Une semaine sur la planète blanche #14 : Lindsey Vonn sur son 80 à Garmisch à une semaine des Jeux comme les Français en snowboard cross et Robin Duvillard roi de la Foulée Blanche

Le V de la victoire de Lindsey Vonn, impériale sur la neige bavaroise de Garmisch-Partenkirchen. (© Agence Zoom)

Vendredi prochain, 9 février 2018, les Jeux olympiques seront ouverts. Enfin. Après quatre longues années d’attente, les portes de l’olympisme hivernal vont se rouvrir. Ces XXIIIeme Jeux olympiques d’hiver se veulent placés sous le signe de la Paix à l’heure du rapprochement entre les deux Corée : défilé commun lors de la cérémonie d’ouverture sous le drapeau d’unification (fond blanc avec la péninsule coréenne bleue au centre), équipe commune de hockey-sur-glace féminine, invitation d’athlètes, de supporteurs et de pompom girls nord-coréens, etc. Espérons seulement, bien que ce soit un vœu vraisemblablement pieux, que le spectre du dopage ne vienne pas noircir le bilan final de cette levée olympique… Revenons au sport et aux ultimes jours de préparation des champions. Un nombre restreint de compétitions ont eu lieu dans la semaine : du ski alpin à Stockholm et Garmisch-Partenkirchen, du snowboard cross à Feldberg, du combiné nordique à Hakuba, sans les principales têtes d’affiches, et du saut à ski à Willingen. Voilà tout. À cela nous pouvons ajouter les Mondiaux juniors de ski nordique et de ski alpin. Enfin, il y avait également les Championnats d’Europe open juniors de biathlon et la légendaire Foulée Blanche d’Autrans en ski de fond. Voilà le dernier récit de la semaine blanche avant que les Jeux ne s’ouvrent…

Pierre Vaultier tout proche du globe, déjà, s’envole vers la Corée avec le plein de confiance, comme Nelly Moenne-Loccoz, Chloé Trespeuch, Charlotte Bankes et Julia Pereira

À croire qu’avec deux médailles, sans titre, aux Jeux olympiques en snowboard cross, la France crierait au scandale, à la contre-performance honteuse, à la French Lose (la France qui perd)… Effectivement, les équipes de France de SBX (acronyme signifiant snowboard cross) sont dans une forme olympique à moins d’une semaine de l’embrasement de la vasque olympique de PyeongChang. Les filles – Chloé Trespeuch, Charlotte Bankes, Nelly Moenne-Loccoz et Julia Pereira – sont respectivement n°2, 3, 4 et 7 mondiales d’un classement dominé par l’Italienne Moioli vainqueur des deux épreuves de Feldberg. Pas de victoire donc chez les filles mais trois podiums (Pereira troisième le samedi, Bankes deuxième et Trespeuch troisième le dimanche) et deux quatrièmes places (Bankes le premier jour, Moenne-Loccoz, que nous avions interviewé, le second jour). Chez les hommes Pierre Vaultier, deuxième puis premier, est large leader du ranking mondial à trois épreuves de la fin : le globe est tout proche pour le champion olympique en titre. Alors qu’il devait se sentir bien seul comme Français dans les cimes du SBX mondial, Ken Vuagnoux a pointé le bout de son snowboard en prenant la troisième place de la compétition saturnale. Les compétitions olympiques – les 15 et 16 février prochain au petit matin heure française – promettent d’être spectaculaires et riches en suspense…

Pierre Vaultier, au centre, sera le grand favori à sa succession olympique à PyeongChang. (© Miha Matavz)

La Speed Queen Lindsey Vonn passe la quatre-vingt-unième !

Alors que son début d’hiver fut des plus compliqués avec deux chutes à Lake Louise, sa station favorite, la star américaine Lindsey Vonn a remis les pendules à l’heure depuis que nous sommes passés en 2018. Le 20 janvier dernier elle l’a emporté à Cortina d’Ampezzo. Le week-end dernier elle a donc passé à la vitesse supérieure en dominant les deux descentes bavaroises de Garmisch-Partenkirchen. Par deux fois, l’Italienne Sofia Goggia a échoué de très peu : deux puis onze centièmes. Ces deux succès permettent à Lindsey Vonn de passer la barre des 80 victoires en Coupe du Monde et de n’être plus qu’à cinq levés de bras de la légende suédoise Ingemar Stenmark (86). Tiffany Gauthier, 16eme de la première descente et trentième le dimanche, est admiratrice : “Ce n’est pas un hasard si elle a son pic de forme maintenant. Son hiver a été parfaitement pensé. Son ski est toujours magnifique. Ce qu’elle fait est monstrueux” (L’Equipe – 04/02). Laura Gauché – qui s’est livrée à Agora Sports – a terminé 26eme puis 33eme. Enfin, notons les victoires de Nina Løseth et de Ramon Zenhäusern lors du City-Event de Stockholm en début de semaine. Direction la Corée du Sud pour tout ce petit monde…

“Je me sens vraiment très bien depuis quelques semaines. Cortina, c’était fantastique, Lenzerheide tout aussi bien. C’est très important pour moi d’être dans cette condition avant les Jeux.” (Lindsey Vonn à L’Equipe – 04/02)

La Tignarde Laura Gauché en bas de la première descente de Garmisch-Partenkirchen. (© Agence Zoom)

Le duel Watabe/Schmid se poursuit à Hakuba, les Norvégiens dominateurs à Willingen

L’an passé le petit monde du combiné nordique était dominé de la tête et des épaules par les Allemands, Rieβle, Frenzel et Rydzek en tête. Cet hiver, l’histoire n’est pas la même car le duel pour leglobe décerné au combiné le plus régulier de l’hiver se résume à un duel entre le Japonais Akito Watabe – vainqueur du Triple de Seefeld fin janvier – et le Norvégien Jan Schmid. Le moins que l’on puisse dire c’est que le week-end nippon de Hakuba a accouché d’une souris dans le sens où les deux sportifs ont remporté une épreuve. Au final, Akito Watabe aborde les Jeux olympiques en tant que numéro un mondial : il possède vingt petits points d’avance sur Schmid. Les Français n’avaient pas fait le déplacement au Japon, pour refaire du jus avant le rendez-vous olympique.

Akito Watabe, Prophète en son pays à Hakuba. (© Flawia Krawczyk)

En saut à ski, le Mühlenkopfschanze de Willingen était le théâtre du dernier week-end de Coupe du monde pré-JO. Les Norvégiens ont brillé en Allemagne grâce à des succès de Daniel-André Tande et de Johann-André Forfang de peu devant Richard Freitag et Kamil Stoch, le dossard jaune, les deux grands hommes de la première partie de l’hiver.

Victoire dominicale pour le Norvégien Johann-André Forfang à Willingen. (© FIS)

En bref…

Toujours pas de médaille pour l’équipe de France de ski alpin aux Mondiaux juniors de Davos. Les plus belles performances sont à mettre au crédit d’Evan Klufts, septième de la descente, de Johanna Boeuf, septième du slalom, et de Doriane Escane, neuvième du géant. En ski de fond, belle cinquième place de Valentin Chauvin lors du sprint libre des Mondiaux U23 de Goms alors que Hugo Lepalus a fini huitième du 10km classique et du skiathlon juniors, Laura Chamiot-Maitral sixième du 5km classique et septième du skiathlon, Jules Lapierre sixième du 15km classique U23. Surtout, ce dernier a pris la médaille d’argent lors du skiathlon, la deuxième médaille pour le clan français après le titre de Tom Mancini sur le sprint libre juniors. Notons la 21eme place de Flora Dolci, qui nous avions interrogé, sur le 5km classique et sa 12eme place sur le skiathlon. Enfin, Lucile Morat – qui avait accepté une interview d’Agora Sports – a terminé quatrième des Mondiaux juniors de saut à ski de Kandersteg avant de décrocher la médaille de bronze avec Océane Paillard, Joséphine Pagnier et Romane Dieu.

Super médaille de bronze pour les sauteuses à ski françaises (à droite) aux Mondiaux juniors. Lucile Morat, quatrième en individuel, ira aux Jeux ! (© Tous droits réservés)

De belles performances françaises lors de l’IBU Cup de Martell avec les troisièmes places d’Enora Latuillière et de Simon Fourcade lors du sprint. Aussi, Chloé Chevalier a terminé deuxième de la poursuite du samedi alors que Fabien Claude a échoué au pied du podium. Quelques médailles pour les juniors français lors de l’Euro open de Pokljuka : le bronze pour Sophie Chauveau en sprint et en poursuite et pour Martin Perrilat-Bottonet en poursuite.

Super troisième place d’Enora Latuillière, à droite, lors du sprint de Martell en IBU Cup. (© Tous droits réservés)

Le quarantième anniversaire de la Foulée blanche avait lieu ce week-end en Isère à Autrans et c’est le médaillé olympique français Robin Duvillard qui a remporté le 45km, la distance reine de l’événement, devant Adrien Mougel Bastien Poirrier en 1h48’58”. ”ENFIN… longtemps tu t’es fait désirer, mais c’était pour mieux savourer aujourd’hui” a déclaré Duvillard sur Facebook. Succès de Marion Colin chez les dames, en 2h12’37”.

La joie de Robin Duvillard, pas en forme pour pouvoir prétendre à un ticket olympique cet hiver, vainqueur de la Foulée Blanche 2018. (© France 3 Alpes)

+ Une semaine sur la planète blanche #13

+ Delphine Claudel : “Tout peut se passer aux JO !”

+ Perrine Laffont : “Les Jeux c’est vraiment une compétition hors du commun”

+ Antoine Adelisse : “J’ai une immense fascination pour les X Games mais je place les Jeux au-dessus”

+ Flora Dolci : “J’essaie de tracer mon chemin doucement”

+ Tifany Huot-Marchand : “Les Jeux c’est un grand rêve, j’ai hâte de vivre cette expérience”

+ Nelly Moenne-Loccoz : “Tony Ramoin et Pierre Vaultier m’ont tous les deux fait pleurer”

+ Laura Gauché : “Les Jeux ça représente un rêve d’enfant”

+ Lucile Morat : “Les Jeux c’est une compétition exceptionnelle”

A propos de Florian Burgaud 44 Articles
Amoureux de sport depuis tout petit. Les sportifs d'hiver c'est la vie. Étudiant licencié d'histoire et en télépréparation journalisme à l'ESJ Lille.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*