confrontation entre 2ème et 7ème de saison régulière, mis à part le premier match où les hommes de Nick Nurse se sont fait surprendre (101-104). Mais DJ Augustin n’aura fait danser Marc Gasol qu’une seule fois. Les quatre matches suivants étant remportés par Toronto. Enfin par sa défense surtout. La meilleure de ces playoffs avec 93 points encaissés en moyenne sur la série. Nikola Vucevic (11.2 pts, 8 rbs) et Evan Fournier (12.4 pts), bien muselés, n’ont rien pu faire face à l’expérience de Kawhi Leonard (27.8 pts) et la fougue de Pascal Siakam (22.6 pts, 8.4 rbs).

(3) Philadelphia Sixers – (6) Brooklyn Nets (4-1) : Sans souci pour Philly

Les Sixers ont connu le même scénario que leur adversaire au tour suivant, les Toronto Raptors. Une première défaite surprise à domicile (111-102) avant de dominer aisément les rencontres suivantes. A la différence près que la série s’est révélée bien plus tendue que prévu. Les deux équipes ont multiplié les actes de provocation sur et en dehors du terrain, à tel point qu’une (petite) bagarre générale a éclaté durant le match 4. En revanche, les Nets de Caris LeVert (21 pts) n’avaient pas les armes pour rivaliser face à l’armada offensive de Joël Embiid et ses coéquipiers (117.8 pts, troisième meilleure attaque des playoffs).

(4) Boston Celtics – (5) Indiana Pacers (4-0) : Boston sans faire de bruit

Qui a dit que le basket était un sport d’adresse ? Les Celtics viennent de nous le montrer, nul besoin d’avoir un jeu flamboyant pour gagner. Des petits coups d’accélérateur en fin match ont suffi. Kyrie Irving (22.5 pt, 7.5 pds), Jayson Tatum (19.3 pts, 53.3 % à 3 pts) ou encore Gordon Hayward (12.3 pts), chacun allant de son coup de chaud pour terminer le travail. Parce que les Pacers et son meilleur marqueur Bojan Bogdanovic (18.0 pts) n’ont pas démérité. Loin de là. S’inclinant à chaque fois de 10 points ou moins. En cause, des trous d’air offensifs souvent en deuxième mi-temps. Les Celtics se dressent donc pour le second tour devant la meilleure équipe de cette année, les Milwaukee Bucks.

Conférence Ouest

(1) Golden State Warriors – (8) Los Angeles Clippers (4-2) : Les Guerriers pas très affûtés

Près de 240 points de moyenne sur six rencontres. Il y a eu du spectacle entre les deux franchises californiennes. Surtout, les Clippers, contre toutes attentes, ont posé de sérieuses difficultés aux doubles champions en titre. Incroyables de solidarité, les hommes de Doc Rivers ont parfaitement exploité les faiblesses défensives des Warriors. Pour Golden State, ce premier tour se résume donc à deux défaites à domicile (une première depuis 2014), la perte de DeMarcus Cousins, une défense approximative… et un Kevin Durant dans une forme exceptionnelle (35 pts de moyenne). L’ailier a établi son nouveau record personnel en playoffs, avec 50 points inscrits lors du match 6. En revanche, à l’heure de retrouver les Houston Rockets, Stephen Curry est incertain après s’être tordu la cheville dans le dernier match.

(2) Denver Nuggets – (7) San Antonio Spurs (4-3) : Denver, 10 ans après

Pour la première fois sous l’ère Popovich, les Spurs s’inclinent une deuxième année de suite au premier tour. L’expérience de LaMarcus Aldridge (20 pts, 9.6 rbds) et DeMar DeRozan (22 pts, 6.7 rbds, 4.6 pds) n’a pas suffi face aux Nuggets, qui retrouvent les demi-finales de conférence pour la première fois depuis 2009. Denver a notamment pu compter sur un grand Nikola Jokic (23.1 pts, 12.1 rbds, 9.1 pds). Pour ses premiers playoffs, le géant serbe compte déjà deux triple-double à son actif, avant d’affronter Portland au deuxième tour.

(3) Portland Trail Blazers – (6) Oklahoma City Thunder (4-1) : Le Thunder foudroyé d’entrée

Combien sont ceux à avoir mis une pièce sur la qualification de Portland ? Pas de mensonge, ils devaient être peu nombreux. Les Blazers ont éteint l’équipe de Russell Westbrook (22.8 pts, 36 % à 2 points) et Paul George (28.6 pts). Une nouvelle désillusion après les playoffs de l’an dernier (éliminé par le Jazz, déjà au premier tour). Le meneur d’Oklahoma aurait peut-être dû se concentrer davantage sur son basket que sur le duel avec Damian Lillard (33.0 pts). Parce que le Blazer lui n’a pas tergiversé avec 8/12 à plus de 9 mètres, dont le shoot au buzzer qui qualifie son équipe au prochain tour.

(4) Houston Rockets – (5) Utah Jazz (4-1) : Le Jazz termine sa saison sur une mauvaise note

Les Rockets étaient tout simplement trop fort pour ce Jazz en manque de solutions offensives. Un seul petit match gagné. C’est tout ce que Quin Snyder et compagnie ont réussi à gratter face à l’armada rouge et son fer de lance, James Harden (27.8 pts, 8.0 pds). En face, l’attaque reposait essentiellement sur le sophomore Donovan Mitchell (21.4 pts), trop esseulé. En plus de ça, l’adresse n’était pas au rendez-vous, seulement 26.3 % à 3 points pour l’ensemble de l’équipe. Houston avait pris rendez-vous avec les Golden State Warriors après leur défaite en sept matches l’année dernière. L’heure de la revanche a sonné.

Écrit en collaboration avec Jean Milon

A propos de Clément Beaume 94 Articles
Etudiant en journalisme sportif à Nice - Passionné de sport et plus particulièrement de basket-ball !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*