Une semaine sur la planète blanche #10 : Shiffrin, Hirscher et Fourcade irrésistibles, Stoch devient l’égal de Hannewald et Laffont retrouve le podium !

Kamil Sotch porté en triomphé par ses compatriotes après son Grand Chelem historique. (© FIS)

Votre chronique typée sports d’hiver est de retour sur Agora Sports ! Pour la première de l’année 2018 du très lourd est au programme : de Marcel Hirscher à Martin Fourcade en passant par Mikaela Shiffrin, Dario Cologna et Kamil Sotch, ils y sont tous. Tous ont signé des performances historiques pendant cette semaine. Décidément, cet hiver 2017/2018 est exceptionnel : que de records battus et de prouesses inédites de réalisées ! Retour sur sept jours riches en hauts-faits sportifs, comme la planète blanche en regorge.

Kamil Stoch fait le Grand Chelem lors de la Tournée des Quatre Tremplins !

La semaine passée, avant le réveillon de la Saint-Sylvestre que n’aura pas vue le regretté Frédéric Forte, nous avions laissé le Polonais Kamil Sotch leader de la légendaire Tournée des Quatre Tremplins à la suite du premier concours, celui d’Oberstdorf. C’était alors son troisième succès de rang dans cette compétition, en comptant les deux de l’hiver passé qui lui ont permis de remporter la précédente Tournée. Une semaine plus tard, l’idole polonaise a réalisé ce qu’un seul homme avait réalisé en 65 éditions : remporter les quatre concours, à Oberstdorf, Garmisch-Partenkirchen, Innsbruch et Bischofshofen. C’était l’Allemand Sven Hannawald en 2002. Ce dernier s’est déclaré heureux de voir Stoch entrer dans ce “club exclusif” car “jusqu’ici [il ne] pouvais parler qu’avec [lui-même], maintenant [il] peut parler avec [lui].” Cet exploit sportif permet à Kamil Stoch de prendre la tête du général de la Coupe du monde quelques points devant l’Allemand Freitag qui a perdu la Tournée sur le Bergisel d’Innsbruck en chutant à la réception de son premier saut. À noter que les Français Jonathan Learoyd et Vincent Descombes-Sevoie ont quitté la Tournée après les deux concours allemands pour prendre part aux Coupe continentale de Titisee-Neustadt, avec un certain succès : le second a terminé 3eme du premier concours devant le premier, 11eme de la compétition dominicale.

“Franchement, je ne m’attendais pas à réaliser ça.” (Kamil Stoch, L’Equipe – 07/01)

Kamil Stoch soulève, comme l’an dernier, l’aigle du vainqueur de la Tournée des Quatre Tremplins. (© FIS)

Le roi Fourcade laisse les Norvégiens dans le bas-peuple à Oberhof

Il n’était pas sûr de s’aligner sur la quatrième étape de la Coupe du monde. Pourtant, il est venu. Et il a vaincu. Martin Fourcade n’a pas chômé cette semaine dans la station du Thuringe. Le Catalan, leader de la Coupe du monde de biathlon, a d’abord triomphé sur le sprint en signant un 10/10 derrière sa carabine. Cependant une meute de Norvégiens suivait : Svendsen à 8 secondes, Johannes Bø deux secondes derrière malgré une paire de fautes au tir et Tarjei Bø à 26 secondes. Ce qui fit dire à son dauphin au micro de la NRK, télévision de son pays : “Il [Martin Fourcade, ndlr.] a peur de nous. Ces derniers temps Fourcade chie dans son froc.” Il ne fallait pas dire ça au roi Fourcade. Ses adversaires devraient savoir que ce genre de provocation décuple la motivation du tyran du biathlon mondial. Et patatra. Ce fut le cas lors de la poursuite. Avec Svendsen tout le long de la course, à la faveur d’une erreur du Français lors du premier tir couché, Martin Fourcade prend une petite marge à l’aune du dernier passage devant la grande tribune, pour se donner une petite marge en cas d’erreur, comme à son habitude. Sur le tapis, le Catalan est impérial. Avant de repartir, il chambre ses adversaires Norvégiens, encore à essayer de blanchir les cibles. Au final, Johannes et Tarjei Bø ainsi que Svendsen suivent le monarque tricolore sur la ligne d’arrivée. Chez les dames, c’est la Slovaque Kuzmina qui a signé le doublé sprint-poursuite, Justine Braisaz finissant 5eme puis 9eme. Enfin, les Françaises Bescond, Aymonier, Chevalier et Braisaz ont brillamment gagné le relais dominical devant les Allemandes et la Suède. D’ailleurs, chez les hommes ce sont les Suédois qui ont triomphé de l’épais brouillard allemand, les Français (Jacquelin, Fillon-Maillet, Desthieux, Guigonnat) ont tourné 6 fois et pioché à 16 reprises pour terminer 5emes.

