Shawn Bradley fête ses 46 ans !

Ronald Martinez/Getty Images

Ce basketteur américano-allemand est né le 22 mars 1972 à Landsthul en Allemagne.

Son nom ne vous dit sûrement rien et, pourtant, Shawn Bradley passe difficilement inaperçu. Retraité des parquets NBA depuis 2005, ce grand, cet immense pivot mesure tout simplement 2 mètres 29 ! Déjà très jeune, Shawn Bradley est un géant mordu de sport qui pratique aussi bien du basket-ball que du football, du baseball, du golf… A la sortie du lycée, il mesure déjà 2 mètres 22 et de nombreuses universités sont prêtes à s’attacher ses services. Il décide de rejoindre finalement celle de Brigham Young  où il démontre ses qualités de basketteur en compilant 14,8 pts, 7,7 rbs et 5,2 contres lors de sa saison rookie. Cependant, cette saison sera sa seule puisqu’il décide de faire la mission, de prêcher la bonne parole de par le monde et cela durant deux ans. Deux années au cours desquelles personne ne pourra le voir jouer au basket. Vingt kilos plus tard, Shawn Bradley retourne aux Etats-Unis en 1993 et décide de s’inscrire directement à la draft NBA sans repasser par l’université. Malgré les incertitudes liées quant à son véritable niveau, l’intérieur est sélectionné en deuxième position par les Sixers, derrière Chris Webber.

Durant sa saison rookie, Shawn Bradley apparaît comme un excellent contreur (3 contres assortis à 10 points et plus de 6 rebonds de moyenne). Cependant, les Sixers ne sont pas convaincus par le potentiel de ce géant et décide de l’envoyer aux Nets du New Jersey, où il restera deux saisons. En 1996, il rejoint finalement les Dallas Mavericks et y restera jusqu’à sa retraite en 2005. Si Shawn Bradley réalise de bonnes saisons en compilant souvent plus de trois contres, huit rebonds et dix points de moyenne, il incarne parfaitement les défauts des très grands joueurs de basket (lenteur, manque d’agressivité…). Véritable colosse aux pieds d’argile, il est gêné par des genoux fragiles et un dos douloureux qui l’empêchent de disputer des saisons complètes. Hormis le titre de meilleur contreur de la ligue, celui qu’on a surnommé la Mante mormone, le Cure-dent humain, la Tempête mormone ou le Bâton de la mort, présente un palmarès vierge. Comme quoi, la taille ne fait pas tout au basket.

Le 22 mars marque également l’anniversaire d’autres sportifs tels que le basketteur français Eric Beugnot (1955) ou le cycliste Jakob Fuglsang (1985).

A propos de Clément Beaume 69 Articles
Je suis un passionné de sport et de basket plus particulièrement. Je partage ici ces passions dans l'ambition de devenir journaliste sportif. Ball is life !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*