Une semaine sur la planète blanche #11 : Première pour Super Totor, les biathlètes massés, Chanavat récidiviste et le duo Chapuis/Laffont gagne de nouveau

Victor Muffat-Jeandet exulte après son succès lors du combiné alpin de Wengen. (© Agence Zoom)

À un mois des Jeux olympiques, les compétitions hivernales battent leur plein à travers la planète entière. De Sapporo, à Aspen en passant par Dresde, Wengen, Idre Fjall, Bad Kleikirchheim et Val di Fiemme tous les fuseaux horaires, ou presque, étaient couverts par des Coupes du monde. La légendaire descente du Lauberhorn, à Wengen dans l’Oberland suisse, fut le point d’orgue de cette semaine hivernale, un poil devant les épreuves de biathlon de Ruhpolding, à la ferveur populaire inégalable sur le circuit, ainsi que les concours de bosses de Deer Valley, le Graal des bosseurs, nous en reparlerons. Les Français ont brillé un peu partout autour du globe, bon voyage sur la planète blanche !

Martin Fourcade mate Johannes Bø avant de mener la poursuite du Norvégien, les Bleues hors du coup

Après le week-end d’Oberhof, les biathlètes se retrouvaient à Ruhpolding, toujours en Allemagne, pour une semaine peu commune alliant individuelles, relais et mass-starts. Martin Fourcade a ouvert les hostilités en explosant la concurrence lors de l’individuelle : avec un 19/20, comme son rival Johannes Bø, il relègue tout le monde à plus d’une minute. C’est le Tchèque Moravec qui termine deuxième, Bø finissant troisième. Martin Fourcade a pour la première fois été plus rapide que le nordique sur les skis, et pas qu’un peu (59”9) ! Le vent a peut-être tourné dans ce domaine… À suivre. Clin d’œil du destin, Fourcade et son rival scandinave se partagent le petit globe de la spécialité, remporté par la Biélorusse Skardino chez les dames (l’Italienne Wierer a remporté la course de Ruhpolding). Et puis, lors de la mass-start dominicale c’est Johannes Bø qui a gagné quelques secondes devant Martin Fourcade, Antonin Guigonnat et Quentin Fillon-Maillet. Les Français réalisent par là une performance collective remarquable, Simon Desthieux terminant onzième. Les quatre fantastiques avaient déjà pris la deuxième place du relais – avec un placement inédit du numéro un mondial en troisième relayeur – derrière… la Norvège ! Un week-end riche en enseignements tant chez les hommes que chez les femmes où les Bleues n’ont pas été à leur aise. Justine Braisaz ne s’est pas alignée sur le relais – aidé de Marie Dorin-Habert et sans Anaïs Bescond, il a terminé neuvième – et sur l’individuelle où Bescond a fini 9eme, Anaïs Chevalier 14eme et sa sœur Chloé 20eme, signant par là son meilleur résultat en carrière. Enfin, lors de la mass-start les Bleues n’ont pas été à leur aise – Justine Braisaz termine par exemple 27eme – à l’exception d’Anaïs Chevalier 9eme, Mäkäräinen ayant ajusté Dahlmeier au sprint pour la victoire.

“Mon résultat [lors de l’individuelle, ndlr] valide des choses, mais l’important sera d’être en forme dans trois semaines aux Jeux olympiques.” (Martin Fourcade, L’Equipe – 11/01)

Le quatuor tricolore – Fillon-Mailler, Fourcade, Guigonnat, Desthieux – qui a signé un podium en relais puis une performance collective magnifique sur la mass-start. (© Tous droits réservés)

Doublé de quatrièmes places pour Tiffany Gauthier

Le circuit féminin de la Coupe du monde de ski alpin faisait étape à Bad Kleinkirchheim pour un week-end consacré à la vitesse, le premier depuis celui de Val d’Isère mi-décembre. C’est dans cette station autrichienne que la Française Tiffany Gauthier a signé un magnifique week-end émaillé de deux quatrièmes places, le samedi sur le Super-G gagné par l’Italienne Brignone et le dimanche sur la descente dominée par une autre transalpine, Goggia. Des performances plus qu’inattendues pour la Tignarde, surtout lors de la descente où elle partit avec le dossard 36. Après le Super-G elle déclarait à L’Equipe (14/01) qu’elle “ne [réalisait] pas” parce qu’elle “n’avait pas [eu] l’impression d’avoir skié le feu du début à la fin.” Les Bleues ont réalisé dans l’ensemble un super week-end : Miradoli fini 25eme et 15eme, Laura Gauché – qu’Agora Sports a eu le plaisir d’interviewer – 21eme et 20eme et Worley 18eme du Super-G. A noter que plus tôt dans la semaine, Mikaela Shiffrin a remporté le slalom nocturne de Flachau sur la piste Hermann Maier : elle était alors devenue la première fille à gagner les cinq premières épreuves d’une année calendaire.

