Saison 2019 : Le titre ou rien pour Ferrari

La nouvelle Ferrari SF90, nommée ainsi en raison des 90 ans de la marque.

Le mois de février est synonyme de nouvelle monoplace dans le monde de la Formule 1. Neuvième écurie à y passer, Ferrari, qui souhaite enfin accrocher un titre. 

La saison passée

Sebastian Vettel peut s’en vouloir. Armé d’une monoplace d’un niveau similaire à la Mercedes, l’Allemand a (encore) commis trop d’erreur pour au final être sacré champion du monde. Pour rajouter un peu d’ombre au tableau, le dernier vainqueur en date d’un grand-prix chez Ferrari est Kimi Raikkonen. Le Finlandais, soi-disant trop vieux, a multiplié les courses splendides pour finalement l’emporter aux Etats-Unis. Un superbe cadeau d’adieu pour Kimi qui s’en va de la Scuderia pour son premier amour : Sauber. Comme les choses sont bien faites, son remplaçant fait le chemin inverse.

Qu’attendre de 2019 ?

D’un coté, Sebastian Vettel doit résoudre ses problèmes de mental pour s’adjuger un 5e titre de champion du monde. De l’autre, Charles Leclerc, 21 ans, une seule saison dans les pattes et une très forte attente autour de lui. Il faut dire que le Monégasque a été la révélation de la saison 2018 au volant d’une Sauber sur le papier plutôt faible. Il a complètement dominé son coéquipier pour au final récupérer le baquet de Kimi Raikkonen. Mais le jeune prodige n’est pas là pour simplement regarder Vettel s’amuser. Le Sophomore a les dents longues. De quoi voir de belles luttes.

Exit Maurizio Arrivabene, bienvenue Mattia Binotto. Le nouveau patron de la Scuderia a été très clair lors de la présentation de la SF90. Les ingénieurs ont été agressif en ce qui concerne les parties aérodynamiques de la monoplace. Est-ce que ça sera suffisant pour enfin passer devant Mercedes ? Seuls ceux qui osent, vivent vraiment, après tout.

Sebastian Vettel (gauche) & Charles Leclerc (droite) posant avec la nouvelle Ferrari SF90.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*