“Je n’aime pas chambrer, mais j’aime bien répondre quand on me chambre. Ça voulait dire que je le respectais, qu’il était très fort, mais que je n’avais pas peur. Ce combat à distance fait partie du jeu, mais pour l’instant, ils ont beau utilisé toutes les phrases qu’ils veulent, c’est moi que le mène.” (Martin Fourcade, L’Equipe – 07/01)

La joie des Françaises Chevalier, Braisaz, Bescond et Aymonier qui se prennent pour Martin Fourcade sur la plus haute marche du podium du relais d’Oberhof. (© Tous droits réservés)

Irréels Hirscher et Shiffrin, Pinturault sur la bonne voie, Worley encore sur le podium

Semaine plus que parfaite pour l’Autrichien Marcel Hirscher qui a gagné le slalom des rois de Zagreb sur le mont Sljeme avant de réaliser un retentissant doublé géant-slalom dans la mythique station suisse d’Adelboden. Le despote du ski alpin masculin développe son meilleur ski malgré un mois et demi de coupure à la suite de sa blessure à la cheville contractée au contact d’un piquet de slalom. Son mur final de la Chuenisbärgli d’Adelboden est – comment dire ? – une sorte de miracle. À plusieurs reprises il aurait dû chuter, enfourcher ou déchausser. Mais Hirscher Ier d’Autriche n’est pas fait de la même chair que ses compères : il conserve 17 centièmes d’avance sur la ligne, avant de tomber sur la neige suisse, comme abasourdi par sa performance. C’est d’ailleurs la septième victoire de Hirscher à Adelboden, sa station favorite. Alexis Pinturault a réalisé une très belle semaine qui lui permet de reprendre confiance : 6eme du slalom de Zagreb, 3eme du géant d’Adelboden puis 5eme du slalom suisse. La confiance revient, petit à petit.

“Bien sûr que j’avais prévu de faire des erreurs dans le mur final pour offrir du show au public. Non, franchement je ne sais pas comment j’ai fait pour m’en sortir. J’ai réussi à garder de la vitesse, peu importe à quoi ça ressemblait.” (Marcel Hirscher, L’Equipe – 07/01)

Marcel Hirscher exulte après son exploit dans le mur final de la Chuenisbärgli d’Adelboden. (© Agence Zoom)

De son côté, Mikaela Shiffrin a fait encore plus fort en gagnant le City Event d’Oslo, sur la colline d’Holmenkollen, le 1er janvier (le Suédois Myhrer a gagné chez les hommes) avant d’enchaîner victoires lors du slalom des reines de Zagreb et doublé géant-slalom sur la Podkoren de Kranjska Gora. Shiffrin en est ainsi à 40 victoires en Coupe du monde, à seulement 22 ans, et devient la deuxième skieuse à remporter les quatre premières épreuves d’une année calendaire, après Vreni Schneider en 1989. Elle est sur un nuage. Nuage que Tessa Worley a bien failli atteindre, mais qu’elle n’a fait que frôler, échouant à 31 centièmes de l’Américaine lors du géant slovène. Cependant, Worley pense pouvoir embêter le phénomène US, comme elle l’a dit dans une interview à L’Equipe (07/01) : “Le géant, c’est là où elle est battable ! Il est vrai qu’elle est impressionnante, et elle est dans un rythme… Mais j’ai envie de l’embêter.” Si Shiffrin continue sur cette lancée, le record de points inscrits sur une saison de Tina Maze ne va tenir encore longtemps… Phénoménal !