Meilleur week-end en Coupe du monde pour Tiffany Gauthier, deux fois quatrième. (© Agence Zoom)

Beat Feuz à fond sur le Lauberhorn, Super Totor is back !

Les hommes, quant à eux, se trouvaient à Wengen pour lancer une dizaine légendaire les menant du Lauberhorn à la Planai en passant par la Streif de Kitzbühel. La première course au programme était le combiné alpin, le dernier avant celui des Jeux, spécialité française en Coupe du monde, moins en grands championnats (Lizeroux est le dernier médaillé, c’était en 2009 lors des Mondiaux de Val d’Isère). Pour la huitième fois lors des treize derniers combinés, c’est un Français qui l’a emporté ! Mieux, un Français monte sur le podium d’un combiné alpin comme lors des 14 précédents, le dernier combiné sans Français sur la boîte remonte au 22 janvier 2012. Quelques semaines après le succès de Pinturault à Bormio, c’est Victor Muffat-Jeandet, alias Super Totor, qui a levé les bras à Wengen, en l’absence du premier. Après 134 départs en Coupe du monde, c’est la première victoire pour Muffat-Jeandet. À noter la remarquable 13eme place de Thomas Mermillod-Blondin qui signait son grand retour après 21 mois éloignés des pistes. Puis, le lendemain du succès du Français c’est la mythique descente du Lauberhorn qui se présentait sous les spatules des fous de la vitesse sur neige (et sur glace !). Sous un ciel radieux, le local Beat Feuz a ouvert le portillon et… n’a jamais été battu. Il a fait le bonheur des 30 000 spectateurs massés tout le long de la plus longue descente du circuit mondial en gagnant pour la troisième fois à domicile, en Suisse. Beat Feuz a dit avoir “vécu une journée fantastique [car] Wengen est vraiment une fête pour [son] sport.” Maxence Muzaton fut le meilleur Tricolore sur le Lauberhorn, terminant 7eme. Enfin, Marcel Hirscher, toujours aussi dominateur, a remporté le slalom du dimanche presque une seconde devant Kristoffersen, Pinturault finissant 8eme. Le week-end de Wengen est à peine terminé que tout le circuit pense, déjà, au prochain qui se déroulera à Kitzbühel, la semaine à ne manquer sous aucun prétexte.

“C’est assez incroyable comme sensation. Tu travailles longtemps pour l’avoir, sans savoir quand elle va venir, surtout pour moi dans les disciplines techniques où des gars comme Hirscher, Kristoffersen et Pinturault en gagnent énormément. Je vais vraiment en profiter !” (Victor Muffat-Jeandet, L’Equipe – 13/01)

La ferveur de Wengen et du Lauberhorn… (© Agence Zoom)

Perrine Laffont et Jean-Frédéric Chapuis renouent avec la victoire !

La bosseuse tricolore Perrine Laffont, petite perle du ski freestyle français, n’avait pas réalisé, de son aveu, de bonnes performances en décembre. Elle s’est bien rattrapée en Amérique du nord en ce début d’année 2018 ! Après être montée sur son premier podium de la saison à Calgary, comme nous l’avons vue la semaine passée, Laffont a remporté la première épreuve de Coupe du monde de sa saison à Deer Valley, considérée comme la Mecque des bosseurs. Elle a gagné la plus belle de l’hiver comme elle l’a dit. Le lendemain, elle a dû s’incliner devant l’Américaine Kauf. Cependant, sa semaine américaine fut (presque) parfaite et l’a remplie de confiance à l’approche des Jeux. Notons, la belle 4eme place de Benjamin Cavet lors de la première épreuve et, surtout, les nouveaux récitals du boss Mikael Kingsbury qui est devenu le skieur le plus victorieux en Coupe du monde dans cette spécialité avec 48 succès (en 86 départs) !

“Je viens de gagner sur le plus beau et le plus difficile parcours du monde, et je l’ai fait ! C’était toujours mon rêve de gagner à Deer Valley, et maintenant je l’ai fait. J’ai eu un début de saison compliqué avec beaucoup de pression. Donc, à Noël, j’ai travaillé sur ma mentalité, essayant de me dire de juste m’amuser sur le parcours. Quand j’aime skier, je skie bien.” (Perrine Laffont sur le site de la FIS après son succès).

