Saison 2019 : Racing Point repart de zéro

La nouvelle Racing Point, née des cendres de Force India.

Le mois de février est synonyme de nouvelle monoplace dans le monde de la Formule 1. Septième écurie à y passer, Racing Point, nouveau nom de Force India, qui repart de zéro. 

La saison passée

Force India est mort, vive Racing Point. Placée sous tutelle en aout, l’écurie Indienne est passée sous pavillon Britannique en cours de saison. A la tête d’un consortium, Lawrence Stroll, milliardaire Canadien et père de Lance, pilote Williams en 2018. Malgré de très bonnes performances, Esteban Ocon fera les frais de cette nouvelle direction. De son coté, Sergio Perez, soutenu par de puissants sponsors, gardera sa place. Le Mexicain qui aura réussi l’exploit de placer sa monoplace sur le podium à Baku, profitant des faits de courses. Obligé de repartir de 0, Racing Point terminera 7e à seulement 10 points de McLaren. En cumulant les points de Force India & de Racing Point, ils auraient fini 5e à 10 points de Haas. De quoi rester positif pour cette saison.

Qu’attendre de 2019 ?

Racing Point a des moyens et se veut ambitieuse. Pour se faire, bienvenue à Sport Pesa en tant que sponsor titre. De quoi avoir une manne financière importante pour développer une monoplace compétitive. De plus, une nouvelle usine va voir le jour à Silverstone d’ici la fin de l’année. On est donc entre une saison de transition & une véritable saison. Parce qu’avec la base de l’an passé, l’écurie peut viser la 4e place. Sergio Perez va attaquer sa 5e saison avec la monoplace tandis qu’il va connaître un nouveau coéquipier : Lance Stroll. Le Canadien va pouvoir montrer son véritable niveau au volant d’une voiture plus compétitive que sa Williams de l’an passé. Après, on sait qu’il doit sa place à son gérant de père. On sait que le piston dans une voiture c’est important.

Lance Stroll (Gauche) & Sergio Perez (Droite) devant la nouvelle Racing Point.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*