Roy Makaay fête ses 43 ans !

Roy Makaay a réussi à remporter deux fois la Bundesliga sous le maillot du Bayern Munich (c) http://www.kickoff.com

Né le 9 mars 1975, Roy Makaay est un ancien footballeur international néerlandais. Comptant près de 43 sélections avec les Oranjes, le natif de Wijchen a réussi à remporter plusieurs trophées avec La Corogne, le Bayern Munich ou encore Feyenoord Rotterdam. Durant ses dix-sept ans de carrière, l’attaquant a inscrit plus de 240 buts au sein de ses cinq clubs.

Originaire de Wijchen aux Pays-Bas, Roy Makaay se fait repérer très tôt pour ses talents de footballeur. Évoluant au poste d’attaquant, il rejoint finalement le centre de formation du Vitesse Arnhem à l’âge de 13 ans. Il n’attend d’ailleurs que cinq années pour faire ses grands débuts avec l’équipe première du club hollandais. L’attaquant néerlandais dispute sa première rencontre officielle le 4 septembre 1993 face à Maastricht. S’il ne marque pas pour son premier match, Roy Makaay n’attend pas longtemps pour trouver le chemin des filets. En effet, il inscrit son premier but quelques semaines plus tard : le premier d’une longue série. Lors des deux saisons suivantes avec le Vitesse Arnhem, il s’impose à la pointe de l’attaque de son club. Disputant plus de 30 rencontres par saison, il réussit à marquer 11 buts lors de chaque édition. Le natif de Wijchen ne s’arrête pas-là. Pour sa dernière saison avec le club hollandais (1996-1997), il inscrit près de 19 réalisations en championnat. Un total qui permettra à son équipe de terminer, de nouveau, à la cinquième place de l’Eredivisie. Ses bonnes performances lui ont d’ailleurs permis de découvrir la sélection hollandaise lors de cette même saison. Mais lors de l’été 1997, Roy Makaay a des envies d’ailleurs.

Dans le viseur de plusieurs clubs espagnols, Tenerife réussit à avoir le dernier mot en déboursant plus de 6 millions d’euros pour le joueur alors âgé de 22 ans. Alors qu’il évolue durant deux saisons sur l’Île des Canaries, il se montre moins décisif que précédemment. Parvenant tout de même à inscrire 7 buts lors de la première année puis 14 durant la seconde, il décide de quitter le club en 1999 après la relégation du club espagnol. Pour cela, le Deportivo La Corogne dépense un montant avoisinant les 8,5 millions d’euros pour le recruter. Les dirigeants espagnols ne vont pas regretter cette acquisition. En restant près de quatre saisons avec le Depor, il prend une nouvelle dimension. Dès sa première année, l’attaquant contribue grandement au sacre de son équipe en championnat. Avec ses 22 buts en Liga, il remporte son premier grand trophée en tant que professionnel. Après avoir participé à l’Euro-2000 avec sa sélection, il réussit à soulever la Supercoupe d’Espagne à deux reprises (2000 et 2002) et une seule fois la Coupe du Roi (2002). Sa dernière année avec La Corogne le voit encore hausser son niveau. En finissant meilleur buteur du championnat espagnol avec 29 buts, il remporte le Soulier d’Or en 2003.

Durant l’été 2003, le Bayern Munich décide donc de s’attacher les services de Roy Makaay contre un chèque de plus de 20 millions d’euros. Comme lors de son passage à La Corogne, l’attaquant reste près de quatre saisons en Bavière. Il ne met d’ailleurs pas longtemps pour se montrer indispensable sur la pelouse. En inscrivant plus de 100 buts avec le maillot du club bavarois, Roy Makaay remporte plusieurs nouveaux trophées. En plus de leurs deux doublés Bundesliga – Coupe d’Allemagne (2005 et 2006), le Bayern Munich s’impose en Supercoupe d’Allemagne 2004. Malgré ses bonnes performances en club, l’international néerlandais ne parvient pas à s’imposer en sélection. S’il a pu participer à sa deuxième compétition internationale lors de l’Euro-2004, il ne se montre que très peu à son avantage (il arrête sa carrière avec 46 sélections pour seulement 6 buts). Au fil de ses saisons au Bayern Munich, le rendement du joueur devient de moins en moins important. Les dirigeants allemands choisissent de le vendre en 2010 au Feyenoord contre un chèque de 3,5 millions d’euros. De retour au sein de son pays natal, Roy Makaay dispute trois saisons en Eredivisie avant de raccrocher les crampons. Réussissant à remporter la Coupe des Pays-Bas (2008), l’attaquant hollandais met un terme à sa carrière en 2010 avec plus de 50 buts inscrits avec Feyenoord. Désormais, Roy Makaay est toujours au sein du club de Rotterdam où il s’est trouvé un nouvel emploi : entraîneur au sein des équipes de jeunes. Espérons pour lui le même avenir sur les bancs de touche que sur les terrains !

Le 9 mars marque également l’anniversaire du footballeur américain Clint Dempsey (1983), de la skieuse américaine Julia Mancuso (1984) et du pilote automobile vénézuélien Pastor Maldonado (1985).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*