Perrine Laffont, au centre, a été éblouissante cette semaine à Deer Valley. (© FIS Freestyle)

Jean-Frédéric Chapuis, spécialiste de skicross champion olympique en titre, a enfin gagné cette saison ! Après un joli podium décroché le samedi, le skieur de Val Thorens a gagné le lendemain, dans le vent et la neige d’Idre Fjall, en Suède. Un succès qui fait du bien à la tête et au classement car le Tricolore passe deuxième au général de la Coupe du monde, 88 points derrière le Suisse Bischofberger. Jonas Devouassoux a terminé 3eme de la course remportée par son compère et François Place a réalisé un bon week-end, terminant 6eme et 5eme. Chez les dames, la Suédosie Sandra Näslund a signé un doublé à domicile tandis que Marielle Berger-Sabbatel est monté sur la deuxième place du podium de la première course.

“La course d’aujourd’hui était vraiment difficile. Avec la neige fraîche, le parcours était plus lent, mais le plus gros problème était le vent. Sur le grand saut, cela vous enlevait un peu de la ligne, donc nous avons dû nous battre contre. Je suis heureux de pouvoir enfin gagner aujourd’hui.” (Jean-Frédéric Chapuis sur le site de la FIS après sa victoire)

L’indexe levé de Chapuis, signe de sa première victoire de l’hiver. (© GEPA Pictures)

En bref…

Cette semaine, nous avons publié l’interview de la short-trackeuse Tifany Huot-Marchand, et bien cela lui a porté chance car, avec ses coéquipières Pierron, Poutsema et Daudet, elle a terminé troisième des Championnats d’Europe en relais ! Médaille de bronze aussi pour Sébastien Lepape sur 500m et sur 3000m où Thibaut Fauconnet a décroché l’argent. Le Norvégien Andreas Stjernen a gagné le premier concours de vol à ski de l’hiver, à une semaine des Mondiaux, en Autriche sur le tremplin géant de Kulm. Chez les dames, sa compatriote Maren Lundby a remporté les deux concours de Sapporo. En combiné nordique, les gundersens ont été captés par d’autres Norvégiens, Graabak et Schmid ; les Français n’étaient pas dans le coup une semaine avant l’étape de Chaux-Neuve. En ski de fond, le Poney Lucas Chanavat est encore monté sur un podium en Coupe du monde : il a fini troisième du sprint libre urbain de Dresde devant Richard Jouve ! La légende américaine du snowboard Shaun White, lors de sa dernière tentative de la finale du snow halfpipe d’Aspen, a réussi à poser le run parfait (frontside 1440, cab double 1080, frontside 540, tomahawk, frontside double 1260) : les juges lui ont accordé la note de 100 ! Une performance qui lui permet d’aller à PyeongChang – ses quatrièmes Jeux – où la légende des demi-lunes sera l’une des attractions.

La légende Shaun White, au centre, a frappé un grand coup à Aspen. (© Sarah Brunson)

En snowboard alpin, l’Allemand Patrick Bussler a remporté le slalom parallèle de Bad Gastein gagné par sa compatriote Hofmeister chez les dames, en l’absence de la star Ester Ledecka, partie à Bad Kleinkirchheim en ski alpin. Kevin Rolland a pris la 6eme place du ski halpipe d’Aspen où Marie Martinod n’est pas parvenue à se qualifier pour la finale. À Aspen également, Tess Ledeux n’a pas réussi à poser de run en finale du ski slopestyle qu’elle termine 8eme. Enfin, Jean-Guillaume Beatrix, redescendu en IBU Cup ce week-end, a dominé l’individuelle d’Arber tandis qu’Emilien Jacquelin a pris la 2eme place du sprint.

Le sourire retrouvé de Jean-Guillaume Beatrix. (© Tous droits réservés)

L’Autrichienne Janine Flock a dominé l’étape de St. Moritz en skeleton, Yun l’emporte chez les hommes, comme la semaine passée à Königssee. Superbe performance du pilote Loïc Costberg qui mène son bob à 4 à la septième place à 82 centièmes des vainqueurs allemands menés par Lochner. Pour terminer, l’Allemand Felix Loch gagne à Oberhof en luge tandis que sa compatriote Eitberger bat Geisenberger chez les dames.

Le podium de la compétition de bob à 4 de St. Moritz où les Français pilotés par Loïc Costberg ont terminé 7emes. (© IBSF – Viesturs Lacis)

+ Une semaine sur la planète blanche #10

+ Flora Dolci : “J’essaie de tracer mon chemin doucement”

+ Tifany Huot-Marchand : “Les Jeux c’est un grand rêve, j’ai hâte de vivre cette expérience”

+ Nelly Moenne-Loccoz : “Tony Ramoin et Pierre Vaultier m’ont tous les deux fait pleurer”

+ Laura Gauché : “Les Jeux ça représente un rêve d’enfant”

+ Lucile Morat : “Les Jeux c’est une compétition exceptionnelle”

A propos de Florian Burgaud 54 Articles
Amoureux de sport depuis tout petit. Les sportifs d'hiver c'est la vie. Étudiant en M1 journalisme sportif à l'EDJ Nice.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*