RWC 2019 : HISTORIQUE ce Japon !

Les Japonais dans l'histoire de leur pays.

Les spécialistes parlaient d’un huitième de finale, et les joueurs l’ont démontré sur le terrain. Une finale avant l’heure pour une qualification en quart. Beaucoup d’émotion dans cette rencontre avec le passage du typhon Hagibis la veille et une minute de silence pour les victimes. La pression était forte pour les deux nations. Les Japonais l’ont emporté sur le score de 28 à 21 avec du courage et un combat féroce. Un bel hommage pour l’ensemble du Japon en cette période.

Des Japonais virevoltants

La barre était haute pour les Japonais mais rien n’est impossible pour eux après l’exploit face à l’Irlande. 70 000 personnes dans ce stade de Yokohama à guichet fermé pour soutenir sa nation. Dès le coup d’envoi, les Japonais surprennent avec un coup de pied rasant pour entamer le match. Une réussite avec une récupération après un en-avant écossais. Les Écossais reprennent tout de même très vite le contrôle. À la sixième minute, Finn Russell inscrit le premier essai de cette rencontre. Il est au départ de l’action avec un superbe jeu au pied, où les avants grâce à un nouveau contre ruck vont récupérer le ballon avant que le demi d’ouverture ne passe dans un intervalle. 7 à 0 pour les Écossais avant les vagues japonaises.

17ème minute, le nouvel éclair de Kotaro Matsushima permet de revenir au score. Une nouvelle pointe de vitesse pour l’ailier après un offload pour son cinquième essai de la compétition. Les Écossais sont submergés et n’arrivent plus à produire leur jeu malgré une défense agressive. Insuffisante face à des Japonais jouant à la perfection, la défense du XV du Chardon va craquer sur un magnifique deuxième essai. À la demi-heure de jeu, l’ailier Kotaro Matsushima déborde les Écossais, trois passes après contact consécutives avec les avants, le Japonais Keita Inagaki aplati au centre des perches pour mener 14 à 7.

Sur les dix dernières minutes de ce premier acte, la domination reste totale pour les hommes de Jamie Joseph. Juste avant la pause, les Brave Blossoms rendent le score plus lourd avec un troisième essai de l’ailier Kenki Fukuoka après un jeu au pied et un sublime crochet pour éliminer son adversaire direct. La mi-temps est sifflée par monsieur Ben O’Keeffe sur le score de 21 à 7. Une supériorité marquée dans les statistiques avec une occupation de 74% et 75% de possession pour les Japonais. Les hommes en rouge et blanc sont bien entrés dans leur « huitième de finale ».

Les Japonais ont su tenir le score en fin de match grâce à une défense quasi-parfaite
CP : William West / AFP

Une réaction trop tardive des Écossais

Au retour des vestiaires, la reprise est dure pour les hommes de Gregor Townsend. Dès la 43ème minute, l’ailier Kenki Fukuoka vient inscrire un doublé après un arrachage et une course de quarante mètres. Il sera d’ailleurs élu joueur du match. Le bonus offensif est déjà acquis pour les Japonais dès le début du second acte. Les hommes de Jamie Joseph pratique un rugby digne des nations favorites avec des offloads, du jeu au pied et une défense imperméable.

Les Écossais vont tout de même remettre la main sur le ballon et revenir au score petit à petit. Ils vont concrétiser leurs temps forts par deux essais en moins de dix minutes. À la 50ème minute par le pilier Willem Nel et à la 54ème minute par le pilier remplaçant Zander Fagerson. Quatorze points inscrits rapidement qui permettent aux Écossais de revenir à 28-21.

La fin de rencontre reste tendue et les Japonais ne font que défendre. Le XV du Chardon obtient une mêlée à cinq mètres de l’en-but de son adversaire. Mais les Brave Blossoms vont reprendre le ballon au courage et le conserver pendant près d’une minute avec ses avants. Au moment du gong, le demi de mêlée Fumiaki Tanaka tape en touche et délivre les siens. Le Japon est en quart de finale de sa coupe du monde. Les Écossais repartent quant à eux la tête basse avec une élimination dès les phases poules et bien loin de la demi-finale de 2015.

Les Brave Blossoms ont démontré tout leur talent en 80 minutes.
CP : William West / AFP

Les Brave Blossoms dans l’histoire

Les spécialistes parlaient d’exploit en 2015 après la victoire du Japon face à l’Afrique du Sud, 34 à 32. Mais cette fois-ci la performance est historique. Pour la première fois de son histoire, les hommes de Jamie Joseph se qualifient en quart de finale d’un mondial. Un exploit d’autant plus exceptionnel que la coupe du monde se déroule chez eux. Ils rencontreront l’Afrique du Sud d’ailleurs, pour une revanche. L’exploit est même encore plus grand puisque les Brave Blossoms n’avaient jamais battu encore l’Écosse.

Le capitaine a parlé d’un hommage rendu aux victimes du typhon avec cette victoire. Les joueurs voudront aller le plus loin possible pour honorer la mémoire des victimes et donner de la joie à cette nation endeuillée.

Joris Bertoïa

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*