“Je ne me suis jamais sentie aussi bien dans une saison. Je me sens très confiante. Tout le monde autour de moi est incroyable et me permet d’avoir le meilleur entraînement possible.” (Mikaela Shiffrin, L’Equipe – 07/01)

Mikaela Shiffrin, accompagnée de Tessa Worley, qui signe son troisième podium de l’hiver, et de Sofia Goggia en bas de la Podkoren. (© Agence Zoom)

En bref…

Le Suisse Dario Cologna a remporté son quatrième Tour de Ski, épreuve qu’il a dominé largement, remportant notamment deux étapes à domicile, une premier pour lui, à Lenzerheide. Il égale la Polonaise Justyna Kowalczyk au rang des fondeurs les plus titrés sur cette épreuve vieille de 12 ans. Jean-Marc Gaillard, à 38 ans, a pris une excellente 7eme place à l’issue de la montée de l’Alpe Cermis alors que Manificat, deuxième temps de cette ascension, termine 11eme. Comme l’an passée, la Norvégienne Heidi Weng a gagné chez les dames, devant sa compatriote Østberg, pourtant vainqueur des trois premières étapes, comme Marit Bjørgen en 2014/2015, et l’Américaine Diggins.

Dario Cologna célébrant son quatrième Tour de Ski en haut de l’Alpe Cermis. (© Nordic Focus)

La bosseuse tricolore Perrine Laffont, après un début de saison qu’elle jugeait elle-même en demi-teinte, a signé son premier podium de l’hiver en terminant deuxième à Calgary derrière l’intouchable australienne Cox. Un podium qui “fait du bien” des mots de la Française. Succès de Mikael Kingsbury, son 11eme de rang en Coupe du monde, chez les hommes, Theocharis fini 14eme.

Premier podium de l’hiver pour Perrine Laffont, le dossard n°6. (© FIS Freestyle)

En saut freestyle, le Biélorusse Kushnir a remporté le concours nocturne de Moscou, la victoire féminine revenant à l’Américaine McKinnon. En snowboard alpin, la Tchèque Ester Ledecka signe sa troisième victoire de l’hiver lors du slalom géant parallèle de Lackenhof que le Français Dufour a terminé 20eme, regardant la victoire du Suisse Galmarini des tribunes. Triplé des Allemandes en skeleton à Altenberg : Lölling devance Hermann et Fernstädt. Le Sud-Coréen Yun a été le meilleur chez les hommes. En bob à 4, la Team Costberg, française, a fini 21eme, loin derrière les Allemands de la Team Walther, vainqueur. Enfin, en luge, Wolfgang Kindl et Natalie Geisenberger ont triomphé à Königssee.

Ester Ledecka, la reine du snowboard alpin. (© Miha Matavz)

Le sauteur à ski japonais Noriaki Kasai, sélectionné pour les Jeux olympiques de PyeongChang, va devenir le premier athlète à disputer cette compétition à huit reprises : il a décroché une médaille d’argent en 1994 à Lillehammer comme il y a quatre ans à Sotchi. Un modèle de longévité. La biathlète Marie Dorin-Habert, à court de forme, a quitté Oberhof après un sprint raté, elle n’ira pas à Ruhpolding pour se refaire une santé physique et mentale. Elle tentera de se qualifier pour les Jeux lors de l’étape d’Antholz-Anterselva. Enfin, Simon Fourcade, envoyé en IBU Cup, a remporté le sprint puis signé un podium lors de la poursuite à Brezno : résultats qui lui permettront de renouer avec la Coupe du monde à Ruhpolding, à la place de Beatrix, envoyé en seconde division.

Simon Fourcade, vainqueur du sprint de Brezno en IBU Cup, retrouve le sourire et… remontrera en Coupe du monde dès le week-end prochain. (© Tous droits réservés)

+ Une semaine sur la planète blanche #9

+ Lucile Morat : “Les Jeux, c’est une compétition exceptionnelle”

+ Laura Gauché : “Les Jeux ça représente une rêve d’enfant”

A propos de Florian Burgaud 50 Articles
Amoureux de sport depuis tout petit. Les sportifs d'hiver c'est la vie. Étudiant en M1 journalisme sportif à l'EDJ Nice.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*