Sergueï Bubka fête aujourd’hui ses 53 ans

Serguei Bubka congratule Renaud Lavillenie après que le Français a battu son record du monde qu'il détenait depuis 1993. (AFP/Alexander KHUDOTEPLY)

Né le 4 décembre 1963 à Vorochilovgrad, près de Donetsk (Ukraine), le perchiste Sergueï Bubka a dominé la spécialité comme personne avant lui. Finalement eu connu du grand public, il a inspiré de nombreux perchistes… français !

Sergueï se révèle en 1983, lors des Premiers Championnats du monde, en enlevant le concours (5,70m), devant le favori, son compatriote soviétique Konstantin Volkov (5,60m). Dès 1984, il bat le record du monde en franchissant 5,85m puis passe l’année suivante une barre à 6 mètres de hauteur, entrant à cette occasion dans l’histoire de son sport. En parfait comptable, car les organisateurs de meetings offrent des primes pour chaque record du monde battu, il va faire progresser la performance jusqu’à 6,14m en plein air et 6,15m en salle, établissant trente-cinq records du monde. Durant plus de 20 ans, personne n’a approché ses records. C’était sans compter sur le français Renaud Lavillenie, qui a battu le record en franchissant 6,16m le 15 février 2014, à Donetsk devant… Sergueï Bubka.

Sergueï Bubka reste malgré tout le roi des Championnats du monde. Il en a remporté 6, tandis que Renaud, bien qu’ultra dominateur de sa discipline, ne s’y est jamais imposé. En revanche, il connaît moins de réussite lors des jeux Olympiques. En 1984, l’U.R.S.S. boycotte les Jeux de Los Angeles, et le Français Pierre Quinon (5,75 m) se voit couronné. En 1988, à Séoul, Sergueï Bubka remporte le titre, mais il a eu toutes les peines à franchir 5,90 m à son dernier essai pour devancer son rival soviétique Rodion Gatauline. En 1992, à Barcelone, gêné par le vent, il échoue trois fois à 5,70 m et laisse la victoire à son coéquipier de la C.E.I. Maxim Tarasov (5,80 m). En 1996, blessé, il ne participe pas au concours enlevé par le Français Jean Galfione (5,92 m). Sergueï Bubka tente une dernière fois sa chance lors des Jeux de Sydney, mais échoue une nouvelle fois, le concours étant remporté par l’Américain Hysong. Il met alors un terme définitif à sa carrière sportive, bien remplie malgré tout…

Le 4 décembre reste un jour marquant dans le sport. Robert Monclar, père de Jacques, joueur de l’équipe de France et de l’AS Tarare entre autres, y est mort en 2012 à l’âge de 82 ans.

A propos de Clement Carton 65 Articles
- Créateur & Community Manager d'Agora Sports - 19 ans, Lyonnais, ambition journalisme sportif. Sports de prédilection : Basketball, Tennis, Sports d'Hiver. Suivez-moi sur Twitter : @clementcarton